Mes derniers avis romans:

dimanche 5 février 2017

Secrets: l'Angélus, tome 2




Scénario: Frank Giroud
Illustrations: José Homs
Nationalité des auteurs: Française et Espagnole
Editions Dupuis (16 Septembre 2011)
56 pages
ISBN-10: 2800151064
ISBN-13: 978-2800151069
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 2 Février 2017
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

            Comment expliquer la subite passion qui anime le triste Clovis pour l’Angélus de Millet? Pourquoi l’obsession de Dali pour ce même tableau fascine-t-elle à ce point le petit représentant de commerce? Lui-même n’en sait rien. L’urgence sourde qui le pousse à chercher dans l’oeuvre les raisons de son émoi va bouleverser sa vie la plus intime.

L’histoire:

            Rien ne prédestinait Clovis à ressentir l'intense bouleversement qu'a suscité en lui la découverte de L'Angélus de Millet, au Musée d'Orsay. Père de famille sans histoire, au quotidien enlisé dans la routine, il se sent d'un coup submergé par une émotion inconnue qui le pousse à découvrir ce qui se cache derrière l'image. Troublé par les versions qu'en a fait Dali, il se convainc que là réside la clé du mystère. Parallèlement, il explore les souvenirs personnels que cette toile a fait resurgir inopinément, au risque de mettre en cause l'équilibre, même bancal, sur lequel reposait toutes ses relations familiales. Confronté à l'incompréhension de son entourage, il décide de poursuivre sa quête, quel qu'en soit le prix. C'est l'autre moitié de ce chemin semé d'embûches et de révélations que parcourt Clovis dans ce second volet d'une histoire fondée sur un authentique secret de famille, celui du peintre Dali.

Mon avis:

            J’ai trouvé ce deuxième et dernier tome légèrement moins accrocheur que le premier. Alors que dans ce dernier, tous les mystères autour de la famille de Clovis Chaumel sont posés tout comme le mélange d’intrigue avec le fameux tableau de Dali, dans ce deuxième tome, les secrets de famille de Clovis sont tous révélés, mais il n’est plus du tout question du tableau. Ainsi j’ai eu du mal à me rappeler le lien entre « l’Angélus » et la famille de Clovis.

L’histoire doit, je pense, se lire calmement et posément. J’entends par là, que comme il s’agit de secrets de famille mêlant les maris, femmes, maîtresses, enfants, amis, tantes, oncles, parents etc, il est largement probable que le lecteur s’y perde facilement dans tout cela s’il sont attention et sa logique n’est pas focalisée sur sa lecture!
Concernant ce secret de famille de Clovis, il n’y a pas de grande surprise avec même un final qui se laisse deviner, mais l’histoire reste tout de même plaisante.

En revanche, concernant le personnage de Clovis, j’ai beaucoup aimé son évolution. En effet, au fur et à mesure de la découverte de son secret de famille (mais aussi avec la découverte de sa maladie), il change de manière physique et psychologique. Ainsi, les barrières de sa vie quotidienne d’avant, érigées sans doute suite aux conséquences de l’entretien du secret, vont tomber et vont libérer Clovis.

En bref:

            Les secrets de famille peuvent être lourds, tordus, impliqués de nombreuses personnes ou même gâcher toute une vie, mais comme pour le cas de Clovis Chaumel, ils peuvent être révélateurs et sauveurs.

Autour du livre:
  • Tome 1 (<— chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire