Mes derniers avis romans:

vendredi 17 juin 2016

Wonder (R.J Palacio)





Titre original: Wonder
Traduction: Juliette Lê
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Pocket Jeunesse (03 Janvier 2013)
410 pages
ISBN-10: 2266232614
ISBN-13: 978-2266232616
Genre: Contemporain, Jeunesse
Lu le: 14 Juin 2016
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

« Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire."

Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école. A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?

L’histoire:

            August Pullman, 10 ans, est né avec une maladie sévère due à une mutation génétique rare entraînant une grave malformation au niveau du visage. Et malgré de nombreuses opérations, il est toujours dévisagé, physiquement mais aussi par les autres dès qu’il met le nez dehors. Pour lui éviter le plus possible les regards effrayés et les réflexions gênantes, sa famille le surprotègent, sa mère lui faisant même l’école à la maison. Enfin ça c’est jusqu’à ce qu’il ait l’âge de rentrer au collège. Ses parents se disent qu’il est peut-être temps qu’il vive comme tout les autres enfants et apprenne à gérer les situations de la vie de tous les jours, car ses proches ne pourront pas toujours être là pour le défendre. Le lecteur suit donc August durant sa première année de collège, où il essaye tant bien que mal de s’intégrer et de se faire des amis.

Mon avis...:

… Général:

            J’ai eu du mal à m’accrocher totalement à August et à son histoire lors dés tout premiers chapitres. Mais ce fut très court, et j’ai été totalement happée dans le quotidien d’August au point de lire plus de la moitié du livre en 2 heures au travail… (chut!!!).
Ce livre raconte une histoire touchante, mais qui ne tourne absolument pas le lecteur vers le larmoyant ou la pitié, qui pourrait être de mise dans ce genre de synopsis. La narration et plus particulièrement le rythme est formidablement bien adapté à la situation.

… Sur quelques personnages:
  • August « Auggie » Pullman: du haut de ses 10 ans, c’est un petit garçon très intelligent avec beaucoup d’humour dans son autodérision, et évidemment très courageux au vue de ce qu’il doit endurer (rejet, intimidation, violence verbale) au quotidien.  Il en voit de toutes les couleurs, mais ne se laisse pas abattre pour autant. Il fait preuve d’une perservérence à  toute épreuve. A la lecture de ce qu’il doit affronter, on est obligé, à un moment ou un autre, de se demander comment on aurait fait ou réagit dans cette situation? Ou de façon générale, aurait-on réussi à (sur)vivre sa vie comme on aimerait si on était dans la situation d’August? 
  • Nate et Isabel Pullman, les parents d’August: comme tout bons parents, ils sont surprotecteurs envers leur fils. Mais ils savent aussi prendre du recul et être juste. C’est ainsi qu’ils décident d’envoyer August au collège tout en sachant que se sera loin d’être facile pour le petit garçon. Mais en faisant cela, ils pensent avant tout au bien-être d’August: le fait de le sociabiliser avec des enfants de son âge lui forgera le caractère et lui permettra d’adopter les bonnes réactions face aux paroles et actes des autres enfants, et pourquoi pas cela lui permettra peut-être de se faire des amis? Face aux parents, on est encore amené à se poser des questions, telle que, comment ferions-nous si on avait un enfant comme August?
  • Olivia « Via », la soeur d’August: J’ai beaucoup aimé ce personnage que j’ai trouvé tout aussi, voire plus, touchante qu’August. En effet, à cause de la situation de son frère, elle a plus ou moins été livrée à elle depuis la naissance de ce dernier. Par la force des choses, ses parents l’ont laissé en arrière plan pour être au chevet de leur fils pendant ses multiples opérations. Elle aurait pu ressentir de la jalousie mais au contraire c’est une sœur aimante, compréhensive, très proche et protectrice envers son petit frère. On ne peut s’empêcher d’éprouver de la tristesse pour elle et on peut la comprendre quand elle veut des moments privilégiés avec ses parents comme si August n’était pas là. 
Point de vue - Critiques:

J’ai beaucoup aimé le rythme et le découpage de l’histoire, même si au tout début, j’ai été déçue de passer à un autre personnage alors que j’aimais lire August nous raconter sa vie. Le livre est donc découpé en 8 parties dont le point de vue d’August, mais aussi et surtout avec le point de vue d’autres personnages entourant le quotidien d’August. C’est ainsi très dynamique de passer d’un personnage à un autre afin de beaucoup mieux voir leur point de vue et comprendre leurs ressentis dans les évènements tournant autour d’August. Ce système permet aussi de s’attacher plus facilement aux personnages.

Dans ce roman il y a de tout: des personnages forts et attachants fournissant une multitude de facettes, des histoires d’amitiés dans toute leur complexité que chacun a pu connaître, des histoires de familles en mettant en avant les relations parents/enfants et frères/soeurs, et des épreuves de vie dont on ressort plus fort. Ce livre est touchant (parfois émouvant, oui j’ai versé ma petite larme au sujet de la chienne…) mais pas larmoyant. Car le « sujet » August peut vite entraîner le lecteur dans le mélodramatique, voire la pitié, mais là non pas du tout. Au contraire, on a souvent le sourire au lèvres de part la bonté et l’humour d’August et on ressort heureux, tout comme August, de cette lecture.

Julian, le camarade de classe d’August est celui qui se comporte le plus salement et méchamment avec August, au point qu’on a envie de lui mettre une bonne paire de gifle. Néanmoins, il aurait été intéressant justement d’avoir son point de vue de la situation. Or, ce personnage n’a pas sa petite partie dans le livre, ce qui est dommage je trouve. En faisant quelques recherches, j’ai pu constater que l’auteure avait écrit un chapitre bonus « The Julian Chapter » dans la version VO du livre, qui n’a pas été traduit en français. Intéressant à voir...



Les préceptes du professeur d’August, Mr Browne, sont une merveilleuse trouvaille!! C’est une excellente idée à mettre en pratique: les ados devraient jouer le jeu!! Et lire à la fin du livre, les fameux préceptes des enfants de la classe d’August m’a fait bien rire!!

Il y a un gros « détail » que je n’ai pas compris. Une des partie du livre est le point de vue de Justin, le petit ami de Via. Dans cette partie, au niveau de la synthaxe, il n’a aucune majuscule, pas de signes de dialogues…!!! Késako????

En bref:

Un livre à la beauté (presque) cachée qui fait voir le handicap (d’un enfant) d’un autre oeil. Une leçon de vie, un hymne à la tolérance avec de l’humour, de la sensibilité mais qui ne tombe jamais dans la pathos ou la pitié.

Autour du livre:

   l’auteure: RJ Palacio a été directrice artistique et graphiste

 dans l'édition pendant de nombreuses années. Après avoir 
conçu les couvertures de divers auteurs plus ou moins 
connus, elle s'est à son tour essayé à l'écriture. 
Wonder est son premier roman, il a rencontré un immense 
succès aux Etats-Unis dès sa parution.RJ Palacio vit à 
New York avec son mari et leurs deux enfants.
   désigné Best Seller par les éditions Pocket

   A obtenu le grand prix des lecteurs du Journal de Mickey 2013
Fait parti du Big Challenge Livraddict 2016
   livre emprunté à la bibliothèque




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire