Mes derniers avis romans:

lundi 13 juin 2016

Instinct de survie (Pierre Picca)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Baudelaire (13 Novembre 2015)
376 pages
ISBN-10: 1020307773
ISBN-13: 979-1020307774
Genre: Science-Fiction
Lu le: 09 Juin 2016
Ma note: 12/20






Résumé/4ème de couverture:

Oubliez ce que vous pensiez être impossible, ouvrez grand vos yeux et vos oreilles, ne croyez plus en rien, soyez désormais sur vos gardes. 
Le monde tel que vous le connaissiez n'existe plus, il vient de basculer dans un enfer que vous n'auriez jamais pu imaginer.
Antoine, militaire de réserve, l'a compris depuis peu. Plus rien ne sera comme avant. Il va être pris dans une tourmente infernale de violence embrasant le pays et balayant tout sur son passage, ne laissant que peu de survivants, des villes en ruines, et des êtres plus tout à fait humains. Antoine va devoir lutter pour survivre, seul contre tous.

Mon avis...:

… Général:

« Instinct de survie » est mon premier livre que j’ai choisi en partenariat sur Livraddict. Je tiens donc à remercier les modérateurs de Livraddict pour m’avoir sélectionnée, mais également les Editions Baudelaire pour me faire découvrir leur maison et pour leur envoi.

Lors de la découverte de ce livre, je me suis laissée tentée en me disant que çà allait me changer de ce que je lis d’ordinaire. Et je dois dire que pour me changer, c’est réussi!! En effet, à la lecture du résumé et en voyant la fiche du livre, j’y ai vu une histoire classée fantastique et horreur avec des « êtres plus tout à fait humains ». Au final, grâce à la fiche envoyée par l’éditeur, je me rends compte qu’il s’agit d’une histoire de science-fiction avec des zombies… Et là je me dis que c’était mal parti pour moi, n’ayant jamais lu de SF ni d’histoires de zombies, ces deux genres ne m’intéressant pas du tout

Au final, je me suis laissée portée par l’histoire qui, hormis la présence de zombies, est très réaliste. L’écriture est une bonne base pour un premier roman, a travaillé afin de mettre plus de poids dans l’histoire, les ressentis, les conséquences et pour gommer les trop nombreuses fautes de syntaxes perturbant la lecture. 

… Sur les personnages:

Les personnages principaux se limitent à Antoine, le réserviste qui devient vite militaire à temps complet et meneur de rangs, et à Lola, sa copine.
Tout deux, à cause de la situation, vont devoir rapidement prendre de la graine, de la maturité et de bonnes décisions pour pouvoir survivre.

Point de vue - Critiques:

L’histoire:

Pour commencer, j’ai aimé et été étonnée aussi, de voir que cette histoire de Science-fiction se déroule en France, plus précisément en Champagne-Ardennes à Reims. Les quelques personnages sont des gens comme tout le monde. Je pense que ce sont ces faits réalistes englobant l’apparition des zombies qui m’ont fait passer la pillule d’une histoire de zombie, auquel je ne suis pas habituée. Cette histoire se serait déroulée dans un monde plus dystopique, je ne crois pas que j’aurais réussi à me projeter dans l’histoire comme ce fut le cas.

Je ne peux comparer ou émettre une critique sur l’histoire de zombie en elle-même n’ayant aucune expérience à ce sujet. En revanche, les scènes de combats sont remarquablement bien décrites, avec beaucoup de réalisme, plongeant le lecteur aux côtés des soldats. C’est pour moi, le gros point positif de ce livre. Je pense que l’auteur s’est rudement bien renseigné sur l’armée et leurs méthodes de combat. Néanmoins, au bout d’un certain nombre de descriptions de scènes de combats entre humains et zombies, je me suis lassée. Au final, j’ai eu l’impression que l’histoire n’était qu’une succession de combats, décrits inlassablement avec des termes différents.  

Au final, il ne se passe pas grand chose dans ce livre. On y voit des affrontement mais l’histoire est creuse, vide. J’ai espéré, brièvement, au début que l’histoire aurait pour but de savoir pourquoi des zombies sont apparus, comment la transformation a eu lieu et comment remédier à ce mal à la source. Au final, on a aucun renseignements là-dessus, aucun éclaircissements, aucune informations, mais alors rien du tout! L’histoire n’a donc aucun but.

Le seul moment qui m’a un peu plus captivée est la troisième partie du roman, où l’on découvre le groupe des Amazones, un groupe de survivants composé essentiellement de femmes.

Je me demandais beaucoup comment aller se terminer l’histoire et encore une fois j’ai été déroutée: pas vraiment d’explications, pas d’informations sur le futur à long terme. Et je pense que je ne l’ai pas tout à fait comprise car les zombies ont-ils étaient tous exterminés? le virus les affectant est-il toujours en circulation?

La forme:

De nombreuses erreurs de syntaxes (qui s’intensifient à la fin du livre) et des incohérences m’ont beaucoup dérangée et même énervée. Personne ne relit en prenant du recul avant de publier le livre? En incohérence, on retrouve un problème dans les dates et saisons. L’histoire commence en février et quelques pages plus loin on est le 23 janvier… Pas compris. Pour les erreurs de syntaxes, on retrouve des inversions de mots, de grosses fautes d’orthographes, des mots qui manque...

Les chapitres sont longs, très longs (entre 20 et 30 pages)… ce qui alourdit encore plus le thème et l’écriture. D’autant plus que le roman est largement constitués de descriptions, les dialogues sont trop peu présents.

En bref:

            Même si ce n’est absolument pas mon genre de prédilection, je trouve ce roman assez décevant, mais qui n’est pas non une catastrophe. J’encourage l’auteur a peaufiné son écriture et l’histoire. Comme on dit sur les bulletins scolaires: à travailler, peut mieux faire.

Autour du livre:


   livre en partenariat

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire