Mes derniers avis romans:

samedi 23 avril 2016

L'exil des anges (Gilles Legardinier)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (14 octobre 2010)
Collection Thriller n°1436
344 pages
ISBN-10: 2266196332
ISBN-13: 978-2266196338
Genre: Thriller
Lu le: 20 avril 2016
Ma note: 14/20




Résumé/4ème de couverture:

Ils ne se connaissent pas, mais un même rêve leur a donné rendez-vous dans une mystérieuse chapelle des Highlands en Écosse. Valeria, Peter et Stefan ignorent qu'ils sont la preuve vivante d'une découverte révolutionnaire sur les arcanes de la mémoire faite vingt ans plus tôt par deux scientifiques disparus. Une découverte que beaucoup voudraient s'approprier à n'importe quel prix. Pour échapper à ceux qui les traquent, ils n'ont pas d'autre choix que de remonter à l'origine du secret dont ils sont les ultimes gardiens. Leurs souvenirs sont des sanctuaires. À eux d'en trouver les clés...

L’histoire:

Tout commence avec un couple de scientifiques, prêt à révolutionner le monde de la science. Sauf que certaines personnes sont prêtes à les stopper ou à s'approprier leurs découvertes. Vingt ans après, un rêve réunit trois jeunes gens: Valeria, Peter et Stefan. Une étudiante espagnole, un ingénieur allemand et un jeune hollandais qui ne viennent pas du même pays... Mais un même rêve les a amenés en Ecosse, la chapelle Sainte-Kerin située dans les HighlandsEt en la découvrant ils ne s’imaginent pas qu’ils vont devoir mener  à bien les travaux des deux scientifiques avec les mêmes personnes prêtes à les stopper. Comment leur échapper? Comment en finir une bonne fois pour toute?

Mon avis:

… Général:

Comme beaucoup, j’ai découvert Gilles Legardinier avec « Demain j’arrête » et je continue de la suivre avec le dernier « Ca peut pas rater ». Evidemment j’adore ses livres! Lorsque j’attends (très patiemment) mon tour pour les dédicaces de l’auteur au Salon du Livre de Paris 2016, je découvre (et lui-même me le confirmera en discutant) qu’il a commencé en écrivant des thrillers! Je me dis chouette, j’achète tout de suite. 

Et à la lecture de « l’exil des anges », je suis un peu déçue, la sauce n’a pas pris avec moi. Sur une base qui pourrait être réelle (ici les recherches sur la mémoire) et des choses plus surnaturelles (la connexion entre les âmes, la vie après la mort…) l'histoire un peu poussive avec une fin qui n’en est pas vraiment une et qui plante un peu le lecteur. Les personnages ne sont pas vraiment charismatiques et attachants. Bref, tout le contraire des précédentes lectures de l’auteur que je continuerais bien évidement de lire mais dans le registre qui lui sied le mieux: l’humour.

… Sur les personnages:

  • Valeria, Peter et Stefan sont 3 jeunes de nationalités différentes. On arrive facilement à les distinguer puisqu’ils ont des personnalités assez distinctes, néanmoins j’ai trouvé que l’on en savait très peu sur eux. Est-ce par ce manque de charisme, un manque de détails ou parce que se sont des personnages « lambda » que je ne les ais pas trouvés attachants? Cet aspect est assez étonnant, puisque les personnages attachants dans lesquels on reconnait n’importe qui est un peu une marque de fabrique pour Gilles Legardinier mais dans ses livres contemporains d’humour.


De plus, les relations entre ces personnages évoluent assez rapidement en milieu de parcours sans que l’on y soit préparé, sans plus d’explications. Au final, on a du mal à y croire… Car même s’il est vrai qu’ils vivent ensemble des choses particulières qui amènent à se souder et qu’ils partagent un secret commun, certaines évolutions sont brutales compte tenue du peu de temps qu’ils ont partagés ensemble. Peut-être que le lecteur devait être amené à voir évoluer et comprendre ces relations, mais l’auteur n’y ait pas parvenu pour moi.

  • Je retiens le personnage de Mrs Jenkins, la logeuse de Valéria en Ecosse. C’est un personnage très secondaire dans le livre, puisqu’on ne le retrouve que dans une petite partie et peu souvent. Néanmoins, sa gentillesse simple et naturelle me donnait plaisir à la retrouver… pas assez à mon goût pour le coup! Je me suis même demander à un moment si elle ne faisait pas partie du « truc » tellement elle était gentille et que ça pouvait être louche...


Point de vue - Critiques:

Un gros point positif de ce livre, c’est son cadre: l’Ecosse. Les descriptions des lieux sont tellement belles, que l’on aimerait prendre sur le champ un billet d’avion pour aller retrouver tous ces superbes paysages!

Pour ce qui est des points négatifs, deux choses principales ressortent pour moi: les personnages et l’intrigue. Je ne reviens pas sur les personnages, dont j’ai parlé plus haut dans cette chronique.
Pour ce qui est de l’histoire, elle n’a rien d’extraordinaire. Pas mauvaise mais pas super non plus. Une fois que l’on sait pourquoi les 3 jeunes faisait le même rêve, lorsque l’on connaît le « truc », et bien il n’y a rien de plus derrière. On tourne un peu en rond. A la base le sujet est intéressant et vaste, donc il aurait pu être beaucoup plus poussé.
A vrai dire, je ne vois pas en quoi ce livre est un « thriller »...

En ce qui concerne l’écriture, je n’ai pas retrouvé la plume de Gilles Legardinier que l’on retrouve dans ses comédies. J’ai trouvé ici, une écriture plus sage, plus carrée et droite. Cela ne m’a pas gêné puisque l’on se dit qu’il s’agit d’un autre genre. Mais c’est avec ce genre de remarque que l’on se rend que Gilles Legardinier maîtrise son art!!

A noter qu’au début des chapitres dans la première partie du livre, un petit dialogue en italique en en-tête est présent. Je dois avouer qu’ils m’ont déstabilisé à chaque fois, puisqu’on ne sait pas encore à qui ils font référence. Et hormis le fait de nous tenir en haleine et de maintenir le suspense (qui n’a pas fonctionné pour moi), je ne vois pas leurs intérêts...

En bref:

Au final, ce « thriller » qui n’en ait pas un pour moi et qui en fait une petite déception, n’est ni bon ni mauvais. Cela reste quand même un plaisir de retrouver Gilles Legardinier, mais ce livre ne restera pas dans ma mémoire...

Autour du livre:

  • Cet ouvrage a reçu le prix SNCF du polar français
  • Livre dédicacé au Salon du Livre de Paris 2016




2 commentaires:

  1. Je n'ai jamais eu trop envie de lire les livres de cet auteur, probablement poussé qu'on en parle beaucoup. Par contre, là, je dois avouer que rien que le cadre de l'Écosse m'attire. Dommage que ça ait été une petite déception pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour découvrir cet auteur, je te recommande effectivement ses livres plutôt portés sur l'humour, où l'on retrouve vraiment le style de l'auteur ainsi que son caractère (j'ai pu le rencontré et discuté avec lui et on peut tout de suite très bien l'associé à ses livres humoristiques!) avec notamment le dernier "Ca peut pas rater" qui est top (tu trouveras ma chronique sur ce livre dans le blog) ou "Complétement cramé". Mais effectivement si tu préfères les thrillers, celui-ci a la force de l'Ecosse qui attire, ça c'est sûr!!
      PS: merci beaucoup pour tes commentaires sur mes chroniques, je vois que tu t'es baladée sur mon blog! ;)

      Supprimer