Mes derniers avis romans:

jeudi 24 mars 2016

Juste avant le bonheur (Agnès Ledig)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions : Pocket (2 octobre 2014)
Collection : Pocket numéro 15948
336 pages
ISBN-10: 2266250620
ISBN-13: 978-2266250627
Genre: contemporain, drame
Lu le: 21 mars 2016
Ma note: 18/20





Résumé/4ème de couverture:

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui tendre la main. Ému par leur situation, un homme généreux les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend...

L’histoire:

Les personnages de ce roman ont le point commun de tous avoir été malmené par la vie. Paul, la cinquantaine et fraichement séparé, voit sa vie remise en questions. Par quelle force, quel coup de pouce va-t-il aborder cette jeune caissière, Julie, jeune maman du petit Lulu et aux bords des larmes? Car c’est bien ce qu’il va faire et même proposer à Julie de partir avec lui en vacances, accompagnés de son fils Jérôme, médecin au bord du précipice. Ils se battent tous contre un quotidien difficile, conséquence d’un passé compliquéIls ont tous besoin de guérir de leur blessure et de marquer une trêve dans leur vie. Et c’est ce qui va se passer lors de leur vacance en Bretagne...

Mon avis...:

… Général:

Au premier abord, ce livre semble être le genre d’histoire que je n’aime pas particulièrement: on raconte la vie de quelques personnages sans grands rebondissements… mais l’auteure joue avec une telle justesse et poésie avec les mots (tout en étant pas "cul-cul la praline ») que cela en fait un très beau livre pour une grande histoire! Rire, larme, interrogation, découverte: c’est un florilège d’émotions!!!

Âmes sensibles s’abstenir ou alors sortez vos mouchoirs! Rien n’est effrayant ou ne fait mal, tout est doux, bien écrit, mais la profondeur des sentiments écrits par l'auteure touche en plein coeur. Mais pour autant, ce fait marquant rempli de sensibilité ne doit pas vous freiner en vous disant que vous ne voulais pas être triste via cette histoire. Car n’est pas ce que l’on doit ce que l’on doit retenir. Au contraire, le message de ce livre est la vie, se battre, se relever, savourer chaque instants dans le but de nous faire réfléchir sur les choses essentielles de la vie.

… Sur quelques personnages:

Julie: on peut penser au premier abord que du haut de ses 20 ans et ayant un enfant de 3 ans, il s’agit d’une gamine immature. Mais au contraire on trouve une jeune femme débrouillarde, battante, endurante et mature. J’aime son caractère déterminé  et philosophique, sa conception de la vie, son raisonnement et surtout son sens de l’humour et de la repartie.

Le problème de Julie à la fin concernant ses fuites urinaires semble superflu par rapport à ce qu’elle est en train de vivre. Mais sa consultation chez sa « sage-femme médiévale » nous montre clairement l’implication personnelle d’Agnès Ledig dans cette histoire, qui n’est pas totalement une fiction…

Ludovic alias Lulu, petit gars de 3 ans, malin, espiègle et doux. Ses défauts de prononciation et son sens de la répartie sont autant de petites choses qui font de lui un personnage très attachant. Sa logique et son intelligence ressorte jusqu’au bout.

Paul, le quinquagénaire riche, solide et confiant, va jouer le rôle de protecteur envers Julie qu’il traite comme si elle était sa propre fille. Grâce à Julie, il va rebondir et voir qu’au bout du tunnel, une autre vie l’attend.

Jérôme, le fils de Paul, est médecin et profondément enfoncé dans la tristesse (sans le savoir), la solitude et le marasme. Contrairement à son père, c’est à Lulu que Jérôme va se relever et reprendre goût à la vie.

Point de vue - Critiques:

J’ai beaucoup aimé la première partie avec les vacances au bord de la mer en Bretagne. On apprend à connaître et à s’attacher aux personnages, qui eux-mêmes font connaissance suivant différentes méthodes hautes en couleur!

La deuxième partie, après le revirement de situation (pour ne pas vous spoiler) semble parfois un peu longue. J’aurais aimé avoir plus de nouvelles de Paul et de Jérôme à ce moment de l’histoire. Mais dés le début de cette partie, la justesse et la simplicité des mots choisis par l’auteure font qu’on ressent et qu’on porte cet espoir d’un avenir meilleur... C’est ainsi dans cette partie où l’auteure ne nous épargne pas et où les larmes coulent à flots!!! 

Tout au long du livre, j’ai était tellement porté par le fil de l’histoire, que même si celle-ci n’est pas pleine de suspense ou autre, je n’ai rien vu venir, à aucun moment. Je ne peux pas dire non plus que j’ai était totalement surprise. Cela peut paraître contradictoire et assez neutre, mais il est difficile d’expliquer le fait que la très belle écriture du livre fait battre notre coeur à côté des protagonistes.

J’aime le rapport à l’argent: certes il ne fait pas le bonheur. Mais comme le signale très justement Julie, il y contribue et favorise le mieux-être, notamment quand on doit refaire surface à la vie, comme elle.

En ce qui concerne l’écriture, j’ai beaucoup aimé le fait que les dialogues soient directs: pas de dit-il, lui répondit-elle, etc… ce qui rend l’histoire vivante et authentique.

Les chapitres ont de drôles de titres : quelques poussins en voyage, du bout des doigts, les oignons, Réviser sa géographie… Ils semblent absurdes mais sont vrais!

En bref:

Il s’agit d’un livre fort et poignant dont la pureté atteint l’âme et dont l’intensité touche le coeur. L’écriture fine et poétique de l’auteure fait que l’on s’agrippe à ce film écrit avec une telle justesse! On parcourt cette histoire, sincère et authentique, avec un message magnifique, à travers des montagnes russes au niveau des émotions. Je conseille vivement à ceux qui aime être touché et qui n’ont pas peur d’être ému!! Quoiqu’il en soit, on ne peut pas refermer ce livre sans qu’il laisse une empreinte sur soi.

Autour du livre:

  • L’auteur: Née en 1972, Agnès Ledig est aujourd’hui sage-femme. Elle a commencé à écrire après le décès de l’un de ses trois enfants, atteint d’une leucémie, pour renouer avec les bonheurs simples de la vie. Son premier roman, Marie d’en haut, qui a paru aux éditions Les Nouveaux Auteurs en 2011 
  • Ce livre a reçu le prix Maison de la Presse en 2013
  • Fait parti du Big Challenge Livraddict 2016



2 commentaires:

  1. J'ai commencé le challenge comme toi avec ce livre :) J'ai bien aimé ton avis même si j'ai ressenti un peu le contraire, la première partie m'a semblé plutôt longue alors que la deuxième riche en émotions m'a plu.


    RépondreSupprimer
  2. merci à toi Audrey.
    Oui je peux comprendre que la première partie t'a pu sembler longue. Pour moi, l'auteure m'a aussi embarquée en Bretagne! ;) Et pour la deuxième partie, c'est vraiment avant "le drame" que j'ai ressenti un peu de longueurs (c'est histoire de trouver une petite critique^^) car sinon c'est "whaaaaa.....!!!!!"

    RépondreSupprimer