Mes derniers avis romans:



dimanche 22 mai 2016

Jamais assez maigre, journal d'une top model (Victoire Maçon Dauxerre)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Les Arènes (6 Janvier 2016)
Collection Témoignages
250 pages
ISBN-10: 2352044723
ISBN-13: 978-2352044727
Genre: Témoignage
Lu le: 19 Mai 2016
Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

À 17 ANS, EN PLEINES RÉVISIONS DU BAC, Victoire fait du shopping à Paris, quand elle est repérée par un chasseur de mannequins. Engagée par l’agence Elite, elle mesure 1,78 m et pèse 56 kg. Trop grosse ! Ou pas assez maigre. Elle va perdre 9 kg en ne mangeant que trois pommes par jour, afin de répondre aux exigences tyranniques des maisons de couture.

EN SEPTEMBRE, ELLE ATTEINT LA TAILLE 32, sésame indispensable pour briller lors des castings, et participe avec succès à sa première fashion week à New York. Avec Milan et Paris, elle enchaîne vingt-deux défilés pour les plus grands créateurs : Céline, Alexander McQueen, Miu Miu, Vanessa Bruno… Elle entre dans le Top 20 des mannequins les plus demandés.

MAIS DERRIÈRE LA SOIE ET LES PAILLETTES, Victoire découvre un système inhumain : des adolescentes que l’on prend pour des femmes sont traitées comme des objets. La sélection est impitoyable et la maigreur devient une obsession. Elle est emportée dans la spirale de l’anorexie. Sept mois après ses débuts fracassants, elle fait une tentative de suicide et passe des podiums à l’hôpital.

L’histoire:

            Jeune femme de 17 ans, bonne élève, Victoire veut intégrer Sciences Po et rêve de devenir comédienne. Mais lorsqu’elle est repéré dans la rue pour devenir mannequin, des questions se posent concernant son avenir, car après tout, le monde du mannequinat fait rêver aussi: des voyages au bout du monde, des hôtels de luxe, des grands noms de la mode, des vêtements remarquables… Victoire va donc intégrer ce milieu et s’y faire rapidement un nom. Elle nous raconte donc ici, sans tabous, toutes ses expériences qui vont conduire à sa descente aux enfers qui sera aussi rapide que son ascension de model.

Mon avis...:

… Général:

Le témoignage de Victoire Maçon Dauxerre est formidable! Elle ose dire tout haut ce que beaucoup de gens du milieu pensent tout bas. Autant comme je trouve son courage et le fait de révéler ce qu’elle a vécu à travers ce livre, salutaire, autant je ne serais pas élogieuse concernant le monde du mannequinat!

On retrouve beaucoup de sincérité à travers les mots de Victoire, tout en la sentant un peu détachée, comme si elle avait vraiment tourner la page sur cette partie de sa vie. On ne sait pas dans quel but Victoire a écrit son témoignage. Mais si c’est celui de nous faire vivre son expérience, de nous faire prendre conscience que le monde du mannequinat n’est pas fait de paillettes, c’est réussi. Et si c’est pour nous faire réfléchir sur ce monde peuplé de règles absurdes qu’il serait tant de modifier ou pour effectuer une certaine dénonciation pour qu’elle atterrisse dans les oreilles des plus hautes entités relatives à ce milieu, c’est encore réussi. Ce livre est réellement intéressant et très efficace dans les buts qu’il s’est donné. En espérant que ce témoignage soit le plus largement connu et diffusé!!!

… Sur les personnages:

            Victoire semble très honnête à propos de toutes les personnes qu’elle a pu croiser, aussi diversifiées qu’elles soient. Lorsque des personnes sont ignobles, elle le dit sans démagogie, de même que pour les personnes plus sincères. Il y a également une grande part de sincérité dans le fait que Victoire n’omet aucun nom. Je pense donc que peut-être, certains noms ont été changés afin de préserver l’anonymat de certaines personnes, car sinon les dires de Victoire détruiraient totalement leur réputation et pourrait y trouver des représailles...

Point de vue - Critiques:

L'histoire de Victoire tourne autour du fait qu’elle doit perdre du poids à une vitesse hallucinante pour entrer dans un « 32 », qui m'abasourdit au plus haut point. Pourquoi des habits si petits ? Pourquoi des tailles pareilles quand, dans le commerce, il est évident que personne ne pourrait les mettre ? C'est ... totalement stupide!
Toute cette histoire fait apparaître à quel point le monde du mannequinat, s'il est intéressant et intense, est aussi dangereux et absurde dans ses règles fondamentales. Si on en vient à traiter des femmes comme des cintres, à leur hurler dessus parce qu'elles ont l'audace de vouloir se nourrir, c'est qu'il y a fondamentalement un gros problème quelque part, problème qu'il serait urgent de rectifier... et vite.

A côté des dessous des castings que passent les mannequins et des séances photos, le témoignage de Victoire a donc pour sujet principal l’alimentation, le pire ennemi des models. Ses repas quotidiens se composent uniquement de 3 pommes par jour, agrémenté de laxatifs et lavements. Il est très étrange, mais aussi normal du point de vue de la définition de l’anorexie, de constater que Victoire voit à quel point d’autres mannequins sont extrêmement maigres aux traits mortifiés sans vie, qu’elle se voit elle-même maigre, mais qu’elle n’arrive pas à constater les limites de son propre corps (les malaises, son reflet, sa vision du corps des autres filles qui sont comme le sien, ou encore l’habillement au rayon enfant!). Ce rejet est d’autant plus caractéristique dans le fait, qu’à aucun moment les mots d’anorexie ou de boulimie sont cités dans le témoignage de Victoire.

Le livre est très convaincant du côté de sa plume. Cette dernière est bien sur du point de vue de Victoire, donc toutes ses émotions, ses réflexions, sont mises à nus au travers de ses pensées. Ça nous permet d'être vraiment très près de ce qu'elle ressent et de véritablement entrer dans le monde qu'elle va découvrir. 
A noter que les photos en milieu du livre, nous permettent de suivre son journal et de voir concrètement ce qu’elle décrit. J’ai également aimé le fait de savoir qu’elle s’en est sortie, après avoir touché le fond, grâce notamment à sa famille, et qu’elle a su rebondir, continuer sa vie comme elle en rêvait.

En bref:

     Savoir qu'il existe un monde, tout près, parallèle au nôtre, où des femmes sont littéralement traitées comme des cintres, est totalement révoltant! Ça ne devrait tout simplement pas être permis. Malheureusement, trop peu nombreuses sont les personnes dénonçant ce milieu abjecte. Et ça fait du bien de savoir qu’enfin quelqu’un du métier ose dévoiler l’envers du décor. Alors merci et bravo à Victoire Maçon Dauxerre d’avoir eu ce courage, en espérant que d’autres le feront dans le futur, afin de décrasser ce milieu.

2 commentaires:

  1. C'est bien de savoir que le contenu du livre est à la hauteur de sa réputation! J'hésitais à essayer, parce que je craignais que ce soit un coup marketing... :/

    RépondreSupprimer
  2. Je ne pense vraiment pas que ce soit un coup de marketing, car Victoire ose "balancer" des vérités sur le milieu et donne des noms connus voire très connus. De plus, à aucun moment elle dit des choses telles que "personne ne devrait être dans ce mileu, car milieu pourri" ni "allez-y foncez et vous verrez". Je prend ce témoignage comme une façon de raconter ce qu'elle a vécu de façon sincère afin de se libérer de tout ça et passer à autre chose. Bref, très intéressant, pas d'hésitation! ;)

    RépondreSupprimer