Mes derniers avis romans:

mercredi 28 septembre 2016

La maison aux 100 portes, tome 1: La dame aux chiens





Auteur: Isabelle Dethan
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Delcourt (17 Mai 2006)
48 pages
ISBN-10: 2847894713
ISBN-13: 978-2847894714
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 27 Septembre 2016
Ma note: 17/20





Résumé/4ème de couverture:

Nous étions bien. Aucun d'entre nous ne voulait aller gratter derrière ce décor agréable. C'est par une belle nuit d'automne, vers une heure du matin, que nous avons enfin su à quoi servait la petite porte... Et que nous avons commencé à gratter.

L’histoire:

            Théodora Grange est une étudiante qui vient d’héritier d’une très grande maison. Malgré la présence de Constanza qui officie en cuisine, la maison reste immense. Elle invite donc d’autres jeunes gens à partager cette demeure pour un faible loyer, à savoir Lorenzo et Claire, sa meilleure amie. Ils découvrent rapidement une mystérieuse porte sans poignée devant laquelle sont toujours brûlées des herbes pour la garder constamment fermée. Mais un jour, Salem, un inconnu venu de nul part, surgit de la porte pour leur demander asile. Qui est-il? Et que dire de Constanza qui semble en savoir plus que ce qu’elle n’en dit? Sans compter sur les meurtres qui ont lieu durant la pleine lune, l’atmosphère est remplie de mystères autour de cette maison.

Mon avis:

            J’ai beaucoup hésité à prendre cette bande-dessinée et verdict: j’ai bien fait!!! C’est avant tout pour l’histoire que cette BD m’a beaucoup plu, car on ne peut pas dire qu’elle soit portée par les dessins. 

L’histoire est claire et posée, et une partie des mystères sont révélés dans ce tome, tout en donnant un petit fil rouge pour la suite de la série. J’ai aimé le fait que l’histoire reste dans le cadre de la maison, qu’elle s’y déroule du début à la fin. Ainsi, le lecteur n’est pas déboussolé: pas besoin de dissocier son esprit ailleurs lorsqu’un changement d’angle de l’histoire et/ou un changement de décor s’opère. De plus, cela permet de passer rapidement sur les bases de l’histoire, on ne perd pas de temps et on se plonge directement dans le mystère. 

Concernant les dessins, les traits sont stylisés. Pas de précision, pas ou peu de décors, à l’image de la couverture de l’album. Ainsi l’accent est mis sur les personnages et l’histoire en elle-même.

En bref:

            Une histoire qui n’est pas forcément complexe mais qui fait du bien et qui est plaisante par sa simplicité, qui mêle du mystère et de la magie à la sauce « Charmed ». L’auteure a entrebâillé la porte de mon intérêt sur cette série. Je reviendrais donc y refaire un tour pour voir ce qui se cache d’autre derrière.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Tome 2: Celle qui dort à nos pieds
  • Tome 3: Lili



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire