Mes derniers avis romans:



samedi 25 juin 2016

Les Amants Papillons (Benjamin Lacombe)





 Nationalité de l’auteur: Française
Editions Seuil Jeunesse (Novembre 2007)
31 pages
ISBN-10: 2020962055
ISBN-13: 978-2-02-096205-6
Genre: Beaux livres
Lu le: 25 Juin 2016
Ma note: 17/20






L’histoire:

            Le jour de ses quatorze ans, Naoko, une jeune Japonaise, apprend qu'elle doit quitter son village natal pour l'immense ville de Kyoto. Son père a prévu qu'elle y complète son éducation pour devenir une 'jeune fille convenable'. Mais l'art de servir le thé, de jouer du luth ou de faire danser les éventails n'intéresse pas Naoko. Naoko aime lire et écrire de poèmes. Avec l'aide de sa servante Suzuki, elle se déguise en homme et parvient à entrer à l’université. Elle y fait la connaissance de Kamo, seize ans. Tout deux vont voir des sentiments naîtrent mais pas sans ambiguïté, Kamo croyant toujours que Naoko est un homme. Un jour, Naoko est dans l’obligation de rentrer dans son village sur ordre de son père en ayant juste le temps de laisser un message à Kamo, lui laissant entendre qu’elle est une femme. Le jeune homme part alors la chercher pour la demander en mariage. Mais une fois arrivée, il apprend que Naoko est déjà promise à un notable. Les deux jeunes gens parviendront-ils à s’aimer librement et à briser les traditions culturelles?

Mon avis:

            Pour avoir souvent entendu parlé de Benjamin Lacombe par Florence (BabyPunk - Livraddict) et pour avoir souvent aperçu la beauté de ses illustrations, j’ai décidé d’emprunter plusieurs de ses livres à la bibliothèque. J’ai fait une petite razzia de quoi pouvoir me faire une idée^^.
« Les amants papillons » est un livre grand format qui donne une place prépondérante aux illustrations par rapport au texte. On peut ainsi profiter pleinement de la beauté des dessins tout en nous offrant en plus une belle histoire romantique.



Point de vue - Critiques:

Commençons par l’histoire qui m’a fait pensée à plein d’autres histoires, mais qui reste tout de même belle et romantique. Même si j’ai effectué plusieurs allusions, cette histoire reste unique et je n’y ai pas vu d’histoire « spoilée » (mon imagination a peut-être beaucoup fonctionné…). J’ai tout d’abord pensé à « Geisha » (merveilleux livre et film au passage^^) par le fait que tout commence par une jeune fille qui doit partir du foyer familial (sur ordre du père) pour pouvoir compléter son éducation de « jeune fille respectable ». Ensuite, j’ai penser à Mulan dans le sens où Naoko se fait passer pour un homme afin d’entrer dans un milieu réservé exclusivement à ses messieurs. Enfin, l’histoire d’amour en elle-même fait penser à Roméo et Juliette, mais la comparaison s’arrête là, puisque la fin est assez originale, belle et inattendue, je n’en dirais pas plus évidemment…


J’ai aimé retrouver au fil de l’histoire quelques informations sur la culture et objets Japonais, même si l’histoire est assez courte. Il apparaît que cette histoire découle d’une légende vieille de 1600 ans connue sous le nom de "La Romance de Liang Shanbo et Zhu Yingtai », qui est en quelque sorte l'histoire de Roméo et Juliette au pays du soleil levant. A la différence près que Liang et Zhu se déroule en Chine, alors que Benjamin Lacombe nous emmène au Japon, dans le bruissement des kimonos.



Enfin, parlons des illustrations. Que dire si ce n’est qu’elles sont simples mais sublimes et réalistes, ponctuées de beaucoup d’humanisme et de poésie. Même si « Les amants papillons » est le premier livre de Benjamin Lacombe que je lis, je dirais que son style est vraiment reconnaissable par ses traits assez sombres, fins et très travaillés.


En bref:

            Un très beau livre graphique qui ravira les plus petits comme les plus grands, de par les superbes illustrations grands formats et pleine page qui agrémente une belle histoire romantique sur fond de culture Japonaise. J’ai été séduite par le coup de crayon de Benjamin Lacombe!

Autour du livre:
  • livre emprunté à la bibliothèque

2 commentaires:

  1. Il a vraiment l'air superbe!!! Hey mais tu me ciiites, merci cocotte! :-)
    Bises! à Lundi pro!

    RépondreSupprimer
  2. Evidemment, c'est toi qui m'en a parlé et rien qu'en voyant ton livre "Marie-Antoinnette" ça fait envie de découvrir ses oeuvres!!! A lundi pro!! ;)

    RépondreSupprimer