Mes derniers avis romans:

samedi 16 juillet 2016

La trilogie des fourmis, tome 1: Les Fourmis (Bernard Werber)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche
numéro 9615
306 pages
ISBN-10: 2253063339
ISBN-13: 978-2253063339
Genre: Science-Fiction
Lu le: 3 Juillet 2016
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.
Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre.
A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces «infraterrestres», au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.

L’histoire:

            Au dessous du sol, il y a la 56ème femelle, le 327ème mâle et la 103 683ème guerrière n’auraient pas du se rencontrer, même si elles font toutes partie de la communauté Bel-O-Kan. Et pourtant, elles s’associent pour enquêter sur une même chose : de mystérieuse fourmis assassines au parfum de roche, cachées dans la cité, essayent de les tuer. Sans oublier qu’il faut aussi découvrir quelle est cette arme mystérieuse qui a décimé plusieurs dizaines de soldats sans qu’aucune trace ne soit repérée!? 
Et au dessus du sol, il y a Jonathan, sa femme Lucie et leur fils Nicolas emménagent dans un nouvel appartement légué à l’homme par son oncle Edmond, brillant et loufoque scientifique passionné d'entomologie. Mais Jonathan reçoit également un avertissement allant avec l’appartement: ne jamais ouvrir la porte menant à la cave, sous peine de gros ennuis. Mais comment résister quand la curiosité et l’appel de l’aventure sont plus forts que tout? 
Quand la famille et plusieurs personnes disparaissent dans la cave et que les fourmis partent en guerre, que va-t-il arriver aux uns et aux autres? Y-a-il un lien entre humains et fourmis?


Mon avis...:

Lors d’une rencontre Livraddict avec Flo-bouquine et Lilite, cette dernière nous avait alléché en nous décrivant ce livre. Aussitôt parlé, presque aussitôt acheté, j’ai donc lu ce livre en lecture commune avec Flo-bouquine. Et autant dire que nous n’avons pas le même avis! Donc, avant tout, merci à vous les filles!

Je connaissais bien entendu cet auteur et sa célèbre trilogie (déjà ancienne), sans en savoir plus dessus, jusqu’au recommandations de Lilite. Au final, j’ai vraiment bien aimé me plonger dans ce petit monde. J’ai nettement préféré la partie « fourmis » que la partie humaine, qui reste cependant indispensable, pour recadrer l’histoire dans notre temps et pour apporter un côté science-fiction et contemporain.

Je dois avouer avant de poursuivre, que depuis toute petite, j’étais fascinée par les fourmis (mes premiers beaux livres étaient sur les fourmis et les araignées), et j’aimé beaucoup les regarder avec leurs allées venues et leur jouer quelques tours. Le livre présente en plus de nombreux points scientifiques qui permettent d’étayer le mode de fonctionnement des fourmis. Ces deux aspects ont influé fortement mon jugement.


Point de vue - Critiques:

« Les fourmis » est vraiment un livre atypique. Quelle idée de nous plonger dans le monde minuscule, mais non pas moins intéressant, des fourmis! 
Car si l’histoire côté humain m’a beaucoup moins intêressée et que je me fichais un peu du devenir des personnages, surtout qu’il est assez prévisible, le périple des fourmis m’a complètement fascinée. Guerres avec ses stratégies, conquêtes de territoire, espoir d’agrandissement des cités, vie de la fourmilière, tout en restant capables de ne faire qu’un et d’être en parfaite symbiose entre elles.

Puisque le lecteur vit au coeur des fourmis, tout est à leur échelle. On doit donc « deviner » toutes les choses du monde qui leur tombe dessus, «  traduire » le langage fourmi: les boules roses, une plaque noire, les ponts de feuilles, les brindilles… Sans oublier l’énigme humaine: comment faire 4 triangles équilatéraux avec 6 allumettes? 

Tout au long du roman il y a des passages de l'Encyclopédie du savoir relatif et absolu écrit par Edmond Wells. J'ai trouvé ces passages très intéressants et on apprend beaucoup de choses, tant sur les fourmis que sur les relations humaines.


J’ai beaucoup aimé l’écriture, qui est pour moi est des gros points forts de ce livre. En effet, je pense que l’auteur a du énormément et très bien se documenter pour nous retranscrire le plus fidèlement possible ce qui se passe réellement dans le monde des fourmis. On retrouve donc pas mal de descriptions « fourmilesques » avec des mots scientifiques, des mots utilisés dans le langage animal. Même si pour moi, ce côté scientifique et éthologie m’est totalement familier, je pense que cela reste très accessible à n’importe qui. En revanche, je sais que cet aspect scientifique est ce qui a pu rebuté certains lecteurs qui n’ont donc pas apprécié cette lecture (n’est-ce pas Flo?) ;)

Se trouve dans ce livre une véritable réflexion sur l’univers et sur ce que nous sommes réellement. En effet, l’univers qui nous entoure est beaucoup plus grand que nous, où les humains pourraient être les fourmis. Et à l’échelle de la Terre, même si nous sommes des êtres supérieurs, le sommes-nous vraiment par rapport à des fourmis, qui ont une organisation des plus efficaces et une communication hors pair faisant d’elles des êtres minusculement évoluées?

En bref:

            Très contente d’avoir découvert et bien aimé cet auteur et cette célèbre trilogie, que je compte bien continuer! Un livre vraiment atypique qui plonge le lecteur dans le monde des fourmis, merveilleusement bien décrit, avec ses pointes d’humour et d’énigmes, tout en nous faisant réfléchir sur notre place dans le monde.

Autour du livre:

La Trilogie des Fourmis va nous faire découvrir les 3 «C» nécessaires à la rencontre avec toute civilisation étrangère :
   tome 1: Les Fourmis (le Contact)
   tome 2 : Le Jour des Fourmis (la Confrontation)
   tome 3: La Révolution des Fourmis (la Coopération)


2 commentaires:

  1. héhé, oui, on a pas le même avis, mais je comprends ton ressenti et ton attachement à ce livre, tu me diras si tu aime les suivants autant que le premier ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui pas le même avis, mais c'est tout aussi bien que si ça avait été le cas, car c'est quand même enrichissant et pour ma part ça étoffe l'aspect "critique"! ;)

      Supprimer