Mes derniers avis romans:

mercredi 8 juin 2016

Le Hobbit (J.R.R Tolkien)





Titre original: The Hobbit
Traduction: Daniel Lauzon
Nationalité de l’auteur: Anglaise
Editions Le Livre de Poche (29 Avril 2015), numéro 33837
401 pages
ISBN-10: 2253183822
ISBN-13: 978-2253183822
Genre: Fantasy
Lu le: 26 Mai 2016
Ma note: 12/20
Adaptation au cinéma par Peter Jackson en 3 volets



Résumé/4ème de couverture:

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n'aime pas être dérangé quand il est à table. Mais un jour, sa tranquillité est troublée par la venue d'un magicien nommé Gandalf, et de treize nains barbus qui n'ont qu'une idée en tête : récupérer le trésor de leurs ancêtres, volé par Smaug le dragon sur la Montagne Solitaire. Suite à un malentendu, Bilbo se retrouve malgré lui entraîné dans cette périlleuse expédition.

L’histoire:

            Bilbo Bessac, comme tous les Hobbits, est un petit être paisible et sans histoire: il aime fumer la pipe, sa petite maison, la bonne chair, et surtout sa tranquillité. Mais un jour cette tranquillité va être bouleversée par sa rencontre avec le magicien Gandalf et treize nains barbus. Ils vont avoir l’idée d’entraîner le hobbit dans un voyage périlleux dont le but est de récupérer le trésor des ancêtres des Nains, volé par Smaug le dragon, sur la Montagne Solitaire.  C’est le début d’une grande aventure, une fantastique quête pour Bilbo qui sans le savoir, ni s’en douter, va rencontrer de multiple embûches et épreuves au cours de son voyage où de nombreuses créatures croiseront son chemin…

Mon avis...:

… Général:

            Que cette lecture fut laborieuse!! J’ai eu du mal à terminer ma lecture. Ce qui m’a vraiment poussé à finir le livre, c’est que je savais que deux livres en partenariats allaient arrivés. J’ai trouvé l’histoire en général très fade, sans relief. Le scénario manque de richesse et d’action. J'ai eu l’impression que Bilbo et ses compagnons les nains ne subissaient aucune péripéties au cours de leur chemin tellement elles étaient fades et imémorables. 
Je suis donc très déçue de ma lecture, alors que j’ai adoré les films. Je ne sais pas si c’est dû au fait d’avoir vu les films avant de lire le livre (alors que pour le Seigneur des Anneaux dont la lecture m’a captivé, j’ai vu les films après au moment de leur sortie), mais en général cela n’a pas grande incidence sur moi.


… Sur les personnages:

  • Bilbo : tout au long du livre, j’ai eu l’impression qu’il était décrit comme un être sans beaucoup de caractère, qui tombe dans les pommes… Je n’ai pas vu de réelle évolution dans ce personnage ni même le fait qu’il soit tiraillé entre son côté Toucques aventurier et son côté Bessac très casanier.
  • Les nains: même si une bonne brochette de nains sont présents, on en apprend pas beaucoup sur eux que ce soit leur vécu, leur vie actuelle ou même leur caractère.  On ne parler ici que de 2 ou 3 d'entre eux. Thorïn, qui me semble être celui qui avait le "plus" de personnalité (ou en tout cas la plus exposée par l'auteur), et peut-être Fili ou Kili, auxquels je me suis attachée car ils semblaient être les plus jeunes et les plus innocents. C'est donc un peu dommage parce que les nains ne sont pas vraiment très "individualisés", mis à part Thorïn et quelques autres dans de rares exceptions, on les voyait plutôt comme une "masse" voyageant d'un seul trait, ce qui ne permet pas de vraiment s'attacher à eux... et c'est vraiment dommage.
  • Gandalf: pour un si grand magicien, je me suis demandé quel était son rôle dans l’histoire, puisqu’il part et revient aux moments importuns mais qui semblent ne pas le faire exprès. Je dirais qu’il n’était jamais à sa place.


Point de vue - Critiques:

La plume très particulière de l’auteur m’a beaucoup dérangée. Il se place comme le conteur de l’histoire, donc le récit à la première personne se place selon son point de vue. Comme le livre est narré comme un conte, on peut retrouver des phrases telles que « Bilbo allait le découvrir plus tard » ou « et ce fut la dernière fois qu’ils se virent ».
De plus, il s’adresse directement au lecteur, ce qui m’a encore plus gênée. Je trouve que cette étrange écriture amène une réelle distance entre le lecteur et les aventures de Bilbo. J’ai eu l’impression d’être mise à l’écart et donc de ne pas pouvoir m’attacher concrètement aux personnages et de me plonger dans l’histoire.

J’ai trouvé le roman globalement ennuyeux du fait de ses descriptions interminables, des dialogues à rallonge et des chants nains qui s’étendent sur plusieurs pages à la suite. Tout ceci contribue à alourdir la narration et à rendre bourratif le contenu du roman.

Pour ce qui est des aventures qui se forment au cours du voyage de Bilbo et des nains, j’ai eu l’impression, hé bien, qu’il n’y en avait pas eu… Lorsque j’ai refermé le livre, je me souvenais de la bataille des 5 armée, et vaguement de la séquence avec les araignées mais c’est tout. Et lorsque j’ai revu le film juste après, je me suis vraiment rendu compte qu’à la lecture j’étais vraiment passé à côté (je ne me souviens absolument pas d'avoir la péripétie avec les trolls...) Encore une fois, le style y est surement pour beaucoup, car je l’ai trouvé plat, rendant toute l’histoire et les péripéties plates…  Pour le coup, j’ai éprouve de l’empathie pour Bilbo en partageant son fardeau et son soulagement de retrouver son chez lui (me permettant d’enfin refermer le livre!). 

En revanche, j’ai aimé le fait que le roman regorgeait de créatures en tous genre: nains, gobelins, elfes, trolls, humains, orks, ouargues et mêmes des animaux avec les araignées, les aigles et le dragon...



En bref:

            Bien que j’ai adoré les films (tout comme l’univers du Seigneur des Anneaux que se soit en films ou en livres), je me suis ennuyée en lisant les aventures de Bilbo, je n'ai pas réussi à entrer complètement dans le voyage, et je n'ai pas trouvé la quête convaincante ... Petite déception donc. 

Autour du livre:

  • L’auteur: John Ronald Reuel Tolkien, plus connu sous sa signature : J. R. R. Tolkien,est un écrivain, poète, philologue et professeur d’université anglais. Il est principalement connu en tant qu’auteur des romans de high fantasy Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des anneaux. Tolkien est professeur d’anglo-saxon à l’université d’Oxford (Pembroke) de 1925 à 1949, et professeur de langue et de littérature anglaise à Merton de 1945 à 1959. Ami proche de C. S. Lewis, il est, comme lui, membre du groupe littéraire connu sous le nom d’Inklings. Tolkien est nommé commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique par la reine Élisabeth II le 28 mars 1972. Après sa mort, son troisième fils Christopher publie plusieurs ouvrages basés sur les nombreuses notes et manuscrits inédits de son père, dont Le Silmarillion. Ses ouvrages ont eu une influence majeure sur les écrivains de fantasy ultérieurs. En 2008, le Times l’a classé sixième d’une liste des « 50 plus grands écrivains britanniques depuis 1945″

  • Fims :
              - Le Hobbit : un voyage inattendu (2012)


              - Le Hobbit : la désolation de Smaug (2013)


              - Le Hobbit : la bataille des cinq armées (2014)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire