Mes derniers avis romans:

lundi 4 juillet 2016

Wika, tome 1: Wika et la fureur d'Obéron





Scénario: Thomas Day
Illustrations: Olivier Ledroit
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Glénat (21 Mai 2014)
Collection Grafica
70 pages
ISBN-10: 2723498042
ISBN-13: 978-2723498043
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 29 Juin 2016
Ma note: 20/20


Résumé/4ème de couverture:

Il était une fois, au royaume des elfes, un prince au coeur brisé.
Parce qu'il n'a pas supporté le mariage de Titania, l'amour de sa vie, avec le duc Claymore Grimm, le prince Obéron a lancé ses troupes à l'assaut de Castelgrimm, tué le duc et détruit la fée majeure qu'il avait tant chérie.
Sous la protection du maître d'armes Haggis Cornelly, la petite Wika Grimm a échappé au massacre des siens. 
Privé de ses ailes pour passer inaperçu, le bébé inoffensif va grandir à l'abri. Mais même mutilée, une fée reste une fée : ses pouvoirs ne peuvent que la submerger.
Qui sera la plus puissante ?
La fureur d'Obéron ou la colère de Wika ?


L’histoire:

             Il était une fois au royaume des elfes, la duchesse fée Titania qui avait épousé le duc Claymore Grimm. De leur union est née leur fille Wika. Mais le prince Obéron, ancien amant de Titania aux pouvoirs redoutables ne s’est pas remis de leur rupture malgré son union avec la louve Rowena avec qui il a eu sept enfants. Il prend alors d’assaut le château de CastelGrimm. Wika arrive à échapper aux crocs de Rowena grâce à un fidèle faune qui la confiera à un couple de fermiers, après lui avoir sectionné les ailes pour dissimuler sa nature, où elle grandira à l’abri de tous. Treize ans plus tard, Wika se rend dans la capitale contrôlée par Obéron où elle rencontrera le jeune Bran. Entre larcins et vie de bohème, les pouvoirs de Wika vont de développer révélant ainsi sa nature de fée et éveillant l’intérêt du prince tyrannique. L’âge de la vendetta est arrivé.



Mon avis:

Je voulais depuis un petit moment découvrir une bande-dessinée (sur le thème fantastique et/ou fées) avec de vraiment belles illustrations. Leelys m’a alors tout de suite conseillée « Wika », référence que j’ai noté dans mon petit esprit. Et je suis tombée dessus à la bibliothèque. Je ne l’ai ouvert qu’au moment de la lecture. Résultat: P**** ce que c’est beau!!!!!! Magnifique, splendide, grandiose!!! Je n’ai jamais d’aussi belles illustrations tant par les traits de crayons, les couleurs et la quantité de détails et de travail fourni. C’est incroyable. Je suis restée de longues minutes à rester à contempler les dessins. Cette bande-dessinée mérite vraiment à être plus connue, plus découverte car je suis sûre et certaine qu’elle peut ravir beaucoup de personnes (si ce n’est tout le monde^^), quelque soit son thème de prédilection.



C’est la première fois que j’ai envie de rouvrir ce livre, une fois terminé, pour encore regarder les illustrations. Malheureusement, je l’ai emprunté… Je vais encore en profiter jusqu’au moment où je vais devoir le rendre, mais j’attends avec grande impatience la sortie des prochains tomes et me renseigne déjà… Mais vu la grande qualité des dessins, avec tellement de détails qui font que l’on se dit tout de suite: mais combien de temps cela a du leur prendre (et ceci pour une seule vignette ou panorama)? que l’on se doute qu’il faudra être patient entre chaque tome...



Points de vue / Critiques:

Concernant l’histoire, meurtre, jalousie, tyrannie, vengeance, amour viennent agrémenter ce premier tome qui se déroule comme un opéra classique avec une touche de science-fiction (steampunk). De nombreuses références littéraires en tout genre ponctues l’histoire: William Shakespeare avec Songe d’un nuit d’étéVortigen and Rowena (un apocryphe de 1796 attribué au célèbre dramaturge), les contes traditionnels (Grimm, l’ogre, les trois petits cochons, la figure terrifiante du loup...) et les mythes arthuriens (Avalon, Morigwen...). On retrouve le registre d’une light fantasy avec une jeune héroïne adolescente appelée à faire son chemin initiatique vers l’âge adulte.



Et revenons aux illustrations. Dois-je encore utiliser tous les superlatifs possibles et inimaginables? J’invite vraiment tous ceux qui veulent découvrir de belles illustrations, riches en détails, passer du temps sur chacune d’entre elles afin d’en retirer le maximum. Surtout si le monde féerique et fantastique vous attire!! Si vous aviez une bande-dessinée à prendre, c’est celle-ci!!
Les personnages tolkenniens sont revêtus de costumes et d’armures aussi lourdement parés que les robes de la reine Elizabeth. Ils évoluent dans des décors surchargés aux accents gothiques, associant flèches élancées et autres ponts vertigineux.



En bref:

            Une magnifique bande-dessinée où les dessins sont plus que sublimes avec tellement de détails!!! Je recommande vivement pour tous ceux qui apprécient en plus les histoires de fées et elfes.



Autour du livre:
  • saga en 4 épisodes:
    • tome 2: Wika et les fées noires
    • tome 3: Wika et les noces de givres
    • tome 4: Wika et la dame aux corbeaux
  • livre emprunté à la bibliothèque




2 commentaires:

  1. J'suis trop contente que Wika t'ait autant plu ! heureusement que j'ai de quoi faire dans ma PAL sinon l'attente serait insoutenable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui vraiment splendide cette bd!!! oui heureusement que l'on a de quoi faire en attendant la suite!

      Supprimer