Mes derniers avis romans:

samedi 19 novembre 2016

Chi, une vie de chat - Tome 10 (Konami Kanata)




Titre original: Chi's Sweet Home, book 10
Traduction: Kayo Chassaigne et Élodie Lepelletier
Nationalité des auteurs: Japonaise
Editions Glénat (27 Novembre 2013)
Collection Kids
152 pages
ISBN-10: 272349750X
ISBN-13: 978-2723497503
Genre: Manga
Lu le: 12 Novembre 2016
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

Toujours accompagnée de son ami Minou, Chi fait la connaissance de deux chatons qui lui ressemblent comme deux gouttes d'eau. À en croire Madame Tricolore, sa mère rôde également dans les parages, mais Chi a toujours peur d'aller à la rencontre de ce mystérieux personnage… Pendant ce temps, les Tanaka découvrent des avis de recherche avec la photo de Chi placardés dans tout le quartier. Devront-ils se séparer du chaton et le rendre à sa véritable famille ? Décidément, la vie de chat n’est pas de tout repos !

Mon avis:

            Chi va traverser ce tome avec une insouciance enfantine. En effet, quoi de plus réjouissant que de retrouver ses amis, Minou mais aussi les deux autres petits chatons qui lui ressemble, uniquement pour jouer et s’amuser? Les deux jeunes chatons qui ressemblent à Chi, le sont physiquement par leur pelage (après tout, c’est Minou lui-même qui a été la première victime de cette confusion!) mais le sont également dans leur caractère puisqu’ils sont aussi peu dégourdis que Chi et aussi ignorants!

Entre ces ressemblances félines et le dilemme des Tanaka, mes doutes et mes « prédictions » par rapport aux tomes précédents, semblent se préciser… En revanche, pour le coup, cette « histoire » ou « aspect » prend du temps (trop?) à se révéler franchement. On aimerait avoir le fin mot et le dénouement qui ne viennent toujours pas ce qui fait traîner un peu l’histoire du tome longueur… 
J’espère que ces révélations ne vont devoir attendre le douzième et dernier tome? Car si c’est le cas, qu’est-ce qu’il y aura entre? Encore du suspense qui va traîner le lecteur en longueur…?

Dans ce tome, Chi va prendre conscience qu’elle ne fait pas partie du même « genre » que Papa, Maman et Yohei. Elle a en effet des « mains » différentes, elle a une queue et surtout elle ne parle pas le même langage. Bref, Chi va comprendre qu’elle est un CHAT! Même si j’ai trouvé cette révélation très amusante (même si elle est très déroutante et déstabilisante pour Chi), je trouve que cette situation n’est pas vraiment réaliste. C’est, je pense, la première fois depuis le début de la série que je trouve une situation ou anecdote non réaliste...

En bref:

            Même si l’histoire principale de ce tome traîne un peu en longueur et malgré une anecdote peu réaliste mais très touchante et drôle, Chi et ses péripéties restent attendrissantes et drôles de sorte que l’on prend toujours un réel plaisir et un vrai bonheur à lire cette saga.


Autour du livre: 

   tome 1: chronique ici
   tome 2: chronique ici
   tome 3: chronique ici
   tome 4: chronique ici
   tome 5: chronique ici
   tome 6: chronique ici
   tome 7 : chronique ici
   tome 8 : chronique ici
   tome 9 : chronique ici

   livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire