Mes derniers avis romans:

dimanche 19 mars 2017

Princesse Sara, tome 6: Bas les masques!



Scénario: Audrey Alwett
Illustrations: Nora Moretti
Nationalité des auteurs: Française et Italienne
Editions Soleil Productions (13 Novembre 2013)
Collection Blackberry
48 pages
ISBN-10: 230203628X
ISBN-13: 978-2302036284
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 15 Mars 2017
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

            Alors que tout Pondichery est convaincu que l’héritière Sara Crewe est défigurée, cette dernière continue de travailler aux usines Delatour sous l’identité d’Émilie Saint-John.
Elle imagine des automates merveilleux, dans l’espoir d’établir une relation privilégiée avec le vieil Ernest Delatour. Il faut à tout prix que ce dernier accepte de lui revendre ses usines, qui autrefois portaient le nom de Crewe ! Mais si Ernest ne se laisse pas attendrir facilement, son petit-fils Léopold, est lui tombé totalement sous le charme. Et voilà un
godelureau qui ne plait pas du tout à James, l’ami d’enfance de Sara... !
Pendant que les relations se nouent dans un jeu de chassé-croisé, un tigre rôde autour de la ville. Et si la simple présence de l’animal en venait à renverser les règles du jeu ?

Mon avis:

De retour sur les terres indiennes, siège de la gloire mais aussi de la mort de son père, Sara Crewe est maintenant bien installée. Et dans le but de faire honneur à son père, elle est déterminée à non seulement racheter les usines familiales mais aussi à retrouver sa tombe. Et tout comme durant son enfance au pensionnat de Miss Minchin, Sara va pour cela faire épreuve de patience et d’intelligence. 

L’intrigue principale de ce tome réside donc dans cette quête personnelle de Sara sous la cour insistante et assez drôle de Léopold. On devine que grâce à ce personnage expansif, les personnalités sont devoir s’éveiller et abattre les masques, comme l’indique le titre! Néanmoins, les masques ne vont pas s’abattre encore ici, puisqu'il est plutôt question d’étiquette que l’on vous colle malgré vous en entendant des rumeurs et en supposant ces choses vraies. Mais il semblerait qu’avec le prochain tome qui d’après son titre, énonce le retour de Lavinia, les choses devraient rentrer dans l’ordre mais risquent d’être épiques!
On retrouve donc peu d’actions et de réel suspense dans cette quête de Sara, mais que l’on retrouve tout de même grâce à cette histoire de tigre sauvage errant au abords de la ville… Mais le côté plus marquant dans ce tome, ce sont les différentes romances qui pointent le bout de leur nez avec leurs sentiments qui deviennent de plus en plus visible et qui inaugure de belles situations drôles et cocasses!

Les illustrations et leur colorisation restent tout autant magnifiques que les autres tomes. Après un premier tome aux couleurs indiennes aux teintes orangées prédominantes, on retrouve dans celui-ci, les tons violines. 
J’ai eu l’impression que les traits de Sara avaient encore évoluées par rapport au précédent tome, faisant d’elle une femme adulte.

En bref:

            Un tome de transition qui n’apporte pas beaucoup d’actions et de suspense mais qui se concentre davantage sur les étiquettes qui masquent la véritable personnalité de quelqu’un et sur les sentiments qui se dévoilent et qui laisse inaugurer de belles romances.


Autour du livre:
  • Tome 1: Pour une mine de diamants (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 2: La princesse déchue (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 3: Mystérieuses héritières (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 4: Une petite princesse ! (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 5: Retour aux Indes (<— chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire