Mes derniers avis romans:



samedi 27 août 2016

Les Druides, tome 1: Le mystère des Oghams





Scénario: Jean-Luc Isrtin et Thierry Jigourel
Illustrations: Jacques Lamontagne
Nationalité des auteurs: Française et Canadienne
Editions Soleil Productions (26 Octobre 2005)
Collection Soleil Celtic
48 pages
ISBN-10: 2849462977
ISBN-13: 978-2849462973
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 25 Août 2016
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture:

Gwenc'hlan... Mon maître, celui vers qui se tournent toutes mes pensées maintenant, à l'heure où il me tarde de le rejoindre dans l'autre monde, là-bas, par-delà les brumes... Nous druides, pensions à raison que l'écriture ne devait pas figer nos sciences, que nous devions les enseigner par la parole et non par l'encre. Mais vint le crépuscule des druides, et maintenant que nombre d'entre nous se sont convertis à la religion du dieu unique et que les autres ont disparu, il nous faut consigner par écrit ce qui sera perdu faute de bouche pour initier... Il apparaît donc fort louable que ceux qui restent, et dont je fais partie, transcrivent notre mémoire sur ce papier, si éphémère, mais qui demeure en ce jour notre seule possibilité de perdurer au travers des époques à venir... Mes souvenirs étreignent mon cœur, se changent en larmes, se mêlent à l'encre... Gwen-hlan... Mon maître...

L’histoire:

            À la fin du Ve siècle, dans la péninsule armoricaine, trois meurtres similaires frappent la communauté des moines dans les environs immédiats des monastères de Brigate et d’Uxisama. Tous les indices trouvés près des corps décapités et transpercés d’un pieu accusent les derniers druides qui résistent encore à la religion du dieu unique au fond de leurs forêts. Les moines, sous l’impulsion de frère Budog et de frère Gwénolé, font alors appel à l’un des derniers et des plus influents d’entre eux, Gwenc’hlan pour démasquer les vrais coupables de ces atrocités.

Mon avis:

            Voilà une série originale, loin d’être rébarbatif et 100% historique. Le lecteur est invité à s'immerger au cœur des forêts bretonnes pour vivre le crépuscule des Druides. Les auteurs ont en effet souhaité privilégier l’artistique et la narration pour nous offrir un récit efficacement construit. La rivalité, entre druides et moines rend l’ambiance pesante et oppressante, en phase avec le récit. Les différents personnages, charismatiques et secrets, crédibilisent le scénario des auteurs et permettent de rentrer facilement dans l’histoire et de mener l’enquête avec Gwenc’hlan. 

Points de vue/Critiques:

Comme beaucoup de premier tome lorsque la série s’annonce assez longue, on retrouve ici toutes les bases posées: celle du cadre historique, des personnages et de l’intrigue. On reste donc sur sa faim à la fin du livre, au moment même où l’on se sent bien ancré dans l’histoire.

Concernant les illustrations, voici le deuxième livre dessiné par Jacques Lamontagne que je découvre en quelques jours seulement. Et je trouve d’ors et déjà que son talent est remarquable: j’aime la précision de ses traits, réalistes et effrayants quand il le faut. A noter que je trouve la couverture, et toutes les autres des prochains tomes, très réussie: sombre, épurée, informative.

En bref:

Une belle entrée en matière pour cette saga fantastico-historique, où tout le cadre est posé, mis en valeur par les dessins aux traits précis et réalistes.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire