Mes derniers avis romans:

dimanche 15 janvier 2017

Zombillénium, tome 2: Ressources humaines






Scénario et Illustrations: Arthur de Pins
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dupuis (26 Août 2011)
48 pages
ISBN-10: 2800150548
ISBN-13: 978-2800150543
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 9 Janvier 2017
Ma note: 15/20




L’histoire:

            Tags sur les murs, avertissement du curé du coin : visiblement les esprits s'échauffent autour de Zombillénium. Quand on n'embauche que des morts ou des sorcières dans une région où le taux de chômage est à 25 %, il faut bien s’attendre à quelques frictions. Si l'on ajoute à ça des visiteurs une miette pénibles et des employés qui, pour être morts, n’en aimeraient pas moins prendre des vacances, on comprend que ce n'est pas trop le moment de venir parler revendications salariales à Francis Von Bloodt.

Mon avis:

Après la très bonne découverte faite avec le premier tome, j’enchaîne avec la suite trouvée rapidement à la bibliothèque. Même si j’ai légèrement moins aimé ce deuxième tome, ça reste une très bonne lecture.

J’ai trouvé ce tome plus complexe et plus recherché avec un rythme plus soutenu et une ambiance plus tendue. L’histoire est peut-être un peu moins drôle mais l’intrigue reste amusante ici ou là. J’ai aimé le fait que d’autres personnages soient mis en avant, formant une palette plus large et plus attachante.

Points de vue/Critiques:

Le rythme plus soutenu de l’histoire dans ce tome vient du fait que l’on suit parallèlement deux intrigues qui vont finalement se rejoindre au moment clé. D’un côté les employés du parc vont devoir se démenés avec les humains à l’extérieur comme à l’intérieur du pareil, et de l’autre, on suit une famille venue au parc avec leur fils où la mère devient une vraie hystérique. J’ai beaucoup aimé le sort réservé à cette dame à la fin, où on se dit que pour une fois tout n’est pas que bonne morale et pardon, mais qu’elle mérite ce qu’elle a! 

Même si Aurélien et Gretchen sont un peu relayés au second plan, j’ai aimé découvrir de façon plus approfondie les autres personnages comme Jefferson, Astharoth mais aussi le directeur Von Bloodt dont j’apprécie beaucoup les valeurs!

En bref:

            Un deuxième tome où l’humour est peut-être moins présente mais où le scénario est plus poussé à un rythme soutenu puisque l’on a affaire à deux histoires en parallèle qui vont se rejoindre dans un final riche en révélations. Les personnages non principaux du premier tome sont, quant à eux, davantage développés.

Autour du livre:
  • Tome 1: Gretchen (<— chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire