Mes derniers avis romans:

lundi 23 mai 2016

Histoires de France, tome 2: Louis XIV et Fouquet (Lorànt Deutsch)





Dessins: Eduardo Ocana
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Casterman (8 Octobre 2014)
56 pages
ISBN-10: 2203077190
ISBN-13: 978-2203077195
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 22 Mai 2016
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

            En cette nuit du mois d’août, Nicolas Fouquet offre à son jeune roi Louis XIV une fête dont les fastes vont traverser les siècles. Le feu d’artifice qui illumine Vaux-le-Vicomte résonne alors comme le symbole de la puissance du surintendant des finances. Mais depuis la mort de son parrain le cardinal Mazarin, Louis XIV exerce seul un pouvoir qu’il veut absolu. Et même si la nuit du 17 août appartient à Fouquet, Louis XIV sait que le siècle qui vient sera le sien.

L’histoire:

             Nicolas Fouquet, ministre des finances de Louis XIV, invite ce dernier à une somptueuse réception dans son château de Vaux-Le-Vicomte, où il met les petits plats dans les grands (repas gargantuesque, représentation théâtrale, feux d’artifice) pour impressionner son roi. On en apprend vite la raison: Fouquet veut que le roi le nomme éminensce, titre qu’il n’a pas obtenu à la mort de ce dernier alors qu’il a couvert ses dettes vis-à-vis de l’armée durant la guerre à Valence en 1644. Mais le roi, jaloux de l’étalage de la fortune de son ministre (dont on dit qu’elle était plus importante que celle du royaume de France) partit furieux de cette soirée extraordinaire. A son retour à Vincennes, le sort de Fouquet est scellé. Il ordonne à D’Artagnan et ses mousquetaires de mettre Fouquet aux arrêts. Il sera alors enfermé à Bastille durant 3 ans jusqu’à son procès. Malgré les tentatives de fraude et d’influence du roi, Fouquet échappe à la peine de mort, pour être envoyé en bannissement. Dix-huit plus tard, il sera gracié par le roi qui aura pris le château de Fouquet comme modèle pour son château de Versailles.

Mon avis:

            Alors, je vais commencer par dire que je ne suis pas du tout adepte de l’Histoire: je n’aime pas cette matière et m’y perd très facilement, sauf en ce qui concerne l’Histoire des Guerres Mondiales. Quoiqu’il en soit, j’ai quand même lu « Métronome » de Lorànt Deutsch lorsque j’ai vu le succès fou qu’avait eu ce livre. Et j’ai beaucoup aimé et je l’ai lu avec avidité et grand plaisir. Sans en faire la chronique ici, je dirais simplement que Lorànt Deutsch a l’art et la manière unique et originale pour nous conter l’Histoire.

Donc lorsque j’ai vu cette bande-dessinée, je me suis dite « chouette, l’Histoire de Lorànt Deutsch en bande-dessinée, je n’hésite pas, je prend ». Et je n’ai pas était déçue, j’ai même encore une fois très apprécié l’Histoire!!!

Points de vue / Critiques:

Chaque album est indépendant (il s’agit de one shots) et porte sur un évènement ou des personnages méconnus qui ont marqué l’histoire. Je trouve cette idée, simple, mais excellente. On a pas à attendre la sortie d'un tome, pour connaître la fin de l’histoire ce qui est souvent le cas quand on suit une série!

J’ai beaucoup aimé le fait que les dialogues et les dessins soient très clairs, ce qui fait que l’on sait où l’on va, sans que l’on se pose des questions. Et quand on est vraiment nulle en Histoire (oui, oui je parle de moi!), la compréhension est très fluide et donc très agréable. 

L’histoire dans l’Histoire est très complète et riche en informations: on retrouve des rappels historiques et architecturaux avec les constructions des châteaux de Vaux-le-Vicomte, Vincennes et Versailles, ou encore la présence et le rôle de personnages historiques comme Le Nôtre, Vatel, Molière, D’Artagnan.

En bref:

            Très bon one-shot historique dans la veine de « Métronome » où l’on ressent la passion et la fluidité de compréhension caractéristique de la plume de Lorànt Deutsch, qui est capable de nous faire apprécier l’Histoire quand cela n’est pas gagné!

Autour du livre:
  •          livre emprunté à la bibliothèque
  •      tome 1: XVIème siècle, François Ier et le Connétable de Bourbon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire