Mes derniers avis romans:



lundi 27 juin 2016

Peter Pan (James Barrie)



Titre original: Peter Pan and Wendy
Traduction: Yvette Métral
Nationalité de l’auteur: Ecossaise
Editions Librio (20 Novembre 2013)
numéro 591
Collection Littérature
143 pages
ISBN-10: 2290080454
ISBN-13: 978-2290080450
Genre: Conte
Lu le: 24 Juin 2016
Ma note: 14/20
Nombreuses adaptations au cinéma


Résumé/4ème de couverture:

            Un bien étrange personnage vient réveiller Wendy et ses deux frères : un enfant vêtu de feuilles, à la recherche de son ombre. Qui est-il et d’où vient-il donc, ce garçon qui ne connaît pas son âge et ignore ce qu’est un baiser ? Intrigués par Peter Pan et la lumière tintinnabulante qui l’accompagne où qu’il aille – la fée Clochette –, Wendy, John et Michael n’hésiteront pas longtemps à le suivre au pays de l’Imaginaire, l’Île merveilleuse où les Enfants perdus, le capitaine Crochet et de nombreuses aventures les attendent.

Dans cette œuvre passée à la postérité, retrouvez tous les personnages et les lieux qui ont bercé l’enfance de milliers de garçons et de filles, animés par un vœu cher : ne pas grandir.

L’histoire:

            Les enfants Darling, Wendy, Peter et Michaël rêve très souvent d’un jeune garçon leur rendant visite avec qui ils partent en volant retrouver le Pays Imaginaire. Mais un soir, ce jeune garçon répondant au nom de Peter Pan se fait découvrir dans la chambre des enfants. Dés lors, Wendy et ses frères vont réellement entreprendre de voyager avec Peter Pan afin d’y découvrir une île pleine de surprises: des pirates, des enfants perdus, des Peaux Rouges, des fées, des sirènes et même un crocodile « tic-tac »...

Mon avis...:

… Général:

Je continue de découvrir par la lecture, l’histoire originelle des contes Disney. Et je suis encore et toujours étonnée de voir à quel point les adaptations sont vraiment édulcorées, mais je trouve très intéressant que connaître ces vraies histoires, chose que je continuerais de faire, d’autant plus que ces ouvrages sont proposés à très petits prix.

Une fois le livre terminé, et même plusieurs jours après en écrivant cette chronique, je ne peux pas vous dire si j’ai aimé ou pas cette histoire. Elle ne pas absolument pas déplu, mais elle ne m’a pas non plus réellement emballée.

… Sur les personnages:

  • Peter Pan: on peut dire que ce personnage n’a rien du gentil et adorable petit garçon, chevalier au grand coeur. Il représente l’insouciance de l’enfance: il est parfois gentil, héroïque, brave et dévoué mais il sait aussi faire preuve d’égoïsme et de cruauté. Même si au premier abord je m’étais étonnée de ce personnage atypique, avec le recul je pense qu’il représente parfaitement tout ce que l’enfance peut refléter. Après tout, tout ce qu’il veut au final c’est une maman...

  • Wendy: Au début de l’histoire, on voit qu’il s’agit d’une fille gentille et appréciable. Mais ensuite, malgré son jeune âge, elle se prenait un peu trop pour ce qu’elle n’était pas, c’est à dire une maman. Certes, c’est ce que les enfants perdus voulaient. Mais elle y croit trop. Elle est trop autoritaire et se croit un peu tout permis. James Barrie a vraiment retranscrit la place de la femme à l’époque: une bonne petite ménagère aux fourneaux qui s’occupent des enfants et qui ne se plaint pas... Wendy est donc légèrement agaçante… Et surtout, un peu niaise aussi car elle ne comprend pas que Peter recherchait une maman et non pas une jeune fille dont il tomberait amoureux.

  • Les Darling: j’ai été touchée par les parents, même s’ils ne sont que peu présents dans l’histoire, puisque ce sont des adultes. Mais on voit que ce sont de bons parents qui aiment profondément leurs enfants et qu’ils font tout pour leur bien-être.

  • Peter et Michaël: ces personnages sont au final assez peu présents dans l’histoire même durant leur voyage au Pays Imaginaire. J’ai trouvé dommage qu’ils ne soient pas plus développés, que se soit au niveau de leur caractère ou de leurs interventions. J’ai même trouvé ces deux petits garçons très difficilement discernables entre eux. 



Point de vue - Critiques:

Tout comme le fait J.R Tolkien (notamment dans le Hobbit), James Barrie intervient directement dans le récit de son histoire en s’adressant au lecteur. Autant comme cet aspect m’avait beaucoup dérangé dans le Hobbit, autant ici j’ai approuvé cette méthode qui instaure une complicité avec le lecteur, car je la trouve très appropriée pour une histoire de type « conte ». L’auteur a également un regard très acéré et objectif sur les personnages.



J’ai aimé la fin du livre, où l’histoire ne se termine pas au simple retour à la vie quotidienne des enfants Darling. Non, l’auteur nous emmène plus loin en nous dévoilant ce qu’il advient d’eux dans leur futur de grande personne. Et malgré le fait qu’ils soient bien évidemment devenus adultes, la magie de Peter Pan et du pays imaginaire est loin d’être perdu...

En bref:

Toujours très intéressant de découvrir l’histoire de ce conte qui nous emmène dans les rêves et l’imagination, mais que l’on doit lire je pense, en se dissociant totalement du dessin animé, puisque assez différent de l’histoire.

Autour du livre:

  • dessin animé en 1953


  • Nombreuses adaptations cinématographiques:

                        Hook (sorti le 1er Avril 1992) de Steven Speilberg avec Dustin Hoffman, Robin Williams et Julia Roberts

                        Peter Pan (sorti le 4 février 2004) de P.J Hogan avec Jérémy Sumpter, Jason Isaacs et Ludivine Sagnier


                        Pan (sorti le 21 Octobre 2015) de Joe Wright avec Levi Miller et Hugh Jackman


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire