Mes derniers avis romans:

jeudi 3 novembre 2016

Les moustaches de la sagesse (Sheila Jeffries)





Titre original: Solomon’s Tale
Traduction: Olivia Bazin-Lawton
Nationalité de l’auteur: Anglaise
Editions Pocket (4 Décembre 2014)
numéro 15564
185 pages
ISBN-10: 2266239872
ISBN-13: 978-2266239875
Genre: Contemporain
Lu le: 1er Novembre 2016
Ma note: 16/20


Résumé/4ème de couverture:

Imaginez qu'un soir d'orage vous trouviez, devant votre porte, une minuscule boule de poils frigorifiée. Imaginez que, malgré les temps difficiles que vous traversez, vous décidiez d'accueillir ce chaton dans votre foyer. Imaginez que Salomon, puisque c'est le nom que vous lui avez donné, ne soit en réalité pas un chat comme les autres...
Qui est donc cet animal qui a parcouru un long, un très long chemin, depuis les étoiles, jusque sous un camion, pour venir vous trouver, vous?
Et si Salomon était un "agent de bonheur" envoyé sur Terre pour éclairer votre vie?

L’histoire:

            On suit les aventures de Salomon, un chat tuxedo, mais qui n’est pas tout à fait un chat normal. Car comme nombre de chats, Salomon vit plusieurs vies. Dans celle-là, il est envoyé auprès d’Ellen, qu’il a déjà connu lorsqu’elle était enfant. Mais cette fois-ci, il est envoyé en tant que soutien pour rendre heureuse Ellen. Car cette dernière qui vit dans une belle maison avec son fils John et son mari Joe, s’apprête à tout perdre à cause de l’alcoolisme de son mari qui les a endettés. Salomon, aidé de son ange-gardien va alors tout faire pour apporter aide et réconfort à Ellen et à toute la famille. Mais les épreuves que va devoir affronter Ellen mais également Salomon ne seront pas de tout repos. Salomon va-t-il réussir ou faillir à sa mission?

Mon avis...:

Acquis en même à la suite de notre rencontre-brunch, j’ai lu ce livre en lecture commune avec Hélène du blog « Ma toute petite culture » dont vous retrouverez la chronique ici.
Ce livre est parfait pour les amoureux des chats, mais par contre vous attendez pas à un livre « feel-good », préparez plutôt vos mouchoirs. Après un début non pas difficile, mais un brin poussif de part l’ambiance que j’ai ressenti, j’ai ensuite été happée et j’ai englouti très vite ce livre. Tout au long du livre, vous serez peut-être amené à jeter des coups d’oeil à votre chat en vous posant des questions et tout comme moi, vous terminerez sûrement ce livre en faisant de gros patouilles à votre compagnon à quatre pattes!

Point de vue - Critiques:

Écrit du point de vue de Salomon, je trouve là une formidable idée. On se met donc dans l’esprit d’un chat et on est curieux et intéressée de découvrir ses ressentis, ses émotions et ses conclusions sur la vie quotidienne d’humains. Et cela offre aux lecteurs des passages drôles, cocasses et émouvants qui ne sont pas sans rappeler des situations vécues avec nos propres compagnons à poils.
 
Chat Tuxedo (chat en "costume")

J’ai trouvé les 100 premières pages assez poussives dans le sens où je sentais une atmosphère lourde et pesante. Ceci était surtout dû au personnage de Joe. Il peut « péter les plombs » lorsqu’il est alcoolisé mais d’un autre côté, il aime les chats présents dans la maison, les câline, leur prête attention. Et ces derniers le lui rendent bien puisqu’ils ne semblent pas apeuré par leur maître. J’ai vraiment eu du mal à associer ces deux côtés opposés en un seul personnage. Du coup, je ne savais pas sur quel pied dansé ni savoir quel serait sa réaction à telle situation. D’où cette sensation oppressante dans ces premières pages. En bref, je m’attendais vraiment à un drame…
Dans le début de ce livre, j’ai également trouvé que l’on commencé à tourner un peu trop autour des sentiments d’Ellen. J’espérais que par la suite, le roman prendrait un peu plus vie.

Et ce fut le cas, passé le cap des 100 pages, où dés lors je n’ai quasiment pas arrêté de le lire. L’action prend un peu plus de place et la mission de Salomon prend de l’ampleur. Et vient également les moments où les larmes montent...

En revanche, même si Salomon a réellement existé et a inspiré ce livre, j’ai trouvé certaines de ses attitudes beaucoup trop anthropomorphiques: tendre la patte pour montrer quelque chose, mettre son museau sur le nez d’un humain pour lui dire bonjour, regarder et se reconnaître en photo ou dans la glace… Mais par d’autres moments, quiconque peut faire le parallèle avec son chat! (j’ai retrouvé le mien en Salomon lorsqu’il pique des crises de poursuite folles pour jouer). 

En bref:

            Un joli petit livre qui nous démontre à quel point un chat peut avoir un effet positif dans la vie d’une personne triste ou malade, de part leur attitudes, leur « feeling », leur ronronnement ou par leur simple présence. Une belle démonstration ésotérique.

Autour du livre:

  • En lecture commune avec Hélène

2 commentaires:

  1. Je garde un très bon souvenir de cette lecture commune ! J'ai adoré ce roman tout en sensibilité et en tendresse, un petit cookie bien moelleux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et qui est quand même profond même si c'est la narration est du point de vue d'un chat ce qui pourrait paraître léger au début! ;)

      Supprimer