Mes derniers avis romans:

dimanche 19 février 2017

Zombillénium, tome 3




Scénario et Illustrations: Arthur de Pins
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dupuis (8 Novembre 2013)
48 pages
ISBN-10: 2800157550
ISBN-13: 978-2800157559
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 16 Février 2017
Ma note: 17/20




L’histoire:

            C'est l'effervescence au parc Zombillénium. Envoyé par Behemoth lui-même, le vampire Bohémond Jaggar de Rochambeau est officiellement censé seconder Francis dans sa gestion du parc. Inquiets, les employés s'attendent au pire : ne le décrit-on pas comme un authentique tueur ? D'autant qu'à y regarder de plus près, les motivations de sa venue semblent bien moins anodines qu'annoncées. Sa mission, c'est de faire du chiffre, pour les actionnaires, certes, mais surtout pour Behemoth qui, lui, attend son comptant d'âmes. Francis, ulcéré, est obligé de courber l'échine devant ce consultant tout-puissant, bien décidé à prendre le pouvoir et à pervertir les règles de Zombillénium. Tandis que se préparent pour le parc de sombres moments, Aurélien traverse une mauvaise passe. Déprimé par sa condition d'immortel et par l'absurdité de sa vie... pardon sa mort, il fait un burn out. Et un burn out, chez un démon aussi puissant, cela peut être dévastateur. Retenu in extremis par Gretchen, il évite le pire. Et cela tombe bien, car Gretchen a un projet pour lui…

Mon avis:

Après un premier tome qui posait les bases du décor et un deuxième tome qui se concentrait sur une histoire annexe tout en disséminant quelques indices et révélations sur certains personnages, ce troisième tome est assez intense dans son scénario. Car rien de va plus à Zombillénium: un consultant aux dents longues (dans les deux sens du terme) débarque de Louisianne pour auditeur le parc, Aurélien est en plein burn-out de sa condition post-mortem et un tract encourage les employés à tuer les visiteurs humains pour mériter une promotion.



Puisque le scénario aborde plusieurs directions car plusieurs problèmes se posent pour le parc, le lecteur a beaucoup plus une impression de vitesse et de précipitation contrairement aux deux précédents tomes qui étaient plus posés et dans lesquels on prenait plus le temps d’incorporer le scénario.

Dans le deuxième tome, la lumière était mise sur certains personnages pour en apprendre davantage sur eux. Et même si le directeur Francis n’en faisait pas clairement parti, il commençait petit à petit à se dévoiler révélant a priori une bonne personne. Et dans ce troisième tome, cela se confirme. Francis est réellement quelqu’un d’appréciable, qu’on aimerait tous avoir comme patron! 

En revanche, la transition entre le tome 2 et 3 ou plutôt la non-transtion, est décevante. Car la fin du tome 2 était terrifiante et on en attendait du coup davantage, on voulait en savoir plus! Et cette situation se refait pas surface sauf le fait de retrouver ce personnage au milieu de l’histoire du tome 3 sans avoir plus d’explications, comme si de rien n’était… Dommage.

En bref:

Encore un très plaisant tome, où l’on s’éloigne davantage du côté humoristique pour mieux se rapprocher du danger, de la tension et des sujets actuels de la société. Des petites surprises sont présentes du début à la fin du livre offrant un scénario plus intense et mouvementé que les précédents.

Autour du livre:
  • Tome 1: Gretchen (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 2: Ressources humaines (<— chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire