Mes derniers avis romans:

mardi 28 mars 2017

Ma vie posthume, tome 1: ne m'enterrez pas trop vite




Scénario: Hubert
Illustrations: Zanzim
Nationalité des auteurs: Française
Editions Glénat (18 Avril 2012)
48 pages
ISBN-10: 2723483592
ISBN-13: 978-2723483599
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 20 Mars 2017
Ma note: 16/20



L’histoire :

            Emma Doucet, vieille dame au fichu caractère, se laisse vivre depuis le décès de Pierre, son mari tant aimé. Un beau jour, dans son salon, elle reçoit une balle tirée d'on ne sait où ! Emma se relève de sa chute dans un drôle d'état : morte. Mais pas sous forme de spectre ou d'esprit ! En fait, mis à part un trou dans sa maigre poitrine et quelque chose de différent dans son regard, pas grand-chose n'a changé... Pour passer le temps qui ne lui est désormais plus compté, Emma se remémore le passé et se pose des questions : pourquoi son cher mari n'est pas revenu lui aussi ? Qui a bien pu la tuer ? Et que vont dire les voisins ? Au-delà du savoureux mélange où se côtoient humour macabre, aventures burlesques et questionnements existentiels, les auteurs dressent le magnifique portrait d'une femme ayant traversé toute l'histoire du XXe siècle.

Mon avis:

            Qu’est-ce que j’ai apprécié cette histoire! Le thème central est la mort d’une vieille dame, mais cette mort est en quelque sorte détournée et tout devient assez drôle et comique!!!

Au début, tout comme Emma, on ne s’est pas vraiment ce qu’il s’est passé pour elle, au moment où elle est tombée de cet escabeau. Malgré cette mauvaise chute, elle se relève et poursuit sa vie. Cependant, elle n’a plus d’appétit, a le teint de plus en plus blême jusqu’à devenir verdâtre et un mystérieux trou se trouve maintenant dans sa poitrine! Aucun doute possible: on lui a tiré dessus, elle est morte et mais la voici maintenant « en chair et en os » sans être fantôme ou spectre! 

Points de vue - Critiques:
À mesure que l'enveloppe de son héroïne se décompose, le scénariste en profite pour recomposer les moments charnières de son passé. On y découvre alors que sous les traits d’une vieille dame en apparence ordinaire et aux habitudes quotidiennes, il existe une femme de caractère. On assiste à des épisodes de la vie d’Emma en tant que jeune femme grâce à des flash-backs: ces allers-retours entre un passé révolu et un présent transitoire apporte beaucoup de rythme et de dynamique à l’histoire. Cela permet également et surtout de mieux comprendre la personnalité d’Emma. Que se soit à 20, 50 ou 90 ans, cette femme ne sait jamais satisfaite de sa condition ou du fait que l’on décide pour elle.

Au milieu de la découverture du personnage d’Emma, il y a bien sûr cette intrigue autour de sa mort! Qui la tuer? Pourquoi? Assassinat ou accident? Si la fin du livre ne laisse pas entrevoir de piste, elle délivre cependant une belle surprise que l’on a hâte de voir dans le tome 2 au titre tellement drôle et j’espère évocateur (Anisette et Formol).

En bref:

            Une très chouette histoire d’une vieille dame qui a la surprise de constater qu’elle est morte malgré que le fait qu’elle semble continuer de vivre sa petite vie. Humour, découverte du personnage principal en profondeur et mystères sont au rendez-vous faisant passé un érable moment que l’on a hâte de poursuivre avec le tome 2! 

Autour du livre:
  • Tome 2: Anisette et Formol
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire