Mes derniers avis romans:

dimanche 30 octobre 2016

Les mystères de Larispem, tome 1: Le sang jamais n'oublie (Lucie Pierrat-Pajot)







Nationalité de l’auteur: Française
Editions Gallimard Jeunesse (8 Avril 2016)
272 pages
ISBN-10: 2070599809
ISBN-13: 978-2070599806
Genre: Jeunesse
Lu le: 23 Octobre 2016
Ma note: 18/20





Résumé/4ème de couverture:

            Larispem 1899 - Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. 
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?

Mon avis...:

… Général:

            De part les graphismes de la couverture et de part son classement dans le genre science-fiction, je n’aurais pas été spontanément attirée par ce livre. Et j’aurais eu bien tort!!! Heureusement, mon amie et correspondante Elsa me l’a offert dans notre première swap (vous pouvez retrouver sa chronique ici). Elle avait en effet, constaté que je lisait pas mal de jeunesse et que le premier gagnant du concours du « premier roman jeunesse » , à savoir «  les Fiancés de l’hiver » de Christelle Dabos, ne m’a pas plus emballée que çà, donc autant essayé le gagnant de la seconde édition!

Autant dire qu’elle a été très inspirée et qu’elle a fait un très bon choix puisque j’ai beaucoup aimé ce livre! Il y a effectivement des mystères dont les bases sont connues et élucidées dans ce premier tome, ce qui permet au lecteur d’être à la fois sur sa faim et aussi en attente de la suite. Mais il y a aussi et surtout ce fantastique cadre hors du commun: après une révolution qui a exclu les bourgeois, Paris est devenue Larispem, peuplé de ses nombreux automates et bouchers au langage si particulier.

… Sur les personnages:

Les trois jeunes adolescents, Liberté, Carmine et Nathanaël, forment un trio de personnages principaux qui sont très travaillés et ont une identification distincte. Et de façon très intéressante, aucun d’entre eux ne correspond à un personnage d’ado déjà vu, lu ou entendu. 

Liberté est introvertie et sage, elle est également courageuse par rapport à sa situation familiale. On voit en elle également quelqu’un de réfléchie et volontaire qui veut et a besoin de travailler coûte que coûte et qui plus est, dans un monde d’hommes.

Carmine est à l’opposé de la douceur et du côté fleur bleue de Liberté : elle plus directe et droite et n’a pas froid aux yeux.

Point de vue - Critiques:

La grande force et originalité de ce livre est le cadre de l’histoire. Anciennement Paris, Larispem est devenue une cité-état indépendante de France après la Grande Révolution. Ainsi, exit les hautes classes, la vie est au peuple, aux ouvriers et surtout aux bouchers qui constituent la caste forte. Larispem, qui se développe au gré des oeuvres de Jules Verne, est à l’avant-garde futuriste puisqu’on y retrouve des automates publicitaires, des tramways aériens, des automobiles au milieu des calèches, des lampadaires... Mais la vie courante à Larispem s’agrémente d’un langage bien particulier: celui des bouchers dont vient le nom de « Larispem » (mettez la première lettre du mot à la fin, remplacez-la par un L et ajoutez un suffixe comme -em et vous obtiendrez Larispem au lieu de Paris!!!). Il est très amusant durant notre lecture de décrypter les mots « Larispemois » pour savoir quel est le mot d’origine. Et dire que ce langage n’a pas été inventé par l’auteure, mais qu’il existait bel et bien à l’époque!!
Il est également très drôle de constater les changements de noms et d’affection des plus beaux monuments de Paris après la Révolution (la place Vendôme est devenue la Place de la Colonne-Abattue, Notre-Dame a été transformé en gare, et Saint-Lazare est elle, devenue une prison).

A côté de ce côté ludique et comique dans la lecture, l’intrigue est tout simplement prenante et originale. On suit l’histoire croisée de trois adolescents qui rend tout de suite le roman vivant, immersif et incroyablement coloré. Mélangez une intrigue mystérieuse, de la magie noire, du pouvoir et de la politique et vous obtiendrez une histoire absolument fantastique aux mystères palpitants et aux interrogations nombreuses.

Après quelques recherches, il semblerait que ce livre soit un mélange de steampunk et d’uchronie, qui sont deux genres de la science-fiction. Je ne connaissais pas du tout ces termes pour lesquels je suis totalement novice en la matière étant donné que la science-fiction n’est pas mon genre de prédilection. On retrouve donc le côté steampunk avec les automates et toutes ces machines qui en font le métier de Liberté (elle est mécanicienne). L’uchronie est un changement dans l’Histoire à un instant T ou comment refaire le monde avec des SI. Elle est donc très présente dans cette histoire, offrant une idée originale et fascinante, surtout dans un cadre de littérature jeunesse.



Une mention spéciale pour le travail de Donatien Mary qui a illustré la couverture de ce livre qui est vraiment splendide et apporte beaucoup de petits plus lors de la lecture. Il a également illustré chaque nouveau chapitre d’un petit dessin nous permettant d’ouvrir plus largement notre imagination. 
A noter également que les citations de nouveau gouvernement de Larispem au début de chaque chapitre sont également très agréable à lire et découvrir!

En bref:

            Un roman tellement original et prenant avec son cadre géographique et historique si particulier qu’on se s’ennuie pas un seul instant. L’argot des bouchers est hors du commun et apporte un côté ludique lors de la lecture pour ce livre qui au final, se révèle être trop court!

Autour du livre:
  • Livre gagnant de la 2ème édition du concours du premier roman jeunesse.
  • En lecture commune avec Elsa
  • Livre dédicacé au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil 2016 le 6 Décembre 



4 commentaires:

  1. J'avais aussi beaucoup aimé ce roman, à l'univers très original et à l'intrigue prometteuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout est bien "posé" pour ce premier tome tout en nous donnant de quoi nous mettre sous la dent et effectivement l'avenir est prometteur!

      Supprimer
  2. Dédicacé en plus, j'aimerais beaucoup rencontrer l'auteure un jour. J'ai adoré ce premier tome, l'univers est génial et fascinant, les personnages sont sympathiques. Je suis plus que curieuse de découvrir la suite. C'est une excellente lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si jamais tu as l'occasion de la rencontrer fonce, c'est vraiment quelqu'un d'adorable, simple et naturelle, proche de ses lecteurs. Je te mets dans la confidence de ce qu'elle m'a dit: le deuxième tome sort au printemps prochain (mai-juin) car elle a terminé de l'écrire et qu'elle est en train de faire les corrections et il s'agira d'une trilogie! ;) Mais chut ça reste entre nous..! ;)

      Supprimer