Mes derniers avis romans:



mercredi 14 septembre 2016

La rose écarlate, tome 1: Je savais que je te rencontrerais






Scénario & Illustrations: Patricia Lyfoung
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Delcourt (7 Juin 2006)
48 pages
ISBN-10: 2756002879
ISBN-13: 978-2756002873
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 12 Septembre 2016
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Maud, une jeune fille rêveuse et éprise de justice, vit en France au XVIIIème siècle. L’assassinat incompréhensible de son père l’oblige à rejoindre Paris où vit son grand-père, un noble dont elle ignorait jusqu’à l’existence. Elle y croise la route du Renard, un brigand des grands chemins qu’elle admire. Mais elle ne sait encore rien du secret que lui a légué son père et que convoite un mystérieux individu.           

L’histoire:

             Maud est une jeune paysanne française qui va partir vivre à Paris chez son grand-père, un noble dont elle ignorait l’existence, à la suite de l'assassinat de son père. Mais les mondanités de la cour, les bals et la bonne éducation ne l'attirent pas : ce qu’elle aime, c'est l'escrime et l’équitation. Mais aussi le mystérieux Renard, ce justicier masqué qui détrousse les riches pour aider les plus démunis. Mais autre chose anime le cœur fougueux de la jeune femme : le désir de venger son père et retrouver son meurtrier, balafré par ses soins.

Mon avis:

J’ai beaucoup hésité à emprunté cette bande-dessinée à la bibliothèque: le titre, ainsi que tous les suivants, font clairement penser à du genre « Arlequin » sous forme de BD. Mais j’ai quand même passé un bon moment de lecture. 

Points de vue / Critiques:

Avant d’éveiller l’engouement du lecteur, j’ai trouvé que de nombreuses références se retrouvaient dans l’histoire: la Belle et la Bête (Maud m’a beaucoup fait penser à Belle car elle est belle - hé oui^^ - et semble apprécier la lecture et les livres qu’elle doit rendre au libraire), Robin des Bois (avec le Renard qui vole aux riches pour donner aux pauvres) et Fantomas et Zorro (avec Maud l’Ecarlate et le Renard, tous deux masqués combattant à l’épée).
Je me suis donc dis que l’histoire n’était pas vraiment recherchée puisqu’elle s’inspire de beaucoup choses. Mais on est rapidement pris par les péripéties et le fort caractère de Maud. Comme nombre de premiers tomes, l’histoire pose les bases des personnages et de l’intrigue. Et je dois avouer que je n’ai aucune hypothèse concernant l’identité du Renard…

Les illustrations sont jolies, elles s’inscrivent dans un style manga et sont mises en valeur par une belle colorisation. En revanche, j’ai trouvé que certaines vignettes étaient totalement inutiles, ajoutées comme si on voulait combler un vide. Mais surtout, j’ai eu quelques incompréhensions soit par rapport au dessin comme la robe de bal de Maud qui est sensée être très négligée au point de choquer toute la cour, ou par rapport à l’histoire comme lorsque Maud à l’idée de se costumer en Ecarlate (d’où lui est venue cette idée?).

En bref:

            Malgré quelques petites erreurs de construction, de nombreuses références et des titres très romanesques, c’est un bon début de saga pour une série de capes et d’épée en version féminin.

Autour du livre:

  • Actuellement 12 tomes composent cette série:
    • tome 2: Je veux que tu m’aimes!
    • tome 3: J’irais où tu iras
    •  tome 4: J’irais voir Venise
    • tome 5: Je serais toujours avec toi
    • tome 6: Je crois que je t’aime
    • tome 7: Tu seras toujours à moi
    • tome 8: Où es-tu?
    • tome 9: Me pardonneras-tu?
    • tome 10: Tu aurais dû me laisser mourir
    • tome 11: Peux-tu comprendre cela?
    • tome 12: Tu m’as ouvert les yeux 
  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire