Mes derniers avis romans:



samedi 19 novembre 2016

Les jours sucrés





Scénario: Loïc Clément
Illustrations: Anne Montel
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dargaud (19 Février 2016)
145 pages
ISBN-10: 2205073842
ISBN-13: 978-2205073843
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 17 Novembre 2016
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

            A 28 ans, Églantine apprend le décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. L’occasion de se plonger dans sa vie d’avant et ses souvenirs enfouis en redécouvrant la boulangerie-pâtisserie familiale dont elle hérite. Elle y retrouve sa vieille tante Marronde entourée de matous envahissants et surtout Gaël, son « amoureux » d’enfance qui a bien grandi… Lorsqu’elle découvre le journal intime de son père, trésor renfermant tous ses secrets de vie et de cuisine, Églantine se dit que c’est peut-être pour elle le signe d’un nouveau départ.

Mon avis:

            Voici une bande-dessinée fraîche, apaisante mais aussi revigorante. Si vous avez un petit coup de mou ou de stress comme j’ai pu avoir lors de cette lecture, je vous conseille vivement ce livre à effet « baume ». Avec son titre appelant à la gourmandise, je confirme que cette bande-dessinée est une vraie douceur!

Points de vue / Critiques:

            L’auteur allèche le lecteur dés les premiers instants avec les noms des chapitres: Opéra, Paris-Brest, Madeleine. Ces mises en bouches se poursuivent avec la première page de chaque chapitre puisque l’on retrouve les chats de la tante Marronde qui nous offrent leurs dialogues et leurs pensées. Ces minis introductions sont véritablement une petite douceur supplémentaire à l’humour décapant!

Malgré ce thème léger de la gourmandise, cette bande-dessinée aborde des thèmes beaucoup plus profonds comme ceux de l’abandon, du choix, des secrets de famille. Ces différents thèmes qui peuvent vite devenir lourds, plombants voire déprimants sont ici remarquablement contre-balancés par cette thématique « douceurs de boulangerie-pâtisserie ». Cette association est vraiment bien vue et recherchée.

Autre point qui apporte de la légèreté, c’est la construction. N’ayez pas en tête les bande-dessinée où vous trouver des planches traditionnelles composées de vignettes toutes cadrées les unes après les autres. Ici, rien de tout cela. Les dessins et leurs bulles sont évidement bien à la suite les uns des autres (sinon, lecture difficile en vue!), mais ils sont « libres ». On ne trouve pas de cadres, le tout est couché sur des pages au fond blanc, quelques phrases de narration dans une jolie écriture sont parfois présentes. Bref, de la légèreté et de la fraîcheur.

En bref:

            Avec son titre alléchant et ses petites douceurs disséminées ici et là, cette bande-dessinée se dévore et se déguste comme une réelle gourmandise telle un chocolat chaud ou une guimauve: tendre, réconfortante et douce. En comme il n’y aura incidence sur votre balance, ne résistez pas à la tentation!

Autour du livre:


   livre emprunté à la bibliothèque

1 commentaire:

  1. Oui ! D'accord avec toi ! Cette BD est parfaite pour adoucir les mœurs <3

    RépondreSupprimer