Mes derniers avis romans:

dimanche 31 juillet 2016

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers (Benjamin Alire Saenz)





Titre original: Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe
Traduction: Hélène Zilberait
Nationalité de l’auteur: Anméricaine
Editions Pocket Jeunesse (18 Juin 2015)
359 pages
ISBN-10: 2266253557
ISBN-13: 978-2266253550
Genre: Contemporain, Jeunesse
Lu le: 16 Juillet 2016
Ma note: 13/20



Résumé/4ème de couverture:

            Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.

L’histoire:

            Aristote Mendoza est un adolescent mexicain de 15 ans, qui mène une vie et un été blasé sous le soleil du Nouveau-Mexique. Il n’a pas d’amis, il s’ennuie à mourir. C'est ainsi que sa mère le pousse à aller à la piscine municipale, pour qu'il puisse se faire des amis et qu’il se bouge. Il y rencontre alors Dante, un jeune en tout point son opposé. Dante est amoureux de la vie et s'émerveille de tout. Il est malgré tout un peu en marge de la société, comme Aristote, et les deux jeunes hommes se lient bien vite d'une amitié profonde, voire même d'un peu plus d'un côté...

Mon avis...:

… Général:

J’avais hâte de découvrir ce livre qui fait parti du top 100 Livraddict et qui n’a sans cesse de bonnes critiques et de bonnes notes. Et au lieu d’attendre une éventuelle sortie en poche, je l’ai emprunté à la bibliothèque. Et au vu de mon ressenti final, j’ai bien fait d’échapper à ce potentiel achat, car ce fut une déception pour moi. Déception car il y a bon nombre de choses que je n’ai pas comprise voire qui m’ont énervé. 

… Sur les personnages:

Pour les deux protagonistes principaux, Ari et Dante, j’ai eu beaucoup de mal à être proche d’eux. Comme je l’expliquerais plus tard dans cette chronique, il m’a manqué beaucoup de profondeur et de ressentis, notamment pour le personnage de Dante, à propos de leur homosexualité. Pour Ari au contraire, on retrouve ses sentiments (un peu flous) et ses idées et pensée, mais que j’ai trouvé futiles et hors contexte pour un adolescent de son âge.

Point de vue - Critiques:

Parce que je savais au préalable, en me spoilant légèrement, que le sujet principal du livre était l’homosexualité masculine, j’en attendait de la profondeur. Au final, le thème commence à arriver très tardivement dans le livre (je me suis arrêté plusieurs fois en me demandant si je n’avais pas confondu ce livre avec un autre ou si j’avais eu des hallucinations en me spoilant). J’ai même étais vérifiée avant d’en arriver aux prémices de cette homosexualité. Et quand on en arrive, hé bien ça arrive comme un cheveu sur la soupe!!! Heureusement que j’étais prévenue car j’aurais était très surprise je pense!
En effet, le personnage de Dante se déclare tout à coup, de but en blanc, qu’il est gai… Aucun indice n’est disséminé pour que le lecteur s’en doute, rien. Et en plus, quand un adolescent pense être gai, j’imagine qu’il doit se poser de nombreuses questions surtout dans cette période de la vie qui n’est facile pour personne, alors si on se sent attirer par le même sexe, n’y a-t-il pas des doutes, des interrogations qui émergent? 

Et concernant le personnage de Ari, la découverte son homosexualité est une aberration pour moi. A la fin, lorsque d’une conversation avec sa mère, celle-ci lui dit: « Tu as sauvé la vie de Dante, tu tiens à lui, tu l’aimes, DONC tu es amoureux de lui! ». Je dis WHAT??? Parce que qu’on tient à une personne on en est amoureux? Parce qu’on sauve la vie de quelqu’un on en est amoureux? Et parce qu’on aime une personne, c’est un sentiment amoureux qui ressort? NON!!! On peut aimer ses parents, ses amis ou même son chien/chat sans que se soit un sentiment amoureux!!!! Je ne comprends pas du tout l’auteur, il y a beaucoup trop de confusions et d’amalgames.

Il m’a donc manquait beaucoup de profondeur, de ressenti pour les personnages de Dante et Ari, surtout pour un roman jeunesse qui je pense, cible des lecteurs aux mêmes âges que les protagonistes.

Par rapport au titre, je ne vois pas trop le rapport avec l’histoire en elle-même. Les protagonistes se posent effectivement quelques questions existentielles mais qui sont secondaires si on prend l’homosexualité comme sujet principal. De plus, à la lecture seule du titre, des lecteurs peuvent penser que l’on va assister à une sorte d’enquête et/ou de road trip, et donc être déçus...

Enfin, un petit mot quant à la structuration du livre. Les chapitres sont ultra courts (je n’ai jamais vu plus courts), j’ai d’essayer d’en comprendre le sens, le découpage mais j’ai pas trouvé. Je me suis juste dit que cela permettait à l’auteur d’étoffer son livre pour faire croire qu’il est gros et complexe. Si on recoupe l’histoire avec des chapitres de taille normale, il est certain que ce livre diminue de deux tiers de son épaisseur!! 

Au final, j’ai l’impression que l’auteur a voulu faire une histoire sur l’homosexualité masculine comme s’il était pris d’une crise d’hystérie. Pas de recherches, une impression d’écriture bâclée avec un découpage absurde faisant presque penser à un manque de respect pour les lecteurs et pour les adolescents homosexuels.

En bref:

Une belle et grosse déception pour ce livre qui m’a impatienté au début, m’a laissé de marbre au fil de la lecture et qui n’a totalement incomprise, étonnée et énervée à la fin. Un sujet qui arrive tardivement comme un cheveu sur la soupe, des personnages peu profonds, un découpage de chapitres incompréhensibles font que j’ai l’impression que l’auteur manque de respect aux lecteurs, limite foutage de gueule...    

Autour du livre:



  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Fait parti du Big Challenge Livraddict 2016

4 commentaires:

  1. Je l'ai lu et moi non plus je n'ai pas du tout aimé. Je n'ai pas compris l'emballement des lecteurs pour cet ouvrage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me sens moins seule... ;) Oui vive engouement de tous âges pour une lecture que je trouve très jeunesse...

      Supprimer
  2. J'avoue avoir été déçue aussi, pas autant que toi mais je n'ai pas compris l'engouement...Les points que tu soulignes sont intéressants, je n'avais pas vu ça comme ça ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton com, j'ai mis du temps justement pour écrire cette chronique après l'avoir lu le livre, pour bien le "disséquer"...

      Supprimer