Mes derniers avis romans:



mercredi 25 janvier 2017

Le Chuchoteur (Donato Carrisi)




Titre original: Il suggeritore
Traduction: AnaÏs BoKobza
Nationalité de l’auteur: Italienne
Editions Le Livre de Poche (1er Juin 2011)
Collection Thriller, numéro 32245
569 pages
ISBN-10: 2253157201
ISBN-13: 978-2253157205
Genre: Thriller
Lu le: 19 Janvier 2017
Ma note: 20/20




Résumé/4ème de couverture:

Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…
Un époustouflant thriller littéraire, inspiré de faits réels.

Mon avis…:

…Général:

            OMG ce livre!!!! Cela fait déjà très longtemps que je voulais lire un vrai bon thriller assez sanglant, glauque et flippant (que j’espérais trouver chez Karine Giebel, mais qui n’est pas dans ce genre là). Et c’est chose faite, tous les éléments qui constituent un bon roman noir sont dans ce livre!!! J’ai vraiment passé un bon moment, le roman est très accrocheur et est même addictif pour arriver à un final vraiment flippant où rien ni personne ne pouvait me faire arrêter ma lecture et lever la tête. Au final, « Le chuchoteur » devient mon premier 20/20 pour un roman, amplement mérité!

… Sur les personnages:

On ne peut pas dire que les personnages soient attachants, et je pense que cet aspect est voulu par l’auteur. Peut-être est-ce dû à l’histoire en elle-même qui évidement ne s’y prête pas, mais peut-être est dû aussi afin que le lecteur soit davantage focalisé sur l’aspect thriller du livre, le côté angoissant et envoutant de l’enquête.
En revanche, les personnages sont assez charismatiques et ont une personnalité différente et propre à chacun.

Points de vue/Critiques:

Tout le livre est construit en suivant l’enquête de Goran Gavila et son équipe. Ainsi, le lecteur n’est pas balloté entre différentes situations ou différents points de vue et j’ai beaucoup aimé ce cadre rigoureux. De plus, on conserve une certaine logique dans le sens où l’auteur fait évoluer son histoire par bonds: dés qu’un indice est découvert, on suit cette piste, on découvre d’autres indices, donc de nouvelles théories et idées sont élaborées, conduisant à d’autres pistes, etc….
D’ailleurs, lorsque une idée ou une théorie est confirmée ou a besoin d’être de nouveau d’actualité, l’auteur a eu la très bonne idée de remettre ces propos, tels qu’ils ont été dit la première fois, à nouveau dans la bouche du personnage.
Tout est donc logique et cadré et j’aime ça!

On retrouve également cette rigueur du point de vue scientifique (et que dire si j’aiiiiiimme çà!!!!). En effet, le personnage principal Goran Gavila est criminologue, tout comme Donato Carrisi lui-même, spécialiste en criminologie et sciences du comportement! Autant dire que l’auteur sait de quoi il parle quand il écrit ce livre (inspiré de faits réels je le rappelle!).
Ainsi, l’auteur décrit (sans trop s’attarder non plus) les étapes d’une autopsie, les recherches scientifiques ou encore la psychologie des criminels.

Le dénouement est absolument génial, je n’ai pas du décrocher mes yeux et mon attention des dernières pages. Je n’ai rien deviné ou espéré, tellement prise par l’histoire et l’enquête mirobolantes. J’ai donc été totalement surprise et estomaquée au point de parfois relire certains passages pour bien assimiler et comprendre toutes ces choses improbables! Et ce n’est qu’au moment des révélations que l’on comprend le titre du livre^^!!

En bref:


            Donato Carrisi nous offre ici une oeuvre magistrale dans laquelle le lecteur est baladé du début à la fin, cette dernière offrant un dénouement haletant et incroyable. Les rebondissements sont nombreux mais le lecteur n’est jamais perdu grâce à la remarquable plume de l’auteur qui maîtrise parfaitement son sujet qui reste cadré et rigoureux. On retrouve notamment cette rigueur dans le côté scientifique de l’enquête qui apporte authenticité et qualité à ce livre.

6 commentaires:

  1. J'ai lu Le chuchoteur fin 2016 et tout comme toi j'ai beaucoup aimé. Pas vraiment d'attachement aux personnages non plus, mais je pense que c'est voulu par l'auteur qui a centré son histoire sur l'enquête. La suite est dans ma wish list ;) Bonne lecture

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le non attachement je l'ai pris aussi comme une volonté, et ça ne m'a pas du tout déranger dans ma lecture! L'écorchée fait maintenant partie de ma wish-list aussi! ;)

      Supprimer
  2. Je découvrais Donato Carrisi avec ce roman et j'ai, tout comme toi, vraiment beaucoup apprécié. Un auteur à suivre !

    Si tu as la chance de lire la suite (L'écorchée), il est, selon moi, tout aussi excellent que celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho oui, je vais avoir l'oeil sur cet auteur dorénavant! et "L"écorchée" vient de trouver sa place dans ma wish list! ;)

      Supprimer
  3. Super chronique ! J'avais aussi beaucoup aimé le fait que l'action n'ait pas de lieu géographique précis. Ça rapproche l'histoire de notre environnement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!!!!! En fait en lisant ta chronique, je me suis aperçue de cette absence de repère géographique qu'à ce moment là!!! (et en lisant d'autres chroniques, tu es quasiment la seule à avoir remarqué ou spécifié ce point là). Du coup, ça ne m'a jamais effleuré l'esprit, donc ça m'a pas dérangé!!! ;)

      Supprimer