Mes derniers avis romans:



dimanche 29 janvier 2017

Pinocchio




Scénario: David Chauvel
Illustrations: Tim McBurnie
Nationalité des auteurs: Française et Australienne
Editions Delcourt (5 Novembre 2014)
80 pages
ISBN-10: 2756006254
ISBN-13: 978-2756006253
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 26 Janvier 2017
Ma note: 12/20





Résumé/4ème de couverture:

            Pinocchio, pantin de bois né des mains du menuisier Geppetto est un bien mauvais fils, qui a envoyé son pauvre père en prison et doit maintenant se faire pardonner. Ainsi débute l’histoire du pantin qui voulait devenir un vrai petit garçon. Un récit hors du temps, jouant des contrastes et mêlant habilement cruauté, humour et poésie pour évoquer des thèmes universels comme la paternité ou le rapport à la différence.

Mon avis:

            Je continue de découvrir l’origine des contes et des dessins animés de Walt Disney avec cette fois-ci Pinocchio mais sous forme de bande-dessinée. Heureusement que c’était sous ce format, car j’avais hâte de terminée ma lecture. Encore une fois contente d’avoir pu découvrir l’origine de l’histoire de Pinocchio telle qu’elle a été écrite et de découvrir son auteur, mais totalement désopilée par l’histoire en elle-même.

Points de vue/Critiques:

Je n’ai pas réussi à retrouver les thèmes évoquer dans le résumé de 4ème de couverture. Pour moi cette histoire est (trop) simple voire un peu bébête, avec un pantin beaucoup trop naïf et j’ai trouvé que l’ensemble allait trop vite sans réel enchainement logique. 

Au fil de l’histoire, on retrouve finalement une succession de petites histoires de une ou deux pages, qui s’enchaînent les unes après les autres sans transition entre elles mais aussi entre les vignettes elles-mêmes. Ce qui est d’autant plus dommage, car parfois certains détails sont importants et inclus dans l’histoire et passent quasiment inaperçus, mais pas assez ou mal mis en avant.

Quant aux personnages, lorsque de nouveaux arrivent dans l’histoire et rencontrent Pinocchio pour la première fois, chacun d’entre deux connaissent Pinicchio et son prénom: c’est quand même fort! Tout comme le fait de considérer le dauphin comme un poisson! Bref, ces incohérences m’ont agacée! Ajoutez à cela un petit Pinocchio qui est naïvement bipolaire: un coup je fais des bêtises en me laissant entraîner comme un débutant, puis l’instant d’après je me repenti et prend de solides résolutions en disant de jolies petites phrases telles que « c’est l’amour que j’ai pour vous qui m’a ouvert les yeux » pour au final, recommencer les bêtises...

En bref:

            Ravie d’avoir pu découvrir la véritable histoire de « Pinocchio » et son auteur, mais l’histoire reste très dense par sa multitude de petites histoires successives presque sans fin et sans liens, le tout sur fond de grande naïveté, rendant le tout assez indigeste!

Autour du livre:

  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire