Mes derniers avis romans:



jeudi 12 janvier 2017

Alfie Bloom, tome 1: Alfie Bloom et l'héritage du druide




Titre original: Alfie Bloom, book 1: Alfie Bloom and the Secrets of Hexbridge Castle
Traduction: Cyril Laumonier
Nationalité de l’auteur: Anglaise
Editions Michel Lafon (12 Novembre 2015)
297 pages
ISBN-10: 2749926513
ISBN-13: 978-2749926513
Genre: Jeunesse
Lu le: 30 Décembre 2016
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

            Alfie Bloom est un garçon ordinaire, jusqu’au jour où il reçoit un héritage inattendu : un château ! Et pas n’importe lequel, le château d’Hexbridge, un endroit bizarre où les majordomes ont de bien étranges pouvoirs et où les peaux d’ours peuvent voler. Le garçon y découvre bien vite que les circonstances de sa naissance font de lui l’unique gardien d’une magie vieille de plusieurs siècles. Avec l’aide de ses cousins, Maddie et Robin, il devra tout faire pour la contrôler et la protéger des forces obscures qui veulent s’en emparer.

Mon avis…:

…Général:

Alfie Bloom et l’héritage du druide a tout pour faire un bon roman jeunesse: de la magie, une intrigue simple mais efficace, un brin d’innocence et de mystères et des personnages attachants. Le tout fait passer un bon moment.

… Sur les personnages:

Les personnages sont tous assez hétéroclites. Alfie est tout de suite attachant par son courage et sa détermination, son père est drôle et loufoque mais prend soin de son fils à sa manière, les cousins Maddie et Robin entretiennent une belle relation quasi fraternelle avec Alfie.
J’ai beaucoup aimé le personnage du majordome qui reste très mystérieux mais qui semble avoir quand même un trait majeure de bienveillance paternelle.
En revanche, les personnages des deux soeurs (Mélasse et Crasse) m’ont assez déçues puisqu’elles sont les seules à rassembler plein de clichés (ne serais-ce que leurs noms…) et ne m’ont pas du tout surprise quant à leur véritable nature.

Points de vue/Critiques:

L’intrigue est véritablement bien construite de façon linéaire. L’auteure a parfaitement su distiller le mystère tout en fournissant régulièrement de petits appâts permettant d’accrocher le lecteur. Car ce roman se met très vite en branle : pas de descriptions superflues, de passages à vide. On va droit au but en faisant une jolie place aux ressentis pour aller un peu plus loin, ce qui donne des chapitres de taille moyenne qui se lisent avec une certaine facilité et avec des rebondissements que l’on n’attend pas forcément !
Et quand on ne fait pas parti du public jeunesse visé, ça marche tout de même. Car on pourrait s’attendre à ce que Gabrielle Kent nous fournisse une histoire à la Harry Potter mais non, elle a su créer un univers magique différent se rapprochant plus de Merlin l’Enchanteur.

Le seul petit truc à reprocher, c’est que j’avais deviné certaines choses avant leurs révélations. Peut-être est ce dû l’âge, mais un public « jeunesse » moins avisé sera vraisemblablement pris au piège!

Même si ce livre est un premier tome et qu’une suite est déjà éditée, on peut tout à fait lire ce livre comme un tome unique puisque l’intrigue est entièrement résolue, et c’est assez rare et plaisant.

En bref:

            Une intrigue riche en aventures dans un univers magique particulier où l’auteure a parfaitement su distiller au gré du livre suffisamment d’éléments d’intrigues et de révélations pour tenir le lecteur en haleine. C’est un bon moment de lecture mais qui s’adresse clairement plus au public jeunesse visé (9-13 ans).

Autour du livre:
  • Tome 2: Alfie Bloom et le voleur de talisman
  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire