Mes derniers avis romans:

jeudi 5 mai 2016

Le journal d'Ambre (J-F Di Giorgio)






Auteurs: Jean-François Di Giorgio et Cristina Mormille
Nationalité de l’auteur: Française et Italienne
Editions Soleil Productions (28 Octobre 2009)
48 pages
ISBN-10: 2302005627
ISBN-13: 978-2302005624
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 1er Mai 2016
Ma note: 9/20



Résumé/4ème de couverture:

Cet été là, il fait une chaleur d’enfer. Cet été là, les employés de l'incinérateur de Padou sont en grève. Cet été là, Ambre 22 ans, constate qu’il n’y a jamais eu autant de garçons autour d’Alicia, sa sœur aînée. Un drame couve, il ne va pas tarder à éclater. Un matin on retrouve au bord de la piscine, les corps tailladés d’Alicia et de Stefano, son petit ami. Qui est le coupable ? Alessandro, le dernier amoureux éconduit ? La grand-mère alcoolique, écœurée par la vie dissolue d’Alicia ? Ambre par jalousie ? Le commissaire Fabio mène l'enquête. Mais peut-être que la réponse se trouve dans le carnet intime de la disparue...

Mon avis:

J’ai beaucoup hésité à emprunter cette bande-dessinée à la bibliothèque. Je l’ai finalement prise, car il s’agit ici d’une enquête policière, donc je me suis dit que ce serait intéressant de découvrir ce genre en bande-dessinée. Et au vu de ma note (pour rappel la pire que j’ai pu mettre jusque là à savoir 9/20…), hé bien je n’aurais pas dû la prendre!! Heureusement qu’elle se lit vite, car sinon j’aurais vraiment perdu mon temps!

Avant de rentrer dans les détails, cette bande-dessinée est un concentré de clichés en tout genre, sur tous les points. Je n’arrive même pas à trouver un point positif…Même l’enquête en elle-même, puisqu’elle est classique, attendue et ne procure aucune surprise.

Point de vue - Critiques:

Pour commencer, l’histoire en elle-même est une enquête policière où deux inspecteurs vont tenter d’élucider le meurtre de deux jeunes gens. Rien d’original là dedans ni dans la résolution: la famille, soeur et parents, sont les premiers à être soupçonnés, puis les amis rapidement mais ont un alibi, on revient sur la famille et au final on devine rapidement pourquoi et qui a commit ses meurtres.

On retrouve surtout dans cette histoire énormément de clichés!! On début avec les filles, toutes sans exceptions, qui sont très peu habillées, que dis-je? dénudées! (même en recevant des inspecteurs de police dans sa chambre - normal^^). De plus, les plans sont très nombreux à être axés sur leurs fesses…puisqu’elles sont souvent mises en situation d’être appuyées et baissées à la vitre de la portière d’une voiture.
On peut également constater que l’un des inspecteurs (ces derniers roulent en voiture de sport italienne, sympa comme voiture de police!) flirt ouvertement avec la soeur de la victime, et ce durant l’enquête, alors que celui-ci est marié…

J’ai également remarqué quelques petites choses incongrues comme par exemple le passage éclair du vouvoiement au tutoiement ou encore un prélèvement d’ADN sans consentement franc de la personne.

Concernant les dessins, on passe rapidement d’une scène à une autre, notamment au début de l’histoire, ce qui est très déroutant et m’a fait plusieurs fois revenir en arrière. Cette rapidité est renforcée dans le fait que beaucoup de vignettes sont sans bulle, sans texte… et dans le cas contraire, lorsqu’on a du texte, on a plutôt quelques mots à défaut d’avoir de vrais phrases! 

Pour finir je me suis posée une question: pourquoi le titre de cet album est « le journal d’Ambre »? En effet, le journal en question est celui de la victime Alicia, et Ambre étant sa soeur...

En bref:

Un magnifique navet dans lequel on ressent la patte masculine. Histoire classique, plate dans laquelle on ne trouve que des clichés, mais qui peut-être s’adresse, et plaira davantage, à la gente masculine!

Autour du livre:

   livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire