Mes derniers avis romans:



mercredi 7 septembre 2016

La reine des neiges (Hans Christian Andersen)




Titre original: Sneedronningen
Traduction: David Soldi, Ernest Grégoire, Louis Moland
Nationalité de l’auteur: Dannoise
Editions Librio n°1089 (20 Novembre 2013)
Collection Littérature
96 pages
ISBN-10: 2290080462
ISBN-13: 978-2290080467
Genre: Conte
Lu le: 30 Août 2016
Ma note: 14/20




Résumé/4ème de couverture:

            Lorsque le miroir déformant du diable se brise, des milliers d'éclats se répandent sur la Terre. Quiconque en reçoit un dans l'oeil se met à voir tout en noir, et s'il se fiche dans le coeur, celui-ci se change en bloc de glace, attirant la Reine des Neiges. C'est ce qui arrive au petit Kay, enlevé par la froide souveraine et retenu prisonnier dans son palais. Mais son amie Gerda part à sa recherche, rencontrant en chemin magiciens, brigands et princesses. Ce recueil rassemble cinq contes parmi les plus célèbres d'Andersen : La Reine des Neiges, La Petite Poucette, La Cloche, Les Fleurs de la petite Ida et Les Cygnes sauvages, qui entraînent le lecteur dans un univers enchanté qui n'a pas pris une ride.

L’histoire:

            Un sorcier a fabriqué un miroir magique, dont les reflets sont déformés. Le miroir se casse et deux des morceaux ensorcelés se coincent dans l’œil et le cœur d’un garçon innocent qui s’appelle Kay. Il sera kidnappé par la Reine des neiges et restera dans son château au nord. Son amie Gerda va partir à sa rechercher et va devoir braver le temps froid de l’Arctique et de nombreux personnages incroyables y compris la petite fille têtue des brigands, quelques animaux qui parlent et une magicienne avec un jardin fantastique. Gerda atteindra-t-elle Kay à temps pour rompre le charme ?

Mon avis...:

Ce petit conte d’Andersen que je ne connaissais pas du tout m’intéressait beaucoup, surtout quand on connaît bien sûr le dessin animé de Disney. C’est donc intéressant de découvrir l’histoire originelle et voir comment Disney s’en est inspiré. Et même si je sais qu’en général les deux versions sont toujours différentes l’une de l’autre, je dois avouer que j’ai étais très surprise par cette différence pour être au final déçue du conte...

Point de vue - Critiques:

Hormis le fait que l’histoire du conte est radicalement différente de celle relatée dans le dessin animé de Disney, le principal problème n’est pas là. Le conte a pour titre « La reine des glaces » mais au final celle-ci se fait longuement désirer et n’est en fait, en aucun cas le personnage principal de l’histoire. L’histoire entre Gerda et Kay est mignonne et se lit très bien, mais je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus centré sur la reine des glace et sur ces agissements.

J’ai beaucoup aimé découvrir les autres petits contes d’Andersen. Notamment « La petite Poucette «  et « Les cygnes sauvages » pour lesquels j’ai eu l’agréable surprise de constater que je les avait déjà lus quand j’étais enfant et que j’avais beaucoup aimé, c’est pourquoi je m’en suis rappeler lors de cette lecture. 

J’aime le style de l’auteur où l’on retrouve dans ces petits contes de la légèreté, de la poésie et de belles valeurs (celle de la fraternité, la maternité, l’amitié).

En bref:

            Un conte « La reine des glaces » qui n’a rien à voir avec le dessin animé ni même avec ce personnage qui n’est pas au centre de l’histoire donc une déception de ce côté ci. Mais une belle découverte quant à la plume de l’auteur avec un coup de coeur pour « La petite Poucette » et « Les cygnes sauvages » que je retrouve pour la première fois depuis mon enfance.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire