Mes derniers avis romans:

dimanche 5 mars 2017

La guerre des Sambre, Werner & Charlotte, tome 1: Automne 1768, l'éternité de Saintange




Scénario: Bernard Yslaire
Illustrations: Marc-Antoine Boidin
Nationalité des auteurs: Belge et Française
Editions Futuropolis (13 Octobre 2010)
56 pages
ISBN-10: 2754800948
ISBN-13: 978-2754800945
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 26 Février 2017
Ma note: 16/20



L’histoire:

            Quelle est l’origine de la tragédie des Sambre ? En remontant l’arbre généalogique de la famille maudite, le deuxième cycle intitulé Werner & Charlotte va explorer les circonstances troubles qui ont précédé la naissance du père de Hugo, Maxime-Augustin. L’action commence à Vienne en 1768. C’est là que se sont exilées Jeanne-Sophie de Sambre et sa fille Charlotte. Dans l’atmosphère sulfureuse des salons de la cour impériale, elles font la connaissance d’un farouche orphelin aux yeux rouges, nommé Werner von Gotha. Malgré toutes les manoeuvres de sa mère, qui souhaite pour elle meilleur parti, Charlotte en tombe amoureuse. Inéluctablement…

Mon avis:

En remontant l’arbre généalogique des Sambre des plus récents au plus anciens, me voici arrivée à l’origine de la tragédie des Sambre avec le premier couple sulfureux et prohibé de la famille, j’ai nommé Werner et Charlotte. Le premier tome de ce cycle me paraît plus calme et posée par rapport aux autres cycles consacrés aux autres couples. On suit beaucoup mieux et plus facilement les liens de parenté, peut-être parce qu’il s’agit là de la base de la généalogie des Sambre ou peut-être parce qu'on ne commence pas directement par Charlotte, mais plutôt avec sa mère, personnage principal du livre, et son grand-père, le fondateur suprême de la lignée des Sambre. 

Un judicieux dossier en début d’album permet au lecteur, qui pourrait se sentir désarçonné par l’ordre quelque peu anarchique de parution, de ne pas se perdre dans les dédales de l’histoire. Il est essentiel d’en venir à l’origine après tant d’interrogations et de zones d’ombre laissées, intentionnellement ou non, au fil des aventures de Hugo, Bernard et les autres.

Le couple Werner et Charlotte commence sur des interdits et inaugure un destin tragique. Ils évoluent dans le milieu aristocratique bourré de convenances, d’enjeux politiques et financiers, de complots, de trahisons. 

Au dessin, Marc-Antoine Boidin instille un timbre légèrement moins torturé que celui de la série mère en adoptant un trait plus élégant et précis

En bref:

            Ce début du premier degré d’ascendance introduit de façon plutôt légère, classique et sans surprise ce qui va devenir l’origine du mal, que l’on a hâte de découvrir. Les bases généalogiques sont bien posées rendant une lecture plus calme et moins sombre que ce qui suivra avec les autres degrés d’ascendance.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque




1 commentaire:

  1. Sambre m'intéresse au plus haut point, Margaud Liseuse en a souvent parlé et je suis très curieuse de découvrir cette série. Ton avis me rend encore plus curieuse.

    RépondreSupprimer