Mes derniers avis romans:



dimanche 10 juillet 2016

L'enfant de l'orage, tome 1: Pierres de sang





Scénario: Manuel Bichebois
Dessins: Didier Poli
Nationalité des auteurs: Française
Editions Les Humanoïdes Associés (1er Décembre 2003)
48 pages
ISBN-10: 2731662700
ISBN-13: 978-2731662702
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 09 Juillet 2016
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Il est celui qui naquit des cendres d'une mère foudroyée. 
Il est celui qui tient dans la main une pierre rouge et brillante comme le sang frais d'un animal sacrifié. 
Il est celui qui parle aux nuages gros de la tempête à venir et au ciel aveugle de la nuit infinie. 
Il est celui qui cherche l'histoire commencée avant sa naissance et que seuls des fantômes pourraient aujourd'hui raconter. 
Il est celui qui possède une arme plus puissante que les forces de la nature, un don de vie et de mort qui le propulse vers un destin légendaire. 
Il est l'enfant de l'orage.

L’histoire:

             Moskip, chasseur du clan d’Afow, trouve un nouveau-né au pied de sa mère morte dans la forêt de Tildwen lors d’une chasse. A ses côtés, se trouve une besace  remplie de pierres d’un rouge sang. Le chasseur va placer les pierres sur la sépulture de la mère et ramènera l’enfant dans son clan où il l’élèvera avec sa femme. Il s’appellera Laith et deviendra son fils. Quelques années plus tard, Laith devient une jeune garçon plus rapide, plus agile et plus rusé que ses compagnons de jeu du clan. Rien ne semble l’effrayer si ce n’est les fracas de l’orage lui faisant déclencher des crises… D’autres pouvoirs latents surgissent dans le quotidien de Laith suscitant l’émoi parmi les membres du clan. Sur les conseils du sage Fahuw, Moskip décide de révéler à Laith ses origines et partir à la recherche d’un médecin pour les aider face aux pouvoirs de Laith.

Mon avis:

Au premier abord la couverture semble assez classique, mais les couleurs attirent l’oeil. Et en prêtant plus attention, on se rend compte que le héros ne semble pas tout à fait humains avec des traits un peu félins sur les bords, ce qui change un peu de l’ordinaire classique et fantasy. Concernant l’histoire, l’enfant de l’orage s’inscrit dans une veine assez classique de l’heroic-fantasy: un orphelin atypique aux mystérieux pouvoirs, chassé de son clan d’adoption et qui devra se mettre en quête de ses origines. Malgré cette faiblesse apparente, cette bande-dessinée mérite néanmoins que l’on s’y attarde. On peut en effet saluer la qualité visuelle de ce tome, de part la qualité des traits de personnages et par la qualité de la mise en couleur.

Points de vue / Critiques:

Pour ce premier tome, l’histoire est parfaitement bien posée. Le lecteur fait connaissance avec les personnages avec un clan humanoïde aux traits félins, qui m’ont d’ailleurs fait pensé au peuple des Na’vi dans Avatar. L’intrigue est parfaitement lancée, un début de piste concernant les capacités exceptionnelles de Laith apparaît, mais beaucoup de questions restent sans réponses à l’issue de ce tome. La recherche des origines de cet enfant de l’orage est un bon prétexte pour mettre en haleine le lecteur, et j’avoue aimer ce genre d’histoire. Ce n’est pas sirupeux ni au contraire bourré d’action, le tout est parfaitement équilibré. On se demande donc comment va évoluer la suite, ce qui rend le tome 2 alléchant et attrayant!

Graphiquement, deux points forts rendent cet ouvrage réussi. Les traits des personnages sont atypiques et très bien exécutés. Mis en valeur par le deuxième bon point, à savoir une parfaite mise en couleur, on plonge dans un univers très parlant, voyageant dans des paysages hivernaux, sylvestres, ou urbains. Ces deux points forts élèvent donc le niveau de cette bande-dessinée qui ne possède pas d’histoire très originale scénaristiquement parlant. On se plonge dedans avec plaisir.

En bref:

            Des personnages atypiques humanoïdes aux traits félins, mis en valeurs par des colorisations réussies, apportent un engouement et une véritable plongée dans la recherches des origines du jeune héros, malgré un scénario sans grande originalité.

Autour du livre:

  • Prix Albert Uderzo - Sanglier de Bronze au Salon Européen de la BD 2004
  • tome 2: La Croisée des vents
  • tome 3: Où portent les courants
  • Livre emprunté à la bibliothèque 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire