Mes derniers avis romans:



mardi 4 octobre 2016

Une rue en Amérique, Broadway: Tome 2





Scénario et Illustrations: Djief
Nationalité de l’auteur: Canadienne
Editions Soleil (23 Septembre 2015)
Collection Quadrants
48 pages
ISBN-10: 2302047567
ISBN-13: 978-2302047563
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 02 Octobre 2016
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

Len, c’était trop gros pour nous, ce cabaret, et ça, tu l’avais compris dés le départ… Contactons le courtier de Barbers & Co et liquidons tout!
Non, ce n’est pas le moment d’abandonner, Georgy. C’est plutôt toi qui a raison de dire que nous n’avons qu’une seule vie à vivre. Il nous reste une chance de réussir et il nous fait la saisir!
Une chance? Quelle chance?! Nous n’avons même plus assez de cash pour tenir le cabaret à flot ne serait-ce qu’une semaine!

L’histoire:

             Le Chapman’s Paradise est au bord du gouffre financier. George, découragé, s’emploie à noyer le désastre dans l’alcool. Len refuse de baisser les bras. Il a mis en vente la cordonnerie familiale pour dégager du cash et pris conseil auprès de leur mère, ancienne danseuse de revue, pour dégoter un nouveau metteur en scène capable de monter un spectacle attractif. Ce dernier se révèle être un jeune homme sans réelle expérience mais sa vision du cabaret à succès convainc les deux frères de lui faire confiance.

Mon avis:

            Je voulais à tout prix emprunté ce deuxième tome au plus vite et le lire le plus rapidement possible, tant j’aime les années folles! Et cette petite série s’y prête parfaitement dans un cadre de fêtes et de cabarets en plein coeur des Etats-Unis. J’ai savouré et délecté ma lecture!! Pourquoi faut-il que cette série ne comporte que deux petits tomes?? Pourquoi….??? J’en veux encore!!!!

Points de vue/Critiques:

            J’ai donné la même note pour ce tome que le premier parce que je ne suis pas vraiment objective quant à mon engouement pour ce dyptique. Mais pour être honnête, j’ai trouvé ce deuxième tome un cran en dessous que le premier. L’histoire s’essouffle un peu et manque d’une touche de piment. De plus, on voit beaucoup moins de costumes et de spectacles, touches fard des années folles tout de même (alors que la superbe couverture nos mets l'eau à la bouche!!) !!!
Cet effet de manque est sûrement dû au fait qu’il s’agit d’une série en seulement 2 tomes. D’autres tomes, ou au moins un troisième, auraient permis de voir se développer les relations entre les personnages (entre Fanny et Clara, entre Fanny et Georges) qui évoluent au final trop vite, et aussi de lever totalement le mystère entourant la mort de Walter Chapman.

En bref:

            Une très jolie série pour se plonger au coeur des années folles dans Broadway mais qui se termine un peu trop rapidement du fait qu’il s’agit d’une série en dyptique. D’autres tomes auraient permis de clôturer avec brio cette superbe aventure artistique.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Tome 1 (<— chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire