Mes derniers avis romans:



dimanche 1 mai 2016

Les contes du Korrigan tome 2: Les mille visages du Diable




Auteurs: Ronan Le Breton, Erwan Le Breton
Nationalité des auteurs: Française
Editions Soleil Productions (14 mars 2012)
Collection Soleil Celtic
54 pages
ISBN-10: 2302020820
ISBN-13: 978-2302020825
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 30 Avril 2016
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

Pôl Gornek, Pôl Goz, Pôlic, Ar Pôtr Rouz, Ar Prins Rû, An Diaoul, le Cornik. Vous voyez de qui je veux parler ?

C'est l'homme aux mille noms, aux mille visages, le Prince des Mensonges. En pays korrigan, on le considère plutôt comme le Prince des Pitres.

Faut avouer qu'entre un forgeron qui vous rend marteau, un meunier qui vous roule dans la farine, des korrigans qui font de vous la risée de l'Autre Monde et des menhirs qui n'hésitent pas à vous marcher sur le sabot, il y a de quoi manger ses cornes !

L’histoire:

Koc’h, notre petit conteur nous emmène dans la vie de Kaour, son frère Fanch et sa femme, que l’on avait laissé dans le premier tome. Les temps sont durs, il faut trouver une solution pour trouver de l’argent. Pour cela, aidé du peuple des Korrigans, Fanch va passer un contrat avec le diable en personne…
L’histoire de Fanch, le forgeron, avec le diable va être entrecoupée de 3 contes portant sur les agissements de ce dernier: au moulin manque une pierre, le diable et les Korrigans et les menhirs de Plouhinec.

Mon avis:

J’ai vraiment préféré ce second tome par rapport au premier. En effet j’ai trouvé les dessins de meilleure qualité, les contes sont de belles petites histoires où on l’on peut voir que le diable n’est pas très malin et qu’il se trouve bien souvent lésé, et l’histoire de Fanch en fil rouge est attachante. La fluidité est de rigueur entre les contes et l’histoire en fil rouge, ce qui fait que le lecteur n’est en aucun cas dérouté.

Avec pour thème le diable, on pourrait s’attendre à des histoires effrayantes et sombres, mais pas du tout. Au contraire les histoires sont drôles malgré un diable manipulateur et sournois. Car le Malin ne l’est pas vraiment…!
J’ai aimé voir les milles visages du diable en dessins (ainsi que les différents noms bretons qui lui sont attribués): tantôt un physique de dandy, tantôt la bête cornue monstrueuse, tantôt la vilaine bête rouge tout droit sorti des entrailles de la terre.

En bref:

Deuxième très bon tome, la série s’embellit de tome en tome, ça promet pour la suite! Très belles histoires agrémentées de beaux dessins aux très belles couleurs, le tout toujours plongé dans les mythes et légendes fantastiques de Bretagne.

Autour du livre:

   tome 1: les trésors enfouis (chronique à retrouver ici)

   livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire