Mes derniers avis romans:

mercredi 26 octobre 2016

Là où elle repose (Kimberley McCreight)





Titre original: Where They Found Her
Traduction: Élodie Leplat
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Cherche Midi (18 Août 2016)
409 pages
ISBN-10: 2749148731
ISBN-13: 978-2749148731
Genre: Thriller
Lu le: 19 Octobre 2016
Ma note: 18/20



Résumé/4ème de couverture:

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

L’histoire:

            Molly est une jeune femme en pleine reconstruction suite à la perte de bon bébé. Nouveau travail de journaliste, nouvelle ville d’habitation. Mais quand on lui confie l’enquête sur ce bébé retrouvé mort dans les bois, sa vie fait un retour en arrière. Cela dit, Molly se plonge avec force dans ce travail qui lui permet en même temps d’exorciser ses démons. Elle va notamment croiser la route de Sally, une adolescente à la recherche de sa mère. Molly va vite s’apercevoir que, dans une petite ville comme Ridgedale, tout le monde cache ses secrets.

Mon avis...:

… Général:

J’ai découvert cette année les « Matchs de la Rentrée Littéraires » sur PriceMinister. Le principe est de proposer en partenariat des ouvrages faisant partis de la rentrée littéraire. On choisit parmi une très jolie et nombreuse sélection notre top 5, ainsi que nos supports de rédaction de la critique. Et si on fait parti des sélectionné, un petit mail arrive en vous disant pour quel livre vous avez été sélectionnée ainsi que le support opté pour la critique.



Je fais donc partie des sélectionnés pour « Là où elle repose » de Kimberley McCreight, que j’avais choisi en premier position. Je remercie donc PriceMinister (mon site de prédilection!!^^) ainsi que Chapitre.com pour l’envoi de ce livre (pour leur rigueur d’envoi puisqu’ils m’ont envoyé plusieurs semaines après un courrier d’excuses contenant un marque-page qu’ils avaient oublié de me mettre avec le livre…). #MRL16

J’ai choisi ce livre tout d’abord par son résumé qui était très prometteur et aussi par sa couverture qui est vraiment magnifique, toute en simplicité. Je ne connaissais pas du tout l’auteure malgré « Amelia », son premier titre qui a connu son petit succès et dont j’entends beaucoup de belles critiques. Situé dans un tout autre genre (le thriller), « Là où elle repose » m’a vraiment beaucoup plu. Ce livre m’a entraîné tout au long de l’histoire. J’étais déçue et triste de devoir le refermer, et même une fois refermé, j’avais encore la tête dans l’histoire au point de devoir noter immédiatement au brouillon mes ressentis et mes critiques (chose que je fais très rarement). 

… Sur les personnages:

Tous les personnages ne sont pas vraiment beaucoup décrits sur leur caractère et quasiment pas sur leur physique. Le lecteur peur ainsi laisser libre cours à son imagination. Et ce qui pourrait passer pour un manque d’informations ou de détails doit plutôt être considéré comme un moyen intelligent de ne pas casser l’ambiance entraînante et angoissante.

En revanche, il est parfois difficile de se rappeler qui est qui. Deux raisons à cela. La première est que, tout comme à Wisteria Lane pour Desperate Housewifes ou « Dôme » (la série inspiré de l’oeuvre de Stephen King), l’histoire se déroule dans des petites villes où il ne se passe pas grand choses, tout le monde se connaît plus ou moins. Donc tous les personnages de l’histoire se connaissent directement ou vont se connaître par le biais d’autres relations. Et la deuxième raison est surtout que tous les prénoms féminins cités dans le livre (personnages principaux, secondaires ou même occasionnels)  se ressemblent tellement! Il y a d’un côté ceux qui se terminent en « A » (avec Rhéa, Délilah, Ella, Stella, Hannah, Barbara) et de l’autre il y a ceux qui se terminent en « I » (avec Sandy, Molly, Terry, Nancy). Un peu de diversité et de recherche n’aurait pas été de trop non…?

Point de vue - Critiques:

« Là où elle repose » est une histoire au scénario qui n’a rien de révolutionnaire ou innovant, au contraire, il reste même assez classique. On retrouve un campus universitaire avec ses affaires de suspicion de viols, un nouveau couple qui arrive dans une ville relativement petite, des histoires d’adolescents et de famille. Mais ce schéma assez classique n’est en rien gênant puisque l’écriture et la plume font que le lecteur est littéralement embarqué dans l’histoire sans qu’il ne se pose la moindre question à ce propos. Tout est tellement bien ficelé et amené que le lecteur est pris dans l’engrenage, d’autant plus que le suspense monte crescendo.

A l’intérieur de cette enveloppe de scénario classique, on retrouve au final des révélations inattendues et des surprises. Je n’ai absolument rien deviné. Et autre chose très appréciable: les révélations de viennent pas toutes d’un seul coup comme si l’on se prenait une seule et bonne gifle. Non, ici on se délecte successivement des pièces de puzzle qui finissent par s’emboîter l’une dans l’autre progressivement. On assimile et digère l’information révélatrice et une fois fait, boum!, une autre révélation tombe. Dés lors, le fabuleux travail de l’auteure devient visible et très impressionnant. Elle nous prend donc sans cesse à rebond et une fois le livre terminé, on n’est même pas en redemande, tant on est lessivé! 

Passons maintenant aux petites critiques négatives, je dis « petites » car cela concerne plutôt la forme que le fond. Les passages d’un paragraphe traitant du présent de l’histoire à celui relatant des souvenirs du personnage en question sont sans transition. Il n’y a pas non plus de phrase d’amorce: cela donne quelque chose d’assez déroutant qui fait que je me suis demandé parfois si je n’avais pas sauté des pages (lorsque ce basculement de paragraphe se fait entre deux pages…).
A noter également quelques incompréhensions et erreurs d’éditions qui font que j’ai dû relire plusieurs fois certaines phrases ou certains passages pour être sûre d’avoir bien compris.

En bref:

Entre présent et passé, l’auteure expose avec merveille la psychologie de femmes qui ont souffert et qui restent marquées à jamais. Un thriller haletant et entraînant au bout duquel on est loin d’imaginer les révélations.

Autour du livre:
  • En partenariat avec PriceMinister pour les « Matchs de la Rentrée Littéraire 2016 » 
  • L’auteure: Kimberly McCreight vit à Brooklyn avec son mari et ses deux enfants. Elle est l'auteur, au cherche midi, d'Amelia (2015), sélectionné pour de nombreux prix et bientôt porté à l'écran avec Nicole Kidman.

2 commentaires:

  1. Je prends note, car je suis une grande adepte du genre, et celui-ci a l'air tout particulièrement réussi !

    RépondreSupprimer
  2. Ha oui, alors je te le conseille!!!

    RépondreSupprimer