Mes derniers avis romans:



jeudi 11 août 2016

Une vraie famille (Valentin Musso)




Nationalité de l’auteur: Française
Editions Points (12 Mai 2016)
Collection Thriller
430 pages
ISBN-10: 2757859315
ISBN-13: 978-2757859315
Genre: Thriller
Lu le: 8 Août 2016
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Il s'appelle Ludovic, c'est du moins le prénom qu'il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence. Les Vasseur, un couple de Parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d'un drame personnel, l'engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s'installe dans leur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que leur cauchemar n'a pas encore commencé. Car la véritable menace qui pèse sur leur maison n'est pas du tout celle qu'ils croyaient.

L’histoire:

            François et Mathilde Vasseur, couple Parisien habitués à la vie trépidante de la capitale, se sont expatriés en Bretagne après avoir vécu un drame. Dans leur maison secondaire à Quimperlé, malgré les travaux de rénovation et les tâches d’entretien, leur quotidien est assez morne et triste. Pas d’amis, peu de visites hormis le voisin, pas de sorties. Alors, quand ils tombent par hasard sur ce jeune Ludovic qui leur propose ses services pour accomplir quelques travaux, ils saisissent l’occasion. Ludovic va ainsi entrer petit à petit dans leur vie, dans leur quotidien, jusqu’à y prendre une place à part entière, formant ainsi une « vraie famille ». Mais après tout, qui est-il vraiment? Et eux, sont-ils vraiment sincére?  

Mon avis...:

… Général:

Le dernier opus de Valentin Musso que j’ai lu, « Sans faille » m’avait assez déçue. Je n’avais pas du tout retrouvé le style d’écriture de l’auteur, ni cette ambiance sombre et psychologique. Autant dire que pour « Une vraie famille » j’en attendais beaucoup, tout en y allant un peu à reculons. Au final, oui j’ai retrouvé l’écriture de Valentin Musso et le caractère psychologique des personnages et de la situation. Il n’y a pas eu par contre le côté sombre et noir. On reste ainsi dans un contexte de thriller et non de policier.
Ce livre n’en reste pas moins un bon thriller psychologique qui nous entraîne dans un huis-closla tension monte progressivement, tout comme l’attention du lecteur.

… Sur les personnages:

  • Mathilde Vasseur: fille de bonne famille, Mathilde est une épouse dévouée, une bonne femme de maison, selon les principes de bonne famille auquel elle a été habituée. C’est une femme de valeurs, très cadrée où chaque chose doit être à sa place que se soit dans son intérieur ou pour son état psychologique. 

  • François Vasseur: homme de lettres, c’est un introverti, un mordu de son travail. Ce qui passe avant tout pour lui, ce sont ses travaux universitaires. Alors, il est parfois difficile pour lui de voir plus loin, voir ce qui l’entoure et prendre attention aux personnes.

  • Ludovic: jeune homme solitaire, sans attache et sans famille, il semble de prime abord peu soucieux des valeurs humaines et du respect d’autrui. Il n’en reste pas moins un jeune homme courageux et très habile de ses mains. Et même si beaucoup de mystère entoure ce personnage, il possède son propre comme tout à chacun.


Point de vue - Critiques:

Même si l’histoire reste un huit-clos avec très peu de personnages et un lieu quasi unique, on retrouve beaucoup de sujets abordés et de dictons qui se réveillent subtilement dans l’esprit du lecteur au fil de l’histoire. 
L’auteur commence par un prologue qui plonge le lecteur dans un sujet malheureusement ô combien d’actualité (la première édition du livre est sortie fin 2015): un jeune au profil psychologiquement instable rentre dans une université et fusille tout ce qui se trouve sur son chemin… On aborde ensuite dans l’histoire les thèmes de la confiance, la famille, le regard et l’opinion que l’on se fait des autres, la jeunesse, l’accusation, les doutes et bien sûr, la reconstruction post-traumatique. Au terme de la lecture, sans que cela nous soit clairement énoncé, on est à même de penser que « l’habit ne fait pas le moine », « les apparences sont trompeuses » et « on est innocent jusqu’à preuve du contraire ». 

L’auteur a un réel talent pour nous faire ressentir l’émotion et la psychologie de ses personnages. La tension monte progressivement. D’abord j’ai ressenti un léger malaise et de sérieux doutes face au comportement étrange et indéchiffrable de Ludovic. Et très rapidement ce léger sentiment d’insécurité grandi, évolue, se transforme et se mue en un suspense angoissant.

Le roman est découpé en trois parties et dans chacune d’entre-elles le narrateur change. Cela nous permet de vivre l’histoire du point de vue des trois protagonistes principaux. On voyage ainsi dans les pensées de François, puis de Ludovic et enfin de Mathilde. J’ai trouvé cette construction de récit vraiment intéressante et ça permet de garder le suspense intact du début à la fin. Ce très bon découpage fait partie de l’intelligence de la plume de Valentin Musso. Les détails, les mots, les personnalités et le rythme de l’histoire sont parfaitement mâitrisés et réfléchis.

En bref:

            Un bon thriller psychologique. Un huis clos familial où les jugements et les doutes tombent les uns après les autres et dans lequel la tension ne fait qu’augmenter au fil des pages.

Autour du livre:


L’auteur: Né en 1977, Valentin Musso est agrégé de lettres et enseigne la littérature dans les Alpes-Maritimes. Il est l'auteur de plusieurs romans, dont Les Cendres froides (Les Nouveaux auteurs, 2011), Le Murmure de l'Ogre (Seuil, 2012) et Sans faille (Seuil, 2014). Il est le frère de Guillaume Musso.

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ha génial, je suis contente!!!
      Est-ce que avais déjà lu d'autres livres de Valentin Musso? Je te recommande en tout cas "Les cendres froides"!

      Supprimer