Mes derniers avis romans:

vendredi 11 novembre 2016

La maison aux 100 portes, tome 2: Celle qui dort sous nos pieds





Scénario et Illustrations: Isabelle Dethan
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Delcourt (21 Novembre 2007)
48 pages
ISBN-10: 2756006041
ISBN-13: 978-2756006048
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 6 Novembre 2016
Ma note: 17/20





Résumé/4ème de couverture:

Elle est née alors que Louis V le fainéant accédait au trône des Francs. A dix ans, elle a tué sa sœur aînée dont elle était jalouse. A douze ans, elle faisait chanter son père et obtenait la répudiation de sa mère. A seize ans, elle représentait une menace pour le monde entier... Elle est belle, n'est-ce pas ?

L’histoire:

            Après avoir eu connaissance de la particularité du manoir, à savoir de fournir de nombreuses portes donnant sur d’autres mondes, tous les occupants partent à leur recherche. Ils apprennent également le vrai rôle de Constanza, la gardienne des portes. Cette dernière s’ouvre également au dialogue. Elle révèle alors qu’il existe un commerce de droits de passage à travers les portes magiques du manoir, mais elle avoue aussi qu’il existe autre chose sous le manoir… 

Mon avis:

            J’avais beaucoup aimé la simplicité dans le bon sens du terme, du premier tome de cette série, tout en ayant son côté mystérieux. Et j’ai retrouvé avec plaisir cette même signature pour ce second tome.

En revanche, j’ai été très agréablement surprise par le tournant pris dans cette histoire qui n’a rien avoir avec celle du premier tome. Ainsi, pas de redondance, pas d’ennui, je dirais même que l’on change presque d’univers en se rapprochant des contes de fées… Il y a d’ailleurs pas vraiment d’accent mis sur les fameuses portes du manoir, qui sont présentes dans l’histoire mais qui ne sont pas, finalement, au centre de l’intrigue.

Au-delà de l’histoire en elle-même, l’auteure n’en a pas délaissé ses personnages. Ainsi, que se soit pour les trois locataires du manoir ou pour Salem et Constanza, chacun d’entre eux dévoile sa propre personnalité.

En bref:

            Un très bon tome dans la lignée du premier par rapport au contexte général, mais qui se démarque par le tournant plus féerique et moins mystique pris par l’histoire, et où les personnalités se dévoilent.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Tome 1: La dame aux chiens (ß chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire