Mes derniers avis romans:



mardi 19 avril 2016

La guerre des Lulus tome 1: 1914, la maison des enfants trouvés





Scénario: Régis Hautière
Dessins: Hardoc
Nationalité des auteurs: Française
Editions Casterman (23 janvier 2013)
56 pages
ISBN-10: 2203034424
ISBN-13: 978-2203034426
Genre: Bande-Dessinée
Lu le: 18 Avril 2016
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

Août 1914. L'offensive de l'année allemande au nord-est de la France jette des milliers de villageois sur les routes. Dans le désordre ambiant, quatre enfants, Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, sont oubliés lors de l'évacuation de leur orphelinat. Bientôt, ils se retrouvent isolés derrière la ligne de front. Livrés à eux-mêmes en territoire ennemi, ils s'organisent pour survivre...

L’histoire:

Les Lulus, ce sont quatre orphelins Lucas, Ludwig, Lucien et Luigi. Tous les quatre vivent à l'orphelinat de l'abbaye de Valencourt en Picardie. Et bien que l’entente ne soit pas toujours au beau fixe, ce sont quatre enfants soudés qui partagent leurs peurs, leurs doutes, leurs peines et leur chambre.
En cet été 1914, lorsque l’instituteur est appelé comme tant d’autres sous les drapeaux, personne n’imagine que c’est pour très longtemps. Et les Lulus ne se figurent évidemment pas une seconde que la guerre va déferler sur le monde rassurant qu’ils connaissent. Bientôt, la rumeur court que les Allemands ne vont pas tarder à envahir Valencourt. Il faut évacuer tout le monde, et vite. Sauf que les Lulus, qui ont une fois de plus fait le mur, ne répondent pas présents à l’appel et se retrouvent donc seuls livrés à eux-mêmes. Ils sont enfin seuls, libres et sans adultes. Mais en voyant le village désert et sans aucune présence à l’horizon depuis plusieurs jours, les Lulus se rendent à l’évidence : ils ont été abandonnés. Ils trouvent alors refuge dans leur cabane au fond des bois… Mais aux prémices de l’hiver, les difficultés commencent à apparaître. Et sans l’avoir voulu, ils se retrouvent à l’arrière des lignes allemandes...

Mon avis:

… Général:

Parmi la multitude de bande-dessinée dans ce secteur à la bibliothèque, mon choix s’est porté sur le premier tome de cette trilogie pour 2 très simples raisons: la première pour le termes les « Lulus » puisque c’est comme cela que l’on ne surnomme, et la deuxième pour le thème de la guerre, qui m’intéresse grandement.

Au final, je ne regrette pas du tout mon choix et j’ai même hâte de lire les deux autres tomes. Cette bande-dessinée est vraiment une réussite: l’histoire, le cadre, les dessins, les personnages. On s’y plonge totalement!

On retrouve des enfants avec leur fraicheur, leurs bêtises, leurs répliques et leurs rêves.
Le rire est au rendez-vous, mais il laisse très vite place à l’angoisse. Si les premières pages nous montrent la vie plutôt heureuse et paisible que mènent ces quatre garçons, la guerre viendra très vite troubler cette quiétude… On se demande alors comment des enfants peuvent-ils survivre dans une cabane mal isolée, tombant presque en ruine ?  

… Sur les personnages:

On distingue très vite dés le début les traits de caractères des « Lulus », 4 gamins espiègles qui n’en font qu’à leur tête:

   Ludwig, l’érudit
   Lucas, le plus jeune
   Luigi, le bon copain, gourmand, un peu enrobé
   Lucien, l’ainé et le meneur

Ces quatre orphelins ne sont pas des super héros : ils tremblent, pleurent, ont peur dans cette situation qui leur échappe totalement. Mais ils sont soudés par une amitié et font face ensemble, s’épaulant et se réconfortant ou se disputant...

Point de vue - Critiques:

Les auteurs utilisent de jolis mots pour désigner l’orphelinat: «la maison aux enfants trouvés ». Cela amène dés le début un peu de douceur pour ce lieu et en ces moments particulièrement durs, ce qui rend la situation moins triste et péjorative.

En ce qui concerne les dessins, ceux-ci sont extrêmement bien travaillés avec un trait de crayon simple, fin, précis et net. Cela rend les lieux, les détails et les personnages d’autant plus réalistes!!
J’ai aimé le fait de voir une conversation entre deux personnages qui continue alors que les vignettes suivants le début de cette conversation font référence à autre chose qui se déroule dans le même temps. Cette mise en scène particulière donne l’impression de voir défiler nos yeux un vrai film.

Seul petit bémol: je me suis posée une question qui n’a pas encore trouvée sa réponse: Qui est la narrateur de l’histoire? Peut-être le saurais-je dans les prochains tomes…? Affaire à suivre.

En bref:

Le coup de crayon de Hardoc associé à la plume de Régis Hautière nous offre une belle réussite de la bande-dessinée. Son originalité est d’aborder le conflit sous un autre angle avec des personnages épanouissants pour nous accompagner. Vivement la suite! 

Autour du livre:

  • La série comportera 5 tomes dont déjà publiés:
    • La guerre des Lulus tome 2 : 1915, Hans
    • La guerre des Lulus tome 3 : 1916, Le tas de briques
  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire