Mes derniers avis romans:

samedi 27 août 2016

Acquisitions de la rentrée!!!

Parce que je prépare mon premier Swap avec ma correspondante Livraddict, j’ai déniché quelques trouvailles dans mon shopping pour le swap :



-       La reine des neiges de Hans Christian Andersen
-       Gorilles orphelins de Despina Chronopoulos
-       Si je reste de Gayle Forman
-       La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker
-       Un doux pardon de Lori Nelson Spielman
-       Gatsby le magnifique de F.Scott Fitzgerald


  # 1   « La reine des neiges » de Hans Christian Andersen, Editions Librio, 96 pages 

Lorsque le miroir déformant du diable se brise, des milliers d’éclats se répandent sur la Terre. Quiconque en reçoit un dans l’oeil se met à voir tout en noir, et s’il se fiche dans le coeur, celui-ci se change en bloc de glace, attirant la Reine des Neiges. C’est ce qui arrive au petit Kay, enlevé par la froide souveraine et retenu prisonnier dans son palais. Mais son amie Gerda part à sa recherche, rencontrant en chemin magiciens, brigands et princesses. Ce recueil rassemble cinq contes parmi les plus célèbres d’Andersen : La Reine des Neiges, La Petite Poucette, La Cloche, Les Fleurs de la petite Ida et Les Cygnes sauvages, qui entraînent le lecteur dans un univers enchanté qui n’a pas pris une ride.

# 2   « Gorilles orphelins » de Despina Chronopoulos, Editions J’ai Lu, 509 pages 

A quinze ans, Despina Chronopoulos fugue pour se rendre en Afrique. Adulte, sa passion pour la jungle trouve son accomplissement dans une réserve congolaise. En Afrique, les contradictions semblent aussi inextricables que la forêt vierge, et la jeune pionnière grecque mobilise toute son énergie pour réintroduire les gorilles orphelins dans leur milieu naturel. Elle y déploie des trésors de diplomatie et d'ingéniosité.
Mais les hommes lui donnent le plus de fil à retordre: la cohabitation n'est pas sans heurt, et la guerre civile qui embrase le Congo met gravement en péril le projet.
Cette aventurière attachante nous fait découvrir l'univers des gorilles, toujours menacés, sous un angle original, dans un récit palpitant.

# 3   « Si je reste » de Gayle Forman, Editions Pocket, 186 pages 

Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle. Quand, un jour, tout s'arrête. Tous ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture... Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l'hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d'avant, imagine sa vie d'après. Sortir du coma, d'accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? "Si je reste"…


# 4   « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker, Editions De Fallois, 854 pages 

À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

# 5   « Un doux pardon» de Lori Nelson Spielman, Editions Pocket, 442 pages 

Deux coups de feu, le trou noir... Douze jours de coma... Marc se réveille : sa femme Il suffit parfois d’une simple pierre pour faire basculer le destin. Une simple pierre ou plutôt deux, arrivées par la poste. Hannah Farr, animatrice télé en plein flottement tant professionnel qu’amoureux, se trouve ainsi face à un choix. Renvoyer l’une de ces pierres à celle qui la martyrisa enfant, c’est lui accorder son pardon. Mais à qui adresser la seconde, censée perpétuer la chaîne ? S’il est facile de pardonner, demander des excuses peut à jamais changer le cours d’une vie…



# 6   « Gatsby, le magnifique » de F.Scott Fitzgerald, Editions Le Livre de Poche, 224 pages 


New York, années folles… Dans sa somptueuse demeure de Long Island, Jay Gatsby organise de fastueuses réceptions où les invités se pressent en foule. Mais leur hôte ne cherche à éblouir qu’une seule personne : Daisy Buchanan. Elle est élégante, riche, séduisante, mais elle est la femme d’un héritier millionnaire… Avec ce texte devenu un classique, Fitzgerald, sur un air de jazz et une coupe de champagne à la main, met à nu le Rêve américain et écrit l’un des plus beaux romans du XXe siècle, ici présenté dans la traduction de référence, par Jacques Tournier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire