Mes derniers avis romans:

samedi 19 novembre 2016

Ekhö, monde miroir, tome 2: Paris Empire





Scénario: Christophe Arleston
Illustrations: Alessandro Barbucci
Nationalité des auteurs: Française et Italienne
Editions Soleil Productions (13 Novembre 2013)
49 pages
ISBN-10: 2302031555
ISBN-13: 978-2302031555
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 13 Novembre 2016
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

            Ekho est un monde miroir de la Terre. On y retrouve nos villes, nos pays mais légèrement différents: l’électricité n’existe pas, les dragons remplacent les avions de ligne, les wagons du métro sont sur le dos d’étranges mille-pattes… Mais les plus étonnants sont les Preshauns qui, sous leurs airs de peluches formalistes, semblent tenir les rênes de ce monde… Fourmille Gratule et Yuri Podrov se sont retrouvés projetés sur Ekhö et doivent y trouver leur place. D’autant que Fourmille se retrouve régulièrement habitée par des personnalités de morts récents… Après New York, c’est Paris qu’ils redécouvrent, si différent et si proche à la fois, pour déjouer un complot qui met en danger la nation... 

L’histoire:

            Fourmille Gratule est à présent installée à New York, dans le monde d’Ekhö, un monde miroir de la Terre où les technologies modernes d’existent pas. À la tête de l’agence artistique Gratule, héritée de sa tante Odelalie, elle se rend à Paris, accompagnée de Yuri et de Grâce, pour un juteux contrat avec le Poulain Rouge. Mais à peine arrivée dans la capitale française, elle est habitée par le fantôme du Prince Antone, fils de Napoléon VII, mort dans un accident de fiacre. Elle devra résoudre le mystère de sa mort pour redevenir elle-même...

Mon avis:

            J’attendais avec impatience la suite de cette saga dont le premier tome m’avait complètement conquise par son humour et par son mélange de notre monde actuel avec un autre monde assez déjanté, et où il était très amusant de distinguer les objets et monuments que l’on connaît mais vu sous un autre angle. 

Ce deuxième tome ne m’a pas autant envoutée, peut-être est-ce dû à l’effet de la découverte qui n’était logiquement pas là. Il n’en pas moins décevant, puisqu’on reste totalement dans l’univers d’Ekhö. 

Points de vue / Critiques:

            J’ai beaucoup aimé retrouver le Paris du monde d’Ekhö (Paris-Empire) après New York. C'est très chouette de découvrir que le Paris que l'on connait est resté au stade d'un empire, comme une sorte de mélange entre l'Empire de Napoléon et l'ancienne Monarchie.

L’intrigue est bien ficelée et recherchée. Néanmoins, le rythme est assez soutenu, parfois peut-être même un peu trop à mon goût ; les actions s'enchaînent sans que l'on ai vraiment le temps de souffler un peu… On y retrouve toujours de l’humour mais peut-être un peu moins que le premier tome. En revanche, le fond de l’histoire reste timide où les secrets restent secrets. Et le graphisme et les illustrations sont toujours aussi divins et les couleurs employées sont sublimes. On reste dans un univers riche en détails qui sont aussi drôles les uns que les autres et dans lequel il faut bien regarder partout pour ne rien louper!

Petit bémol dans l’histoire: Sigisbert apprend à Yuri qu’il est en danger (la présence de Yuri et de Fourmille dans le monde d’Ekhö a créée un déséquilibre). Le seul moyen de la sauver est qu’il s’unisse charnellement à Fourmille. Et là, je dis: sérieux? vous avez pas trouvé autre chose? quelque chose d’un peu plus complexe et profond? ne serais-ce pas là une volonté (fantasme?) typiquement masculin? 
Et en plus, ça ne s’arrête pas là, puisque Yuri et Fourmille disent « oui, pourquoi pas? » tout de suite!!! Bon, même s’ils s’arrêtent assez rapidement après que Fourmille commence à réfléchir et à éprouver des scrupules, je trouve ce passage un peu trop facile et masochiste!

En bref:

            Même si ce deuxième tome est un tout peu peu en dessous du premier, on prend toujours plaisir à retrouver tous les personnages cette fois-ci sur les terres françaises, qui vont mener leur enquête entre les possessions mystiques de Fourmille, le tout baignant dans un humour cinglant et des dessins qui restent magnifiques.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Tome 1 (ß chronique à retrouver ici)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire