Mes derniers avis romans:

mardi 15 novembre 2016

U4: Koridwen (Yves Grevet)




Nationalité de l’auteur: Française
Editions Syros-Nathan (27 Août 2015)
398 pages
ISBN-10: 2748516583
ISBN-13: 978-2748516586
Genre: Science-Fiction
Lu le: 6 Novembre 2016
Ma note: 14/20






Résumé/4ème de couverture:

            U4. Koridwen, Jules, Stéphane, Yannis ont entre 15 et 18 ans. Ils ont survécu au virus U4, qui a décimé 90% de la population mondiale. Ils ne se connaissent pas, mais ils se rendent pourtant au même rendez-vous.

« Je m’appelle Koridwen. Je suis la dernière survivante du hameau de Menesguen. J’ai décidé de me rendre à Paris. 541 kilomètres en tracteur, c’est de la folie, mais toute seule ici je suis trop vulnérable. Ma grand-mère m’a toujours dit que j’aurai un destin exceptionnel. C’est le moment de la vérifier. » 

L’histoire:

            Koridwen vit dans la campagne Bretonne et occupe ses journées en prenant soin des animaux de la ferme. Mais le côté idyllique s’arrête là, puisque Kori est l’une des rares survivantes d’un virus qui a décimé une grande partie de la population humaine. Face aux menaces qui pèsent et parce qu’elle a reçu un étrange message sur un forum internet de jeux en ligne, elle décide de faire ses bagages et d’aller à Paris, en tracteur et avec son cousin Max. Arrivée à Paris, elle devra faire face aux dangers et au monde post-apocalyptique en attendant la date fatidique du rendez-vous pour une remontée dans le temps.

Mon avis...:

… Général:

            Je voulais vraiment découvrir un tome de cette saga, si on peut l’appeler ainsi, de part son principe très original et innovant. Pour rappel, la saga est composée de 4 tomes. Tous les tomes se basent sur la même histoire, mais chacun d’entre eux la relate selon le point de vue d’un seul des quatre personnages et chacun est écrit par un auteur différent. Le lecteur peut ainsi lire les livres dans l’ordre de son choix. Et même si l’histoire est unique, tout est fait pour que le lecteur n’ait pas l’impression de lire 4 fois le même livre.

Au-delà de ce joli principe auquel j’adhère totalement, je dois tout de même « juger » l’histoire en elle-même. Et là, le soufflé retombe. Je suis déçue par rapport au résumé de 4ème de couverture. Je m’attendais à retrouver 4 jeunes qui vont sauver le monde de ce virus, en se focalisant sur le point de vue et l’histoire personnelle de Koridwen, cette dernière faisant ainsi face à son destin exceptionnel. Bon, au final, l’histoire se résumé plutôt à la survie d’une jeune fille dans un monde post-apocalyptique. Pas de rassemblement des 4 héros et pas de sauvetage du monde et résolution de l’épidémie virale.

… Sur les personnages:

Koridwen est une jeune femme venant de la campagne et qui est par conséquent très débrouillarde. Courageuse et intelligente, elle fait fasse à l’adversité avec génie et sait prendre des décisions sans perdre 107 ans pour cela. Parallélement à ce côté fort de son caractère, on trouve en Koridwen une personne sensible et humaine de part son attitude envers ses amis, sa grand-mère à laquelle elle se raccroche beaucoup, et envers sa dévotion pour Max.

Selon de nombreux avis, Koridwen est le meilleur des tomes par rapport à sa personnalité. Même si elle ne m’a absolument pas déplue, en sachant que ce livre constitue le meilleur point de vue, cela ne m’incite vraiment pas à lire les autres personnages.

Point de vue - Critiques:

            J’ai été déçue par la tournure de l’histoire par rapport à ce que je m’attendais en lisant le résumé et les premières pages du livre. On apprend que Kori faisait partie d’une communauté de joueurs en ligne, avant la coupure d’internet et la fin du monde, dont elle a reçu un message qui donne rendez-vous aux Experts du jeu le 24 décembre à Paris pour remonter dans le temps. Elle décide donc de monter à la capitale pour rejoindre ce groupe d’experts. 
A partir de cette information, en plus du résumé, je m’étais dit que Kordwem rejoindrait rapidement les autres personnages de la saga (Stéphane, Yannis et Jules) et qu’elle ferait face à son destin exceptionnel en remontant le temps pour empêcher la dissémination de ce virus et ainsi sauver le monde.

Même s’il est souvent pas très intéressant de lire une histoire pour laquelle on voir venir les choses, pour le coup j’aurais plus aimé que ce soit le cas ici. Le livre n’a absolument pas répondu à ce que je m’attendais. Koridwen se retrouve quasiment seule tout au long du livre, les moments où elle se retrouve avec les 3 autres protagonistes de la saga sont finalement assez rares. De plus, la majeure partie du livre se résume à « comment a-t-elle fait pour survivre dans ce monde post-apocalyqtique ». Et même s’il se passait des choses, je me suis assez ennuyée. Enfin, le fameux rendez-vous du 24 décembre que l’on attend avec impatience, arrive à la toute fin du livre tout comme la remontée du livre. Puis… bah FIN. Bref, de quoi rester sur sa faim!

En bref:

            Livre prometteur par le résumé et par son début mais qui ne m’a pas du tout emmené sur les chemins auxquels je m’attendais et que j’aurais souhaités. Je retiens plutôt l’originalité et le joli concept de cette saga.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Les autres points de vue de l’histoire (et autres livres):
    • U4: Stéphane (Vincent Villeminot)
    • U4: Yannis (Florence Hinckel)
    • U4: Jules (Carole Trébor)



2 commentaires:

  1. J'aimerais tellement lire cette saga !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le truc bien c'est que tu peux lire un tome et attendre pour les autres car tu connait l'histoire donc pas d'attente pour connaitre le fin mot!!^^

      Supprimer