Mes derniers avis romans:



lundi 26 décembre 2016

La Belle et la Bête (Madame Leprince de Beaumont)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Librio (20 Novembre 2013)
Collection Littérature
79 pages
ISBN-10: 2290080470
ISBN-13: 978-2290080474
Genre: Contes
Lu le: 15 Décembre 2016
Ma note: 12/20




Résumé/4ème de couverture:

            Il aura suffi d'une simple rose pour sceller le sort de la Belle. Prête à tout pour sauver son père d'une mort certaine, la voilà contrainte de vivre dans le château de la Bête. Mais la laideur du monstre révèle peu à peu une âme pure et, dans ce pays enchanté, les élans du coeur et la beauté intérieure triomphent toujours... Ce recueil rassemble les contes les plus célèbres de Mme Leprince de Beaumont : La Belle et la Bête, Aurore et Aimée, Belote et Laidronette, Conte du pêcheur et du voyageur, Joliette, La Curiosité, La Veuve et ses deux filles, Le Prince Charmant, Le Prince Chéri et Le Prince fatal et le Prince fortuné. Ces histoires nous ouvrent les portes d'un univers plein de fantaisie et de merveilles insoupçonnées, que petits et grands visitent avec délice pour leur édification.

Mon avis...:

Yes, encore une acquisition de l’historie originelle d’un conte, à petit prix chez Librio! Et en plus, comme le film sort début 2017 au cinéma, c’est parfait je serais au point!
Avant de commencer la découverte de ce conte (et des autres), j’ai déjà appris le nom de l’auteure qui m’étais totalement inconnu! J’aurais vraiment séché si on m’avait posé la question…
Pour l’histoire de « La Belle et la Bête » j’ai trouvé que le roman et le dessin animé ne sont pas si éloignés l’un de l’autre (même si l’histoire du dessin animé est naturellement plus étoffée). En revanche, les autres contes sont assez similaires (voire trop proches) les uns des autres puisqu’ils sont très moralisateurs où le maître mot de ce livre est « vertu ».

Point de vue - Critiques:

            Tous les contes composant de ce petit livre sont vraiment très similaires les uns aux autres puisque non seulement la trame reste la même où on retrouve des soeurs, une belle et une moche, la première est stupide et l’autre est intelligente, mais la morale est vraiment identique. Cette dernière est que chaque personne doit être vertueux. On nous met alors le mot « vertu » à toutes les sauces, et puisque les contes sont assez courts, on en fait un peu une overdose de cette vertu rébarbative!!!

Néanmoins, il faut replacer ces histoires dans le contexte de l’époque. Madame Leprince de Beaumont était gouvernante en Angleterre dans de nobles familles dans lesquelles les mariages d'intérêt étaient fréquents. Il faut donc faire comprendre aux petites filles de l’époque qu’elles ne disposent pas vraiment de leur vie… Et le fait de mieux les préparer durant leur petite enfance les aidaient finalement à accepter cette idée et rendre la situation plus douce et moins inattendue.  Mais elle n'oublie pas de leur rappeler que derrière le malheur peut se cacher une part de bonheur et qu’il ne faut pas se fier aux apparences.

En bref:


            Un conte qui n’a aujourd’hui plus sa place dans l’éducation et les bibliothèques des petites filles, mais qui est toujours intéressant pour découvrir comment Disney s’en est inspiré pour créer le dessin animé que tout le monde connaît. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire