Mes derniers avis romans:

vendredi 17 février 2017

Au revoir là-haut




Scénario: Pierre Lemaître
Illustrations: Christian De Metter
Nationalité des auteurs: Française
Editions Rue de Sèvres (7 Octobre 2015)
168 pages
ISBN-10: 2369811994
ISBN-13: 978-2369811992
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 12 Février 2017
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture :

            Albert et Edouard sont des survivants de la Grande Guerre. Encombrants pour cette société qui veut oublier l’horreur, ils tentent de survivre tant bien que mal. Las d’être laissés pour compte, ces héros trop vite oubliés imaginent une arnaque aussi cynique qu’audacieuse, défiant le patriotisme français.

L’histoire:

            1919. Au sortir de la guerre, la société française peine à ménager une place aux anciens poilus devenus encombrants et les trafics les moins glorieux y vont bon train. Albert Maillard, modeste comptable, qui a sauvé la vie d'Édouard Péricourt, jeune fils de bonne famille, juste avant la fin des combats, tente de les faire vivre de retour à Paris. Édouard, défiguré, refuse de reprendre contact avec les siens et imagine une gigantesque arnaque à la nation pour tenter de renouer avec une vie, ailleurs.

Mon avis:

Je n’aurais pas emprunté cette BD si elle n’avait pas fait parti du Prix BD Cézam Île-de-France 2017, pour la simple et bonne raison que j’ai le roman dans ma PAL depuis un bon petit moment, et que je n’avais pas plus envie que ça de me « spoiler ». Bref, j’étais obligé de lire cette BD, c’est chose faite.
Je dois avouer que je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire, le live ne restera pas encore un petit moment dans ma PAL…

Points de vue - Critiques:

            J’ai été étonné de l’angle de vue pris dans cette histoire, mais il est parfait. Le sujet de l’histoire est celui de la guerre mais pas exploité de la manière traditionnelle que l'on connait puisqu’il s'agit ici plutôt de l'après guerre, cette période difficile où chaque soldat est vu comme un héros. Certains héros ne méritent pas ce statut et d'autres n'ont même pas droit à une reconnaissance, juste des cicatrices terrifiantes avec lesquelles il faut vivre. Albert et Édouard font parti de cette seconde catégorie où chaque jour est difficile. Ils ne peuvent compter que sur peu de gens de confiance, face aux nombreuses autres personnes qui les délaissent et les rejettent (univers professionnel, social et même familial).

La survie des deux héros de guerre est mise en avant. Ainsi certains petits « détails » (comment, pourquoi, etc…) sont occultés puisqu’ils ne sont pas indispensables à la compréhension. Je me suis ainsi beaucoup questionnée sur Louise (qui est-elle? où l’on-t-il connu? que fait-elle?). Don par curiosité on a envie d’en savoir plus sur les personnages et leur situation et donc de lire le livre. 

En bref:

            Cet album est un beau récit d’après-guerre coup de poing, plein d’humanité et d’espoir. On se laisse emporter dans les vies d’Albert et d’Édouard qui nous émeuvent par leur gentillesse et leur spontanéité. Une très belle réussite d’adaptation du roman qui donne envie de lire ce dernier.

Autour du livre:
  • Fait parti de la sélection pour le « Prix BD Cézam Île-de-France 2017 » 
  • Livre emprunté à la bibliothèque


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire