Mes derniers avis romans:



dimanche 5 mars 2017

La passion de Dodin-Bouffant





Scénario et Illustrations: Mathieu Burniat
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Dargaud (2 Octobre 2014)
114 pages
ISBN-10: 2205072927
ISBN-13: 978-2205072921
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 1er Mars 2017
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

            Dodin-Bouffant est un passionné de cuisine. Fin gourmet, arbitre reconnu des saveurs, il voue à l'art culinaire un véritable culte qu'il pratique avec la complicité de sa talentueuse cuisinière, Eugénie Chastagne. La disparition inopinée de cette dernière advient comme une catastrophe qui ébranle jusqu'au sens même de sa vie. La recherche d'une remplaçante l'entraîne dans une trépidante saga dont les péripéties dévoilent combien la cuisine est une œuvre de choix qui veut beaucoup d'amour...

Mon avis:

            Avec ses dessins aux traits fins, sa police d’écriture fine et élégante et sa couverture délicate aux accents de dorure, on s’attend à lire une histoire baignant dans l’aristocratie. Et même notre personnage principal, ce cher Monsieur Dodin-Bouffant, fait partie de la bourgeoisie, le thème principal de l’histoire reste l’amour… de la gastronomie. 

Dodin-Bouffant est un fin gourmet, qui certes, aime manger uniquement de très bonnes choses raffinées mais est également une personne connaissant très bien la gastronomie dans toute sa culture. Il ne vit qu’à travers la cuisine, au point de n’accepter plus personne à partager sa bonne table pour cause de mauvaises appréciations et au point d’avoir choisi ses amis en leur faisant subir un test de véracité culinaire! En revanche, pour ce qui est d’agir en cuisine, Dodin-Bouffant laisse plutôt cette tâche à sa fidèle et talentueuse Eugénie, jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Alors lorsqu’il trouve la perle rare en la personne d’Adèle la recette du bonheur n’est pas loin…



Cette jolie histoire est une oeuvre délicatement caricaturale qui nous fait assister à la rencontre entre deux classes sociales: les bourgeois épicuriens, volubiles, friands de bons plats, amateurs de bons vins et Adèle, la paysanne modeste, pragmatique, discrète et travailleuse.
Mathieu Burniat utilise un dessin aux traits fins se prêtant parfaitement au thème, tout en exagérant certaines particularités de ses personnages.

En bref:

            Une bande-dessinée appétissante et savoureuse à consommer sans modération ! Mathieu Burniat a su parfaitement marié deux mondes avec deux personnages aux traits particuliers autour de la gastronomie permettant de nous faire apprécier toute la plénitude de cet art!

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire