Mes derniers avis romans:



lundi 12 septembre 2016

Si je reste (Gayle Forman)




Titre original: If I stay
Traduction: Marie-France Girod
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Pocket (15 Avril 2010) numéro 14123
183 pages
ISBN-10: 2266195220
ISBN-13: 978-2266195225
Genre: Drame, Contemporain
Lu le: 8 Septembre
Ma note: 16/20
Adaptation au cinéma en 2014 avec Chloë Grace Moretz




Résumé/4ème de couverture:

Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle.
Quand, un jour, tout s'arrête. Ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture... Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l'hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d'avant, imagine sa vie d'après. Sortir du coma, d'accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? Si je reste...

L’histoire:

            Mia est une adolescente ordinaire qui forme avec son petit frère et ses parents, une famille unie, soudée et originale malgré les différences qui caractérisent chacun des membres. Mais un jour, tout ce petit monde est victime d’un accident de la circulation. Lors de son « réveil » Mia se voit. Voit son corps comateux, ainsi que toutes les personnes qui s’affairent autour d’elle: médecins, infirmières, famille et amis. Elle est totalement impuissante de ce qui se passe autour d’elle, des paroles qu’elle entend…Mais elle va devoir prendre une importante décision: partir ou rester?

Mon avis...:

… Général:

         J’avais déjà vu le film il y a un petit moment. Je ne me rappelais pas avec exactitude du contenu, mais j’avais bien aimé, sans avoir un réel coup de coeur émotionnel. Alors pourquoi ne pas lire le livre pour pouvoir mieux m’en imprégner et le décortiquer.
Au final, je pense que le livre et le film sont assez similaires. Le sujet principal reste l’état de coma du corps de Mia mais l’état d’éveil de sa conscience. Et à travers des flashs de sa vie d’avant et par les réactions de sa famille et de ses mais autour d’elle à l’hôpital, Mia va de voir prendre sa (bonne) décision. Le sujet grave ne tombe pas dans le pathétique et le larmoyant, la longueur du roman fait en sorte de cadrer l’histoire avec justesse.

… Sur les personnages:

J’ai beaucoup aimé Mia et sa famille. On y devine que pour chacun d’entre eux, ils savent ce que sont les valeurs de la famille, ce qui fait qu’ils sont vraiment unis. 
Les parents de Mia sont vraiment atypiques: après une jeunesse hippie sans ambition, ils se sont laissés porter par la vie à laquelle ils ont pris au fur et à mesure les bonnes décisions qui s’imposaient. Sans avoir d’idéaux familiaux et de cadre éducatif, ils ont su élever leurs enfants comme on aimerait qu’ils soient tous éduqués.
J’ai particuliérement aimé la relation entre Mia et son petit frère. Ils ont 10 ans de différence, mais malgré cet écart, ils sont plus proches que ne pourrait l’être des frères et soeurs de 2 ou 3 ans d’écart. 

Point de vue - Critiques:

J’ai aimé deux grandes choses dans la construction du roman. 
La première chose c’est que l’on sait dés le début que l’histoire va graviter autour de Mia dans le coma et qu’elle prend conscience de son état en voyant tout ce qui se passe autour d’elle à la façon d’un « fantôme ». Et effectivement, cela centre vraiment l’histoire. Ainsi, la vie de Mia avant l’accident est assez brève au début du livre. En revanche, parce qu’il est important de mieux connaître Mia et sa vie d’avant afin de savoir et comprendre qu’elle sera sa décision (à savoir rester en vie ou partir rejoindre ses proches), l’histoire de Mia à l’hôpital est entrecoupé par ses souvenirs. Cela permet de couper le côté mélodramatique et de rythmer le récit.
La deuxième chose est que malgré un sujet grave, la taille du roman est juste. Ni trop court et surtout ni trop long. Car placer une histoire dans la situation délicate d’entre la vie et la mort n’est pas aisée et habituelle. L’auteure aurait pu accentuer l’histoire et rajouter des tonnes de texte pour faire tomber le lecteur dans le larmoyant et le pathos mais pas du tout. L’histoire est cadrée avec justesse, notamment grâce au fait que toute l’histoire ne se déroule que sur un seul jour! J’ai vraiment apprécié ce parti pris.

Les arguments de Mia du pour et du contre de rester en vie sont clairement exposés et expliqués de manière concise. Encore une fois, cette brièveté est justement trouvée pour éviter le mélodramatique, mais renforcer le réalisme façon témoignage. Il est forcément difficile de se mettre à la place de Mia et d’émettre un « choix » même si on se dit qu’il serait pour elle de faire ci ou ça. Au final, on se laisse porter par le choix de Mia que l’on comprend aisément. 

La musique prend une part importante dans l’histoire, allant du classique au rock. Elle est présente dans chaque décision de Mia, chaque évènement de sa vie, chaque sentiment ressenti. Je pense que les amoureux de musique savourons davantage l’histoire grâce à cet aspect.

L’accroche en couverture « le livre le plus émouvant depuis Twilight » est comment dire…?? Aucun rapport ni aucune utilité!

En bref:

            Une belle histoire parfaitement cadrée et maitrisée dans la longueur et dans la construction qui fait ressortir l’émotion de ce sujet hors du commun et audacieux qu’est être entre la vie et la mort, sans tomber dans le larmoyant à nous serrer le coeur.

Autour du livre:

  • Tome 2: Là où j’irai
  • Adaptation: Film de R.J Cutler sorti le 17 Septembre 2014 avec Chloë Grace Moretz dans le rôle de Mia et Jamie Blackley dans le rôle d'Adam

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire