Mes derniers avis romans:



dimanche 5 février 2017

Élinor Jones, tome 3: le bal d'été



Scénario: Algésiras
Illustrations: Aurore
Nationalité des auteurs: Française
Editions Soleil Productions (3 Octobre 2012)
Collection Blackberry
48 pages
ISBN-10: 2302024176
ISBN-13: 978-2302024175
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 1er Février 2017
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

            Le tout est d’arriver à temps pour l’ouverture du champagne! Les amis, quel bonheur de vous retrouver! Je n’aurais manqué ce bal pour rien au monde!

L’histoire:

            À peine le bal de printemps terminé que le manoir Dawnhall s’active déjà pour préparer celui de l’été. Malheureusement, les obstacles s’accumulent. La mort de Macy et le licenciement de Rachel par Bianca apportent un surcroît de travail aux couturières restantes, déjà débordées. Le repos prescrit par le médecin est donc encore repoussé pour Élinor, pourtant épuisée par la collection précédente. Malgré les soins prodigués par Siam et la sollicitude d’Abel, la jeune fille engage ces dernières forces dans la bataille. Un investissement d’autant plus nécessaire que Madame Tiffany s’est précipitamment rendue en Chine pour honorer une promesse et que Bianca, se sentant abandonnée par sa mère, a réagi violemment. Tandis que le célèbre atelier de couture est plus que jamais en péril, l’heure des choix a sonné pour tous.

Mon avis:

            Je ne veux pas que cette superbe saga se termine!!!! Même si je savais la fin arriver avec ce bal d’été, avec les bals de printemps et d’hiver des premiers tomes, on se dit qu’il reste logiquement le bal d’automne pour clore la saga… Malgré ce pincement au coeur avec ce goût de trop peu, ce dernier tome clôture parfaitement la saga, répond à toutes les interrogations pour tous les personnages et surpasse tous les autres par sa beauté.

Points de vue/Critiques:

A l’image de la couverture, on sent que l’atmosphère se fait de plus en plus sombre et que l’on va arriver à un moment critique jusqu’au point de non-retour. Le drame finit par s’exprimer donc au grand jour, et sans en dévoiler plus, c’est un parti pris assez unique et très surprenant pris par les auteures. Dans son scénario, Algésiras use parfaitement de subtilité pour distiller les révélations tant attendues et les bouleversements permettant ainsi de maintenir l’égalité du rythme. En effet, elle ne manque pas d’apporter toutes les réponses aux questions qui avaient émergées précédemment, en particulier celles concernant les problèmes alimentaires d’Élinor ou les rôles exacts de Chao et Heng. Elle le fait, là aussi, avec subtilité et sans fioriture inutile. De même, elle parachève avec justesse l’évolution des différents protagonistes.

A la profondeur du récit, répondent les dessins magnifiques d’Aurore. Elle parvient à rendre au mieux l’ambiance très particulière qui règne au manoir des Tiffany, mais aussi toute la richesse de ce qui en fait la réputation, à savoir les somptueuses robes qui y sont créées, ainsi que certains de ces joyaux, comme le jardin. Les scènes d’extérieur évoquent joyeusement la saison estivale à travers des couleurs gaies et tendres. 

En bref:

            Une superbe série réussie tant scénaristiquement que graphiquement qui fait que l’on en voudrait davantage et qui laisse par conséquent, une petite note douce-amère avec ce dernier tome.

Autour du livre:

  • Tome 1: le bal d’hiver (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 2: le bal de printemps (<— chronique à retrouver ici)
  • Saga terminée
  • Livre emprunté à la bibliothèque

2 commentaires:

  1. Je garde un très bon souvenir de cette trilogie, très bien dessinée, avec des sujets forts et une fin inoubliable et terrible. Cette fin m'a marquée. C'est une très bonne série de bande dessinée.

    RépondreSupprimer
  2. Oui les dessins sont magnifiques, et quelle fin surprise!!! Au final, je trouve qu'Élinor n'est pas vraiment en centre des personnages comparés aux autres.

    RépondreSupprimer