Mes derniers avis romans:

mardi 21 mars 2017

Serre-moi fort (Claire Favan)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (9 Février 2017)
408 pages
ISBN-10: 2266271644
ISBN-13: 978-2266271646
Genre: Thriller
Lu le: 15 Mars 2017
Ma note: 15/20





Résumé/4ème de couverture :

            Méfiez-vous de qui vous tend les bras... " Serre-moi fort. " Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psycho logique d'une rare violence...

Mon avis…:

…Général:

            J’ai mis un certain temps entre la fin de cette lecture (faite en commun avec Lucile du blog « Loeildeluciole » dont vous pouvez retrouver sa chronique ici) et la rédaction de ma chronique, tout simplement parce que je n’arrive pas vraiment à savoir quel est mon réel sentiment sur ce livre. Je ne peux pas dire que j’ai pas aimé, mais pas non plus que cette lecture m’a totalement emballée. Suivant le découpage de l’histoire, mon ressenti a évolué pour commencer avec beaucoup d’engouement, de plaisir et de frisson pour arriver à quelque chose qui m’a plus assagi. Disons pour résumé que ce livre m’a fait « l’effet soufflé »! 

… Sur les personnages:

Du fait de l’intensité du récit et des faits, peu de place est réservée au développement de la personnalité des personnages. Il n’y a donc pas ce côté attachant, mais cela n’en fait pas pour autant des personnages froids et antipathiques. Je pense que ce fait est voulu par l’auteure pour se concentrer davantage sur leur psychologie et pour que le lecteur s’interroge pour au final, être mieux manipulé! 

Points de vue/Critiques:

Pour ce premier livre lu de Claire Favan, je touche du doigt une sorte de sous-catégorie de thriller que je ne connaissais pas, et qui me laisse un sentiment mitigé. Pour les amateurs de thrillers, je pense que ce genre d’opus doit les ravir pour son côté hors-normes. Pour les lecteurs occasionnels de thrillers comme moi, on ne sait plus vraiment quoi en penser.

Dans la première partie du livre, « Un peu », nous faisons connaissance avec le jeune Nick et ses parents brisés qui doivent faire face à la disparition mystérieuse de sa soeur. Dés les premières pages, la tension et la concentration sont présentes. On est immédiatement plongé au coeur de l’histoire. En même temps, avec seulement 400 pages pour un thriller, on se doute un peu que l’histoire doit être d’une certaine intensité. 
Cette première partie m’a vraiment happé et a fait grimpé en flèche mon attrait, mon plaisir et surtout ma peur qui a atteint son paroxysme avec la toute dernière phrase de cette partie!!! Haaa cette phrase!!! Elle qui arrive sans que l’on s’y attendre, comme un coup de poignard, comme elle m’a fait flippé!!!
A partir de ce moment-là, je me suis dit que ça aller promettre si on continuait l’histoire sur ce même ton!! 

La deuxième partie, « Beaucoup », se focalise sur le lieutenant Adam et l’enquête policière. En premier lieu on a donc une sorte de coupure nette après la fin tonitruante de la première partie. Dommage mais pourquoi pas si l’intensité et la peur viennent crescendo pour ce personnage également. Malheureusement ce ne fût pas le cas pour ma part, d’où « l’effet soufflé ». 

Enfin, la dernière partie, « A la folie », correspond au dénouement final et donc à la rencontre entre les deux personnages. Et c’est avec ce dénouement hors du commun que je n’arrive pas à placer son sentiment final. Sans rien révéler, on ne peut pas dire que ça se termine mal, ni que tout se termine bien: voici là, tout la dualité de la situation. 
Si je prend l’exemple des thrillers de Harlan Coben ou de Jean-Christophe Grangé pour lesquels je suis habituée à avoir un final net et précis, où le lecteur comme tous les personnages savent tout ce qu’il faut savoir et ont les points sur les i, la fin de « Serre-moi fort » s’avère très différent. 

En bref:

            Malgré un sentiment mitigé que je n’arrive toujours pas a clairement identifier, ce livre est tout de même un bon thriller, qui nous fait prendre les montagnes russes émotionnellement parlant, passant de la peur à la stupéfaction en passant par le dégoût. Le final est réellement hors du commun qui, même s'il me laisse ce goût de je-ne-sais-quoi, emballera très certainement les plus fervents amateurs de thrillers!!!


2 commentaires:

  1. Il est dans ma pile à lire. Je l'en sortirais bien un jour mais ton avis ne me donne pas envie de m'empresser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si vas-y parce que c'est pas mauvais!!!! C'est du jamais vu donc très déroutant! et percutant aussi!

      Supprimer