Mes derniers avis romans:

samedi 4 février 2017

Silhouette (Jean-Claude Mourlevat)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Gallimard
Collection Scripto (31 Janvier 2013)
221 pages
ISBN-10: 2070651436
ISBN-13: 978-2070651436
Genre: Nouvelle
Lu le: 29 Janvier 2017
Ma note: 13/20




Résumé/4ème de couverture:

Lorsqu'elle découvre que son acteur préféré vient tourner près de chez elle, Pauline, une mère de famille discrète, répond à une annonce pour être "silhouette" sur le tournage... Puisque ses jours sont comptés, M. Duc n'a qu'une idée en tête : retrouver les personnes auxquelles il a fait du mal autrefois et leur demander pardon... Dans le car qui l'emmène en colo, Guillaume, 14 ans, s'aperçoit qu'il a laissé son chat enfermé dans sa chambre. Il doit impérativement retourner le délivrer... Que réservera le destin à ces héros ordinaires habités chacun de belles intentions? 10 nouvelles fortes et cruelles !

L’histoire :

            Dix nouvelles fortes et cruelles. Lorsqu'elle découvre que son acteur préféré vient en tournage près de chez elle, Pauline, une mère de famille discrète, répond à une annonce pour être «silhouette».Puisque ses jours sont comptés, monsieur Duc n'a qu'une idée en tête : retrouver les personnes auxquelles il a fait du mal autrefois et leur demander pardon...Dans le car qui l'emmène en colo, Guillaume, 14 ans, s'aperçoit qu'il a laissé son chat enfermé dans sa chambre. Il doit impérativement retourner le délivrer...Que réservera le destin à ces héros ordinaires habités chacun de belles intentions ?

Mon avis…:

J’hésitais beaucoup à emprunté ce livre: d’un côté c’est un recueil de nouvelles et je suis pas fan de nouvelles, et de l’autre c’est écrit par Jean-Claude Mourlevat que j’aimerais continuer de découvrir après avoir beaucoup aimé son style d’écriture dans « Et je danse aussi ». La volonté de découvrir davantage l’auteur a été la plus forte. 
Malheureusement, c’est davantage le côté nouvelles que je retiens de ce livre et qui me conforte dans l’idée que je n’apprécie pas vraiment ce genre, même si mon idée que Jean-Claude Mourlevat a une plume très agréable est, elle, renforcée. 

Points de vue/Critiques:

Je ne suis donc définitivement pas adepte des nouvelles. Lorsque l’on commence à vraiment être plongé dans l’histoire, boum c’est déjà la fin. Sans compter que ce n’est pas facile à chroniquer… Et en plus, ces chroniques là sont vraiment cruelles et déprimantes!! Et puisque l’on sait qu’elles ont toutes ce point commun, c’est encore plus déprimant de savoir que l’on va bientôt avoir cette chute renversante, noire et macabre.

Heureusement que la magnifique plume de Jean-Claude Mourlevat est là pour adoucir les moeurs. Je deviens fan de cet auteur qui remplit ses pages de plein de fluidité, de finesse et de poésie.

En bref:
           
            La très jolie plume de l’auteur est la note positive de ce livre qui permet de le lire avec fluidité, précision et poésie, mais le fait de retrouver des nouvelles, qui s’avèrent être, en plus cruelles et machiavéliques, font en sorte qu’il ne s’agit pas d’une lecture enjouée.

Autour du livre:

  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire