Mes derniers avis romans:



vendredi 11 novembre 2016

Anya et Tigre blanc





Auteurs: Fred Bernard et François Roca
Nationalité des auteurs: Française
Editions Albin Michel Jeunesse (30 Septembre 2015)
36 pages
ISBN-10: 2226318631
ISBN-13: 978-2226318633
Genre: Livre illustré
Lu le: 6 Novembre 2016
Ma note: 18/20





Résumé/4ème de couverture:

Années après années, au pays du Grand Blanc, les enfants d’une même génération se volatilisent mystérieusement. Anya a 12 ans et est une forte tête. Avec Tigre Blanc à ses côtés, elle se prépare à affronter la menace, bien décidée à en découvre.

L’histoire:

            Dans un pays enneigé où l’hiver succède continuellement à l’hiver, règne un roi et une reine durs et injustes. Il y sévit également une terrible malédiction: les enfants nés la même année que l’hériter disparaissent sans laisser aucune trace. Et chaque année, à mesure que l’héritier grandit, les enfants avec un an de plus disparaissent aussi. En contre-partie, les familles ayant perdu un enfant, peuvent le « remplacer » par un bébé animal. Ainsi, Anya, privée de son frère jumeau qui a été enlevé bébé, grandit en présence d’un tigre blanc. A 12 ans, elle est menacée mais est bien décidée à affronter le danger.



Mon avis:

            Voici un album emprunt de douceur, de poésie et même de chaleur alors que nous sommes plongés dans un pays sans cesse enneigé!
L’histoire nous est contée par le temps. C’est tellement une bonne idée! Ce narrateur offre immédiatement le côté poésie et cocooning au coin du feu. Sans compter que cela nous offre de très belles tournures de phrases!



L’histoire en elle-même est très jolie, assez riche malgré qu’elle soit courte et elle fût même pour moi, surprenante à plusieurs reprises. On retrouve une histoire créative aux éléments inédits, qui change totalement des histoires des contes de fées.

Quand aux illustrations, elles sont magnifiques. On reste dans le grandiose, le majestueux le tout au coeur de couleurs hivernales. L’histoire et les illustrations m’ont fait un peu penser à Lyra Belacqua dans « La croisée des mondes ».


En bref:

            Une très jolie histoire innovante, créative et parfois surprenante, aux très belles illustrations hivernales.

Autour du livre:

  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire