Mes derniers avis romans:

vendredi 24 juin 2016

Histoires de France, tome 1: François 1er et le Connétable de Bourbon (Lorànt Deutsch)






Dessins: Eduardo Ocana
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Casterman (23 Novembre 2012)
56 pages
ISBN-10: 2203060220
ISBN-13: 978-2203060227
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 22 Juin 2016
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

            « Madame, pour vous faire savoir comment se porte le reste de mon infortune, de toutes choses ne m’est demeuré que l’honneur et la vie qui est sauve ». C’est par ces mots adressés à sa mère, Louise de Savoie, que François 1er rend compte de sa capture au soir de la bataille de Pavie, le 24 février 1525. Plus amère est la défaite quand elle vous est infligée par votre meilleur ennemi: Charles III de Bourbon. Celui que l’Histoire qualifiera longtemps de premier « traître » à la nation avait pourtant offert à François 1er  ses plus belles conquêtes. Qu’est-ce qui a bien pu pousser le Connétable de France, héros de la bataille de Marignan en 1515, à offrir ses services à l’ennemi Charles Quint?

L’histoire:

            François 1er, Roi de France, est fait capturé par son ancien ami, Charles III de Bourbon, ex-connétable du royaume passé à l’ennemi. Toute la nuit, les deux hommes vont se remémorer et évoquer leurs souvenirs communs : ceux d’une amitié faisant d’eux des quasi frères, désormais enterrée par l’orgueil et la traitrise.

Mon avis:

            J’avais hâte de découvrir le premier tome, pour avoir tout d’abord lu le second tome, qui m’avait beaucoup plu alors que moi et l’histoire nous sommes divorcés. Et encore une fois, le talent de Lorànt Deutsch a opéré sur moi et me réconcilie encore un peu plus avec l’Histoire. L’histoire est claire dés le début, notamment par le résumé de 4ème de couverture qui permet de situer clairement la situation et les personnages.

Points de vue / Critiques:

            Débutant par une longue scène de combat, l’album se poursuit par la rencontre entre ces chefs qui eut effectivement lieu, après la bataille, mais dont le contenu demeura secret. Les co-scénaristes en proposent leur vision, tentant par là de répondre à une question cruciale : qu’est-ce qui poussa l’ancien chef des armées royales à changer de camp et à s’allier au rival de toujours, Charles Quint ? Au moyen de flashbacks, ils éclairent la relation qui unit leurs protagonistes, tout en offrant des pistes expliquant ce retournement d'allégeance. Prenant soin de signaler les aspects humains qui ont pu entrer en ligne de compte dans la décision du connétable, ils dressent un portrait circonstancié de celui-ci et de sa vie. Conservant une certaine neutralité, les auteurs ne l’enfoncent ni ne le glorifient, préférant donner toutes les cartes au lecteur pour qu’il se fasse une opinion du personnage qu’ils replacent dans les contextes et les enjeux de son temps.

En bref:

Une bonne bande-dessinée sur un épisode de l’Histoire, formidablement bien mise en scène par Lorànt Deutsch qui ravira les moins passionnés d’Histoire, mais peut-être un peu moins par les férus de cette matière.

Autour du livre:

  •         livre emprunté à la bibliothèque
  •      tome 2: Louis XIV et Nicolas Fouquet ß chronique à retrouver ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire