Mes derniers avis romans:

dimanche 26 juin 2016

Marie d'en haut (Agnès Ledig)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (07 Juin 2012)
numéro 15118
320 pages
ISBN-10: 2266226061
ISBN-13: 978-2266226066
Genre: Contemporain
Lu le: 21 Juin 2016
Ma note: 18/20





Résumé/4ème de couverture:

            À trente ans, Marie a un caractère bien trempé et de la ressource. Lorsqu'Olivier, lieutenant de gendarmerie, débarque chez elle sans prévenir pour une enquête de routine, elle n'hésite pas à le ligoter pour lui faire comprendre explicitement qu'il n'est pas le bienvenu.
Mais cette carapace de femme forte dissimule ses fêlures. C'est grâce à Antoine, son meilleur ami, et Suzie, sa fille, que Marie trouve un sens à sa vie.
Et contre toute attente, Olivier va rejoindre le trio. Entre lui et Antoine, la guerre est déclarée. L'enjeu ? Le coeur de Marie.

L’histoire:

           Marie est une jeune femme qui a une vie très bien remplie. Entre les traites de ses vaches, la fabrication des fromages et la vente sur les marchés, son travail d’agricultrice laisse peu de place aux réjouissances et à la vie privée. Elle peut néanmoins compter sur son meilleur ami et voisin agriculteur Antoine, sans oublier sa fille, Suzie, qu’elle élève seule. De par son passé familial et amoureux, Marie est une personne pleine de fêlures. 
Lorsque Olivier entre dans sa vie, il devra non seulement trouver sa place dans ce trio mais aussi et surtout apprivoiser Marie pour la conquérir.

Mon avis...:

… Général:

Agnès Ledig est ma découverte littéraire de cette année, depuis que j’ai lu mon premier avec « Juste avant le bonheur » (qui m’avait retrouvée comme une crêpe). J’enchaîne donc maintenant les romans de cette auteure. « Marie d’en haut » est le premier roman de l’auteure. Et à chaque fois, ses histoires laissent une trace forte une fois le livre refermé. Agnès Ledig arrive toujours à me charmer et à me toucher de part les émotions montant crescendo pour toujours arriver à leurs paroxysmes à la fin.

… Sur les personnages:

            Agnès Ledig dresse encore une fois les portraits de personnages très attachants, soumis à des choix de vie qui nous ressemblent et qui tentent de composer avec les aléas de vie. car ici, Marie et Oliver sont des personnes comme vous et moi, plus ou moins complexes: des rêves, des envies, des contraintes, un passé que l’on traîne comme des casseroles, des douleurs que l’on arrive pas à surmonter et des histoires d’amour qui arrivent sans que l’on ne les attende.
  • Marie: Même si pleine de fêlures par son passé, Marie n’en reste pas moins un roc. Elle sait ce qu’elle veut et fait tout son possible pour l’obtenir. Son métier, un enfant: elle l’a choisi, elle a réussi. Ainsi, elle n’a besoin (ou semble n’avoir besoin) de personne pour s’occuper d’elle et le fait bien comprendre. Mais avec son caractère rentre-dedans, elle pourrait passer à côté de belles choses, que son meilleur ami Antoine est là pour le lui rappeler.
  • Olivier: derrière son caractère de bourru que l’on découvre au premier abord, on se rend très vite compte qu’il s’agit en fait d’une personne très sensible et très romantique, qui n’a pas peur d’être envahi par ses sentiments et les afficher. Car avec tout ce qu’il a pu vivre en étant qu’un gamin, il n’aurait pas étonnant qu’Olivier soit devenu une personne psychologiquement instable. Merci, gentille Madeleine!! Olivier va ainsi redonner de l’espoir et de la confiance dans les hommes à Marie.


Point de vue - Critiques:

Je ne suis d’ordinaire pas vraiment adepte de ce genre d’histoire où l’auteur raconte la vie tout simplement. Mais beaucoup de petites choses font que j’y adhère totalement. Car ce qu’Agnès Ledig rapporte est crédible et chacun peut retrouver un peu de soi à l’intérieur de ses livres. Les révélations s’enchaînent et chacune est vraisemblable et vous touche encore plus fort que la précédente. Aucune niaiserie ne se joue sous nos yeux et la réalité est aussi belle que touchante. Elle est abordée avec beaucoup de délicatesse et de justesse sur des thèmes d’actualité.

Marie d’en haut possède une connotation beaucoup moins dramatique que « Juste avant le bonheur » et « Pars avec lui », mais les personnages ont cependant un lourd vécu. Et aussi, contrairement aux deux autres livres, on découvre ici la signification du titre du livre qu’à la toute fin.

En bref:

            Marie d'en haut fait partie de ces livres qui vous apportent plus qu'un bon moment de lecture. C'est un livre qui marque, un livre que l'on n'oublie pas, car il est rempli de surprises, de petites choses inattendues. On y trouve une histoire d’amour, d’amour et de famille que je vous recommande!

Autour du livre:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire